Filtrer...

Type of sessions

Salles

Themes

télécharger le programme complet

télécharger mes favoris

retour

Radioprotection des patients / Formation « cone beam » - FORMATION VALIDANTE

10 Nov 2017

09:00 - 18:00

253

Formation validante

Radioprotection des patients / Formation « cone beam » - FORMATION VALIDANTE

Président(s): Jean-Michel FOUCART, Augustin CHAVANNE

Objectifs: La radioprotection des patients : dernières recommandations, intégrer l'imagerie volumique (Cone Beam-CBCT) dans sa pratique quotidienne Formation validante pour la radioprotection des patients exposés aux rayonnements ionisants (CSP, art L. 1333-11) et pour l'utilisation du CBCT (Décision du 20 mars 2012 de l'UNCAM). Les objectifs de ce programme de formation sont : - de permettre au praticien d'évaluer sa pratique afin de connaître ses besoins, - de connaître les dernières recommandations en matière de radioprotection des patients, - de savoir quelle est la place de cette nouvelle technique par rapport aux techniques d'imagerie existantes au regard de ses bénéfices potentiels en termes diagnostique et thérapeutique, afin de maîtriser ses indications, - d'appréhender les conditions de réalisation de l'acte, - de savoir interpréter toutes les structures imagées et réaliser un compte-rendu radiologique conforme aux recommandations actuelles, - d'améliorer sa pratique pour le bénéfice du patient. Attention cet atelier n'est pas accréditée DPC.

retour

RADIOPROTECTION DES PATIENTS / FORMATION « CONE BEAM »

-
RADIOPROTECTION DES PATIENTS / FORMATION « CONE BEAM »
retour

Cours pré-congrès 2

10 Nov 2017

09:00 - 18:00

251

Cours pre-congres

Cours pré-congrès 2

Président(s): Marc STEVE

Objectifs: Heinz Winsauer est autrichien, médecin diplômé de l'Université d'Innsbruck en 1980. En 1985, il est diplômé de la Faculté dentaire d'Innsbruck où il a été résident en Orthodontie pendant 3 ans. Depuis 1990, il est installé à Bregenz. Il est enseignant à temps partiel à l'Université de Graz, Bern, et Genève. Son principal sujet de recherche est l'expansion maxillaire chez l'adulte sans assistance chirurgicale. Il mène ses expérimentations scientifiques à l'Universté de Graz et de Catalogne (Espagne). Winsauer repousse les limites de l'expansion dento-alvéolaire grâce à une expansion des bases squelettiques avec des résultats rapides, stables et équilibrés. Il a développé un système d'élargissement maxillaire qui prend appui sur des mini implants à ancrage osseux permettant l'expansion des bases sans effets iatrogènes sur les dents et sans recours à la chirurgie. Il utilise la distraction chirurgicale mandibulaire avec les mêmes avantages. La nécessité du recours aux extractions est moindre tout en préservant les tissus parodontaux. Cette méthode répond à la demande des patients soucieux de leur capital dentaire, en quête de l'amélioration de leur denture et de leur sourire. Ses résultats remettent en question beaucoup de nos a priori: il est impossible de passer à côté d'une Journée et d'un praticien aussi intéressants.

retour

REPOUSSER LES LIMITES DE L'EXPANSION DES BASES SQUELETTIQUES MAXILLAIRE ET MANDIBULAIRE - HOW TO PUSH BACK THE LIMITS OF MAXILLARY AND MANDIBULAR SKELETAL BASE EXPANSION

-
REPOUSSER LES LIMITES DE L'EXPANSION DES BASES SQUELETTIQUES MAXILLAIRE ET MANDIBULAIRE - HOW TO PUSH BACK THE LIMITS OF MAXILLARY AND MANDIBULAR SKELETAL BASE EXPANSION
Intervenant(s):
Heinz WINSAUER
Objectif(s):
A great smile is the most common desire expressed by most patients before orthodontic treatment. But the underlying anatomical structures do not always allow this. There are possibilities but also limits within the alveolar envelope for dental expansion. Beyond these limits relapse and periodontal damage might be expected. Widening the skeletal base leads to simplified and accelerated dental treatment with stable results and a pleasing appearance. Pure bone borne miniature expanders anchored on orthodontic mini-implants allow maxillary expansion without dental side effects or the need for surgical assistance even in mature adults. Widening the mandibular base by median distraction osteogenesis offers the same advantages. This appliance fulfills several crucial criteria for simplified clinical use. Hinges prevent the expansion of the temporomandibular joints and a double dental fixation guarantees a reliable tooth-borne fit. Besides stable results the reduced need to extract teeth and a healthy periodontal tissue after widening of the mandible and maxilla will help the orthodontist to fulfill their patients' expectations.
retour

Cours pré-congrès 1

10 Nov 2017

09:00 - 18:00

252-AB

Cours pre-congres

Cours pré-congrès 1

Président(s): Alexandra KERNER

Objectifs: McLaughlin est avec Bennet et Trevisi le créateur du système MBT, technique d'arc droit ( Straight Wire Appliance) à la réputation planétaire et qui est dans sa version 4.0. Il propose, dans son cabinet à San Diego, de partager son expérience avec une approche moderne du diagnostic, du plan de traitement et de la gestion des cas. Il nous fait l'honneur de nous donner une journée et demie de conférences : un pré-cours et une matinée supplémentaire ouverte à tous le samedi matin. McLaughlin abordera l'aspect biomécanique de l'arc droit et les subtilités de la gestion des attaches pré-informées, notamment l'importance de leur positionnement en technique directe ou indirecte, la gestion de la forme d'arcade, l'utilisation de forces continues et de faible intensité. Il s'intéressera particulièrement aux malocclusions de classe II, aux considérations intra et inter arcades, incluant les phénomènes de croissance et de développement dans les trois sens de l'espace. McLaughlin intègre l'ensemble des facteurs qui président à l'équilibre des dents, de l'occlusion statique et dynamique et de la face. Il terminera cette Journée avec sa vision de la technique McLaughlin-Bennet 4.0 et nous dira comment il l'a peaufinée et l'intègre de façon raisonnée à son plan de traitement. Le lendemain, la matinée sera consacrée au traitement des patients présentant des troubles temporo-mandibulaires (TMD). La démarche diagnostique et la prise en charge thérapeutique spécifiques seront exposées, discutées et illustrées par la présentation de cas cliniques. McLaughlin proposera son concept d'occlusion idéale interconnectée avec les articulations temporo-mandibulaires. Deux temps forts, par conséquent, à ne pas manquer !

retour

BIOMÉCANIQUE ORTHODONTIQUE : LES SUBTILITÉS DE LA GESTION DES ATTACHES PRÉ-INFORMÉES MBT

-
BIOMÉCANIQUE ORTHODONTIQUE : LES SUBTILITÉS DE LA GESTION DES ATTACHES PRÉ-INFORMÉES MBT
Intervenant(s):
Richard MCLAUGHLIN
Objectif(s):
McLaughlin est avec Bennett et Trevisi le créateurdu système MBT, technique d’arc droit( Straight Wire Appliance) à la réputation planétaireet qui est dans sa version 4.0. Il propose,dans son cabinet à San Diego, de partagerson expérience avec une approche modernedu diagnostic, du plan de traitement et de lagestion des cas. Il nous fait l’honneur de nousdonner une journée et demie de conférences :un pré-cours et une matinée supplémentaireouverte à tous le samedi matin.McLaughlin abordera l’aspect biomécaniquede l’arc droit et les subtilités de la gestion desattaches pré-informées, notamment l’importancede leur positionnement en techniquedirecte ou indirecte, la gestion de la formed’arcade, l’utilisation de forces continues etde faible intensité. Il s’intéressera particulièrementaux malocclusions de classe II, auxconsidérations intra et inter arcades, incluantles phénomènes de croissance et de développementdans les trois sens de l’espace.McLaughlin intègre l’ensemble des facteurs quiprésident à l’équilibre des dents, de l’occlusionstatique et dynamique et de la face. Il termineracette Journée avec sa vision de la techniqueMcLaughlin-Bennett 4.0 et nous dira commentil l’a peaufinée et l’intègre de façon raisonnée àson plan de traitement.Le lendemain, la matinée sera consacréeau traitement des patients présentant destroubles temporo-mandibulaires (TMD). Ladémarche diagnostique et la prise en chargethérapeutique spécifiques seront exposées,discutées et illustrées par la présentationde cas cliniques. McLaughlin proposera sonconcept d’occlusion idéale interconnectéeavec les articulations temporo-mandibulaires.Deux temps forts,
retour

Traitement non chirurgical des classes II et des classes III sévères - Partie I

retour

INTÉGRATION DE LA POSTURE GÉNÉRALE DANS L’ÉTIOLOGIE ET L’ORTHOPÉDIE DES CLASSES II SQUELETTIQUES SÉVÈRES

09:00 - 09:30
INTÉGRATION DE LA POSTURE GÉNÉRALE DANS L’ÉTIOLOGIE ET L’ORTHOPÉDIE DES CLASSES II SQUELETTIQUES SÉVÈRES
Intervenant(s):
Cédric BAZERT
Objectif(s):
L’étiologie posturale de certaines classe II squelettiques est désormais admise. Le lien entre rétrognathie mandibulaire hyperdivergente et inclinaison antérieure avec faible lordose du rachis cervical est fréquemment observé dans les études sur la posture céphalique. D’où proviennent ces variations de posture cervicale qui semblent influencer la croissance mandibulaire? Les études des processus d’hominisation et d’acquisition de la bipédie, de l’équilibre pelvi-rachidien en orthopédie générale, du développement rachidien de l’enfant, de l’influence des chaines musculaires mais aussi des capteurs posturaux permettent d’y répondre et de mieux appréhender la participation posturale possible à certaines dysmorphoses. A travers l’expérimentation et des cas cliniques nous discuterons de l’influence des thérapeutiques posturales sur la posture céphalique et le développement de la mandibule mais aussi de la répercussion posturale de nos thérapeutiques de classe II.
retour

LES CLASSES 2 SEVERES : EVITER UNE CHIRURGIE AVEC LE GUIDE DE CROISSANCE ?

09:30 - 10:00
LES CLASSES 2 SEVERES : EVITER UNE CHIRURGIE AVEC LE GUIDE DE CROISSANCE ?
Intervenant(s):
Stephan VALERO
Objectif(s):
Le concept de « guérison musculaire » du Guide de Croissance ou G2C, permet d’obtenir une stimulation de croissance orthopédique importante.Pour la plupart des patients en classe 2 sévère, traités avec un G2C, la quantité et la qualité de croissance constatée va permettre d’obtenir des résultats squelettiques et esthétiques qui vont éviter le recours à la chirurgie.De plus la normalisation de l’environnement musculaire permet d’obtenir un résultat stable dans le temps.
retour

TRAITEMENT DES CLASSES II COMPLEXES ET CLASSES III FONCTIONNELLES PAR L’HARMONISATION GLOBALE.

10:10 - 10:40
TRAITEMENT DES CLASSES II COMPLEXES ET CLASSES III FONCTIONNELLES PAR L’HARMONISATION GLOBALE.
Intervenant(s):
Elie CALLABE
Objectif(s):
L’Orthopédie Dento-Maxillo-Faciale traite les syndromes médicaux orthodontiques. Comme tout traitement médical, le praticien recherche et traite l’origine de la maladie.Chez l’enfant, la cause des syndromes est généralement une perturbation fonctionnelle, le traitement consistera à traiter simultanément les causes et les symptômes.Transformer une croissance faciale défavorable en croissance favorable et harmonieuse. « Changer la fonction pour changer la forme »selon Linden Arronson.Le Concept PUL, harmoniseur global selon « Les 7 harmonies de Ricketts : faciale, fonctionnelle, occlusale, squelettique, psychologique, nutritionnelle, temporelle. »
retour

CORRECTION NON CHIRURGICALES DES CLASSES II SÉVÈRES : LE M.A.R.A.

11:00 - 11:30
CORRECTION NON CHIRURGICALES DES CLASSES II SÉVÈRES : LE M.A.R.A.
Intervenant(s):
Claude LEMASSON
Objectif(s):
C’est essentiellement l’intérêt manifesté par le Pr. Alain Lautrou puis, dernièrement aux J.O. de 2016 par le Pr. Julien Philippe, exceptionnel fondateur-créateur de cette belle F.F.O. et donc des J.O. , qui m’amène à parler ici du Mandibular Anterior Repositioning Appliance, le M.A.R.A.Ce dispositif orthodontique, très utilisé aux U.S.A. et en Allemagne, a été inventé par Douglass Toll en Allemagne vers 1925 puis oublié pendant une soixantaine d’années et remis en activité en 1991 par James Eckart, et modifié par lui en fonction des essais et réflexions de Dishingers et Damon.Le M.A.R.A. n’est pas un propulseur mandibulaire mais, selon Alain Lautrou, un appareillage « d’évitement reflexe d’obstacle » par avancée de la mandibule.Ses effets ont paru dans le A.J.O.D.O. de 2003 ; 123 :286-95 dans une étude de Valmy Pangrazio et colls. Etude comparative avec le Franckel et les bielles de Herbtz . Il y est constaté des “Treatements very similars with less head gear effect on the maxilla and less mandibular incisors protrusion”. Description de l’appareillage, mise en place, utilisation et cas traités font l’objet de cette présentation.
retour

DIFFICULT CLASS II CASES TREATED WITHOUT SURGERY OR TADS

11:30 - 12:00
DIFFICULT CLASS II CASES TREATED WITHOUT SURGERY OR TADS
Intervenant(s):
Ramon PERERA
Objectif(s):
The Damon System has radically changed the treatment plan for class II malocclusions. The combination of self-ligation brackets and high-tech archwires establishes a low friction environment that, while using low forces, allows for faster and more comfortable tooth movement. In this presentation, we shall see several severe Class II clinical cases treated with the Damon System and show how to choose differential torques and how to manage the use of early elastics in order to achieve sagittal corrections that would have been unthinkable working with conventional mechanics.
R�sum�:
« Les cas difficiles traités sans chirurgie et sans TADs » Le système Damon a radicalement transformé le plan de traitement des malocclusions de Classe II. L’association de brackets auto-ligaturants et de fils high-tech génère un environnement qui permet d’obtenir des mouvements dentaires plus rapides et plus confortables tout en utilisant des forces faibles. Dans cette présentation, nous décrirons plusieurs cas cliniques de Classe II sévère traités avec le système Damon et nous expliquerons comment choisir les torques différentiels et comment utiliser les élastiques précoces pour obtenir des corrections sagittales qui auraient été inconcevables avec la mécanique conventionnelle.
retour

ALIGNEURS & CLASSE II : QUELLE THÉRAPEUTIQUE POUR LES PATIENTS EN COURS DE CROISSANCE ?

12:00 - 12:30
ALIGNEURS & CLASSE II : QUELLE THÉRAPEUTIQUE POUR LES PATIENTS EN COURS DE CROISSANCE ?
Intervenant(s):
Waddah SABOUNI
Objectif(s):
L’âge osseux, le potentiel de croissance mandibulaire et l’importance de la malocclusion vont déterminer la stratégie thérapeutique de correction de la classe II. En effet, c’est le diagnostic orthodontique initial qui va déterminer si nous allons corriger la classe II par un activateur de croissance mandibulaire, par distalisation molaire ou par effet dento-alvéolaire maxillo-mandibulaire. Récemment, l’intégration du système d'avancée mandibulaire dans les aligneurs invisalign a Permis de créer un nouvel activateur de croissance. Il présente de nombreux avantages par rapport aux autres systèmes d'activateurs mandibulaire. Il permet notamment un meilleur contrôle du sens vertical et de la positon de l’incisive inférieure. La coopération du patient au vue de ce système plus esthétique, plus hygiénique et plus confortable à un âge plus précoce s’en retrouve renforcé. De fait, l’adhésion à notre thérapeutique par nos patients sera d’autant meilleur et ceci garantira un succès thérapeutique optimum indépendamment de la difficulté initiale.Plusieurs cas cliniques vont illustrer les différentes options thérapeutiques pour le traitements des classe II par aligneurs pour les patients en cours de croissance.
retour

Technologies numériques dans le SAOS : le futur c’est maintenant !

retour

DÉPISTER L’APNÉE AVEC SON TÉLÉPHONE ?

09:00 - 09:20
DÉPISTER L’APNÉE AVEC SON TÉLÉPHONE ?
Intervenant(s):
Jean-Louis PÉPIN
Objectif(s):
La prévalence du syndrome d’apnées du sommeil est estimée à 15% en population générale. Seule une minorité de ces patients ont été diagnostiqués alors que les conséquences en termes de qualité de vie et de morbi-mortalité cardiovasculaire sont considérables. La moitié des patients non diagnostiqués appartiennent à des populations à risque (hypertension, diabètes, insuffisance cardiaque, etc.) et sont peu ou pas symptomatiques. Il est donc indispensable de trouver des outils innovants de dépistage et les objets connectés en font partie. Toute une gamme d’information qui peuvent être recueillies à domicile : ronflement, durée de sommeil, variabilité cardiaque, etc. seront discutés pendant la présentation en terme de pertinence, de validation et de place dans la chaine diagnostique du syndrome d’apnées du sommeil.
retour

MESURER L’OBSERVANCE DES PATIENTS : VENTILATION EN PRESSION POSITIVE/ORTHÈSES

09:25 - 09:45
MESURER L’OBSERVANCE DES PATIENTS : VENTILATION EN PRESSION POSITIVE/ORTHÈSES
Intervenant(s):
Bernard FLEURY
Objectif(s):
Le traitement du Syndrome d'Apnées Obstructives du Sommeil par Pression Positive Continue est remarquablement efficace, corrigeant les troubles de la vigilance en particulier. Mais cette efficacité est conditionnée à son utilisation régulière durant une proportion suffisante du temps de sommeil. Or ce traitement palliatif est à l'évidence contraignant, tant pour le patient que pour son entourage. L'enjeu pour les soignants est donc d'obtenir une adhésion du patient à son traitement par une explication claire des bénéfices attendus et des effets secondaires, mineurs, éventuels et l'optimisation de son confort lors de l'utilisation de l'appareillage. Détecter précocement une mauvaise observance au traitement pour en comprendre les causes et mettre en oeuvre les corrections est capital. Les appareils délivrant la Pression Positive sont tous munis d'une "mémoire" stockant les informations sur l'efficacité du traitement (index d'apnées-hypopnées, niveau de pression délivrée, niveau de fuites autour du masque témoins de son bon positionnement). Ces informations peuvent aujourd'hui être télé-transmises chaque jour au prestataire de santé en charge du traitement au domicile du patient. Ces informations obtenues à distance permettent de réagir rapidement devant une inobservance au traitement en ayant les éléments pour en comprendre la cause. Cette réaction sera adaptée, selon un arbre de décision hiérarchisant les interventions au domicile du patient, en fonction de la cause reconnue de l'inobservance. Une nouvelle prise en charge de ce traitement chronique peut ainsi se mettre en place.
retour

TITRATION DES ORTHÈSES D’AVANCÉE MANDIBULAIRE & MESURE D'OBSERVANCE ASSISTÉES PAR ORDINATEUR

10:00 - 10:25
TITRATION DES ORTHÈSES D’AVANCÉE MANDIBULAIRE & MESURE D'OBSERVANCE ASSISTÉES PAR ORDINATEUR
Intervenant(s):
Olivier VANDERVEKEN
Objectif(s):
La faisabilité de la titration de l'avancée mandibulaire efficace (target protrusion) en utilisant Remotely Controlled Mandibular Positioner (RCMP) pendant une nuit de polysomnographie a été démontrée dans des études cliniques. Entretemps, ce qui concerne la titration vers la dégrée de protrusion mandibulaire, il n'y a pas de consensus. Dans notre centre, l'utilisation de RCMP comme une méthode prédictive est évaluée. Déjà pour une longue période on a la possibilité de mesurer l'adhérence du patient pendant le traitement avec PPC d’une façon objective. Récemment, des méthodes pour obtenir une mesure d'observance objective pendant le traitement avec les orthèses d'avancées mandibulaires sont publiés. Ces mesures donnent aussi la possibilité de calculer des mesures d'effectivité net de la thérapie (mean disease alleviation (MDA)).
retour

ENDOSCOPIE DU SOMMEIL ET CHIRURGIE ROBOTISÉE DES TISSUS MOUS

10:45 - 11:00
ENDOSCOPIE DU SOMMEIL ET CHIRURGIE ROBOTISÉE DES TISSUS MOUS
Intervenant(s):
Olivier VANDERVEKEN
Objectif(s):
Dans cette présentation la valeur prédictive de l'endoscopie sous sommeil induite sera discuté. Cette examination a prouvé des informations prédictive ce qui concerne les résultats avec les orthèses d'avancées mandibulaires aussi qu’ avec des méthodes chirurgicales pour le traitement du syndrome d'apnées hypopnées obstructives du sommeil (SAHOS) comme l' uvulopalatopharyngoplastie (UPPP), la chirurgie robotisée de la base de la langue (TORS) ou d'autres procédures au niveau de l'hypopharynx, et aussi vers la thérapie par stimulation des voies aériennes supérieures (UAS, Upper Airway Stimulation). En général la recommandation qui est aussi stipuler dans le 'European Position Paper' est que tous les patients souffrant de SAHOS et démontrant une intolérance au traitement à la pression positive continue (PPC) ayant DISE pour l'investigation du collapsus des voies aériennes supérieures pendant le sommeil induit avant de choisir le traitement non-PPC le plus indiqué chez le patient individuel.
retour

SIMULATION CHIRURGICALE DANS L’'AVANCÉE MAXILLO-MANDIBULAIRE : PEUT-ON SE PASSER DE MODÉLISATION NUMÉRIQUE ?

11:05 - 11:25
SIMULATION CHIRURGICALE DANS L’'AVANCÉE MAXILLO-MANDIBULAIRE : PEUT-ON SE PASSER DE MODÉLISATION NUMÉRIQUE ?
Intervenant(s):
Boris PETELLE
Objectif(s):
La chirurgie d’avancée maxillo-mandibulaire proposée dans le traitement du syndrome d’apnées obstructives du sommeil (SAOS) est la solution chirurgicale le taux de succès le plus élevé.Cette modification chirurgicale des bases osseuses peut être plus ou moins favorables d’un point de vue esthétique.Elle nécessite une sélection rigoureuse des candidats et du choix de la préparation orthodontique dont l'objectif est de permettre une avancée mandibulaire importante (environ 10 à 12 mm) tout en limitant l'avancée maxillaire. Une simulation des modifications faciales prévisibles est utile pour valider le projet et informer au mieux les patients.L’utilisation des logiciels de modélisation peut être proposée. Mais dans une majorité de cas, une simulation physique comparative photographiée, réalisée par propulsion mandibulaire peut être une alternative pratique et simplifiée.Les résultats chirurgicaux se doivent être fonctionnellement efficaces sur l’amélioration de la qualité de sommeil mais aussi esthétiquement bien tolérés.
retour

CHIRURGIE DE STIMULATION LINGUALE

11:30 - 12:00
CHIRURGIE DE STIMULATION LINGUALE
Intervenant(s):
Pierre-Jean MONTEYROL
Objectif(s):
la langue est innervée par le nerf hypoglosse par son activité motrice la stimulation des fibres pro tractrices permet donc d'éviter la gloss ptose entrainant le collapsus des voies aériennes supérieures cette nouvelle technique basée sur le repérage de la phase inspiratoire uniquement permet de ne stimuler les fibres musculaires que pendant cette seule période respiratoire une étude publiée dans British Medical Journal a permis sa reconnaissance par la FDA les éléments publiés par Bordeaux a rajouté les éléments concernant les effets sur la somnolence et fait la différence entre les patients observants et adhérents afin de mettre en place une sélection précise
retour

QUESTIONS LÉGALES ET ÉTHIQUES DES NOUVELLES TECHNOLOGIES DANS L'APNÉE DU SOMMEIL

12:00 - 12:30
QUESTIONS LÉGALES ET ÉTHIQUES DES NOUVELLES TECHNOLOGIES DANS L'APNÉE DU SOMMEIL
Intervenant(s):
Alain BERY
Objectif(s):
Lorraine Gublin sur le plateau de France 2 disait : Les robots-chirurgiens sont de plus en plus présents dans les hôpitaux. « Le plus perfectionné au monde possède quatre bras articulés qui manipulent les instruments chirurgicaux. Ces bras n'opèrent pas seuls. C'est le chirurgien qui les commande via son ordinateur ».Ce robot a pu réaliser une ablation du pancréas, du rein ou même opérer un bébé âgé de quelques heures.Face à un accident médical comment déterminer la responsabilité médicale ? Le concepteur, l’utilisateur, voir la machine…Mais au delà du droit il y a l’éthique ! Jusqu’où doit-on accepter les nouveaux traitements ?
retour

Séance anniversaire

11 Nov 2017

14:00 - 18:00

Amphithéâtre Bleu

Séance annniversiare

Séance anniversaire

Président(s): Alain BERY, Olivier SOREL

Objectifs: Le Conseil d'Administration de la FFO, réuni en séminaire a décidé de bouleverser la séance inaugurale en mettant l'accent sur l'apport scientifique. Nous avons préféré remplacer la conférence inaugurale par l'intervention de trois conférenciers de réputation internationale que nous avons respectueusement appelés «Les trois Ténors » et qui interviendront le samedi après-midi. Messieurs Schendel, Nezu et Ellouze aborderont des sujets aussi variés que la complémentarité de l'orthodontie avec la chirurgie orthognathique, le dépassement de nos propres limites par l'excellence d'une orthodontie de l'extrême et l'apport d'auxiliaires modernes que sont les ancrages osseux. Takashi Nezu et son père Hiroshi Nezu, installé depuis 1975 à Kawasaki (Japon) et Past président du «Bioprogressive Study Club», basent leur approche thérapeutique sur la prise en compte en quatre dimensions du diagnostic, des objectifs de traitement et du degré de difficulté individualisé. Ils démontrent dans leur démarche les possibilités d'une orthodontie sans artifice dans la prise en charge de cas d'extrême difficulté. Stephen Schendel est Professeur Emérite de Chirurgie à l'Université de Stanford (USA). Il est spécialiste en chirurgie plastique et reconstructrice, maxillo-faciale et cranio-faciale. Ses capacités professionnelles multiples et son expérience font de lui une référence dans de nombreux sujets dont celui de la complémentarité de la chirurgie avec l'orthodontie. Skander Ellouze pratique dans sa clinique d'orthodontie à Tunis. Il s'est très vite imposé comme un leader dans l'utilisation des ancrages osseux. Son approche raisonnée et cartésienne de la mécanique orthodontique lui permet de soulever les obstacles avec l'appui des ancrages osseux et d'optimiser les résultats de ses traitements. Ces différentes approches peuvent nous sembler opposées. Elles mènent toutes à l'excellence des traitements des patients. Elles nous ouvrent à encore plus de réflexion, d'humilité et d'implication dans notre métier. Elles mettent en avant la pertinence médicale de l'orthodontie. Olivier Sorel

retour

INTERVENTION D’OLIVIER SOREL

14:00 - 14:10
INTERVENTION D’OLIVIER SOREL
Intervenant(s):
Olivier SOREL
retour

IN MEMORIAM PAR CHRISTINE BOEHM-HUREZ ET HOMMAGE A D. ROLLET ET A J. PHILIPPE

14:10 - 14:20
IN MEMORIAM PAR CHRISTINE BOEHM-HUREZ ET HOMMAGE A D. ROLLET ET A J. PHILIPPE
Intervenant(s):
Christine BOEHM-HUREZ
retour

RETROSPECTIVE DES 20 ANS PAR CHRISTINE BOEHM-HUREZ

14:20 - 14:30
RETROSPECTIVE DES 20 ANS PAR CHRISTINE BOEHM-HUREZ
Intervenant(s):
Christine BOEHM-HUREZ
retour

INTERVENTION DE EDITH LEJOYEUX

14:30 - 14:40
INTERVENTION DE EDITH LEJOYEUX
Intervenant(s):
Edith LEJOYEUX
retour

3D ANATOMY AND AIRWAY IN ORTHOGNATHIC SURGERY/3D ANATOMIE ET VOIE AERIENNE EN CHIRUGIE ORTHOGNATHIQUE

14:40 - 15:40
3D ANATOMY AND AIRWAY IN ORTHOGNATHIC SURGERY/3D ANATOMIE ET VOIE AERIENNE EN CHIRUGIE ORTHOGNATHIQUE
Intervenant(s):
Stephen SCHENDEL
Objectif(s):
The development and wide spread use of the CBCT scan has changed the diagnosis and treatment planning in orthognathic surgery. This presentation will cover the benefits of 3D visualization of the skeletal, dental and temporomandibular joint morphology in orthodontic and orthognathic surgery. Special attention is given to the 3D anatomy of the airway in treatment planning especially in the light of obstructive sleep apnea. Airway norms and changes in growth will be delineated. Specific cases will be used as examples of the application of advance treatment planning.
retour

PRIX DU BOARD

15:40 - 15:45
PRIX DU BOARD
retour

PRENDRE LE CONTRÔLE DE VOS TRAITEMENTS : UNE APPROCHE EFFICIENTE

16:15 - 17:15
PRENDRE LE CONTRÔLE DE VOS TRAITEMENTS : UNE APPROCHE EFFICIENTE
Intervenant(s):
Skander ELLOUZE
Objectif(s):
En ce debut de 21ème siecle, les Ancrages vissés se sont définitivement établis comme une solution orthodontique incontournable.Leur fréquence d’utilisation reste pourtant limitée.Parmi les obstacles à un développement plus important, Les contraintes de pose et l’absence de clarté biomécanique sont les plus cités par les praticiens.Le but de cette conférence est de démontrer à travers une grande variété de situations cliniques probantes - présentées ‘’step by step ‘’ - l’efficacité des protocoles mini-vis les plus utilisés , combinés aux technologies les plus récentes.Le Dr Ellouze délivrera les clés permettant de concevoir ces sytèmes de force simplifiés, non invasifs et permettant au clinicien d’offrir des résultats insoupçonnés à chaque patient, et d’aborder toutes les situations avec la même sérénité, y compris les cas les plus complexes.Il abordera successivement :Les traitements sans extraction dans les biproalvéolies et les cas d’encombrementLes gestion des asymétriesLes gestion des cas adultes complexes
retour

REMISE DE LA BOURSE DE RECHERCHE FFO

17:15 - 17:20
REMISE DE LA BOURSE DE RECHERCHE FFO
Intervenant(s):
Alain BERY
retour

EXPANDING POSSIBILITIES IN ORTHODONTICS ALONE TO TREAT HIGH DEGREE DIFFICULTY CASES

17:20 - 18:20
EXPANDING POSSIBILITIES IN ORTHODONTICS ALONE TO TREAT HIGH DEGREE DIFFICULTY CASES
Intervenant(s):
Takashi NEZU et Hiroshi NEZU
Objectif(s):
Capability in treating high degree of difficulty cases with orthodontics alone has been significantly increased by establishing predictable 4 dimensional objectives (VTP) based on individual degree of difficulty (DD).In Zeobase Bioprogressive Philosophy, the diagnosis and treatment of any potential dysfunction in the functional matrix, that is, awareness training, which consists of: breathing/swallowing, muscles, posture and habits, is extremely important for stability of treatment results, especially for high DD cases.The most appropriate bio-mechanics should be chosen according to the DD of the denture, treatment objectives, and dysfunctional problems. Furthermore we need to incorporate new technique and technologies with clinical use. Remember, there is no longer a golden appliance.Recently treatment of high DD cases has been developed through the spread of surgical orthodontics and implant anchorage. However it is regrettable that capability in treating difficult cases with orthodontics alone has been limited or reduced by easy application of such approaches.In this presentation, 4 dimensional diagnosis, VTP and treatment bio-mechanics allowing the individualization of treatment on the basis of the degree of DD of each case with orthodontics alone will be discussed and illustrated with high DD cases.
retour

HOMMAGE A JEAN-PAUL LOREILLE

18:20 - 18:30
HOMMAGE A JEAN-PAUL LOREILLE
retour

SPECTACLE

18:30 - 18:55
SPECTACLE
retour

L'orthopédie et l'orthodontie interceptive chez les FLMP

11 Nov 2017

09:00 - 12:30

241

conférences

L'orthopédie et l'orthodontie interceptive chez les FLMP

Président(s): valentin LESNE, Aurélie MAJOURAU-BOURIEZ

retour

PRÉSENTATION DE LA SÉANCE

09:00 - 09:05
PRÉSENTATION DE LA SÉANCE
Intervenant(s):
Aurélie MAJOURAU-BOURIEZ
Objectif(s):
L'interception est une étape clef dans la prise en charge des FLP pour éviter l'aggravation des malocclusions et simplifier les traitements chez ces enfants déjà soumis à un parcours de soins éprouvant. Nous aurons la chance grace à nos orateurs d'aborder l'interception sous le jour de la pédodontie, de l'orthophonie, de l'orthopédie-dento-faciale, de l'orthodontie, et de la chirurgie afin d'optimiser ses bénéfices dans la prise en charge pluridisciplinaire des FLP. L'interception chez les patients porteurs de fentes est un passeport pour un résultat final optimal.
retour

LA DENTISTERIE PÉDIATRIQUE APPLIQUÉE À L'ENFANT PORTEUR DE FENTE: STRATÉGIES PRÉVENTIVES ET THÉRAPEUTIQUES.

09:05 - 09:15
LA DENTISTERIE PÉDIATRIQUE APPLIQUÉE À L'ENFANT PORTEUR DE FENTE: STRATÉGIES PRÉVENTIVES ET THÉRAPEUTIQUES.
Intervenant(s):
Amélie REIBEL DOMERGUE
Objectif(s):
De par leur situation anatomique, les fentes labio-palatines peuvent provoquer différentes anomalies dentaires, dans le territoire de la fente principalement. Ce sont des anomalies de nombre, de taille, de forme, d’éruption et/ou de structure. Des malpositions dentaires font souvent également partie du tableau clinique.Ces défauts peuvent favoriser des lésions carieuses, des problèmes parodontaux ou encore des résorptions radiculaires.L’enfant atteint d’une fente faciale porte presque toujours un appareillage orthodontique s’appuyant sur les molaires lactéales. Encore plus que pour un autre enfant, un suivi préventif dès le plus jeune âge est essentiel afin d’éviter au maximum les lésions carieuses, ou de les traiter plus précocement. Un suivi dentaire régulier permet également de dépister et traiter préventivement des défauts dentaires, afin d’éviter des complications.Une hygiène rigoureuse, associée à une alimentation équilibrée limitant les apports sucrés, sont la base d’une denture saine nécessaire au bon déroulement des futurs traitements orthodontiques.Dans les cas les plus sévères de caries du jeune enfant, l’extraction précoce de dents lactéales peut compromettre le calendrier des prises en charges orthophoniques, orthodontiques et chirurgicales.L’objectif de cette présentation est d’exposer les principales situations cliniques rencontrées, de présenter les différentes thérapeutiques qui s’offrent au pédodontiste et enfin de proposer un axe de stratégie préventive applicable à tous les enfants porteurs de fentes labio-palatines.
retour

INFLUENCE DE LA POSTURE LINGUALE SUR LA CROISSANCE MAXILLO-FACIALE CHEZ LES PATIENTS PORTEURS DE FENTES LABIO-MAXILLO-PALATINES

09:15 - 09:25
INFLUENCE DE LA POSTURE LINGUALE SUR LA CROISSANCE MAXILLO-FACIALE CHEZ LES PATIENTS PORTEURS DE FENTES LABIO-MAXILLO-PALATINES
Intervenant(s):
Valérie CHARPILLET
Objectif(s):
La langue est un organe dont la posture, la taille et la dynamique ont une grande influence sur le développement et la croissance des maxillaires. Elle joue essentiellement et principalement un rôle en position de repos, auquel s’ajoute celui de ses fonctions. Mal positionnée, elle peut être à l’origine de troubles phonétiques, de troubles de la posture globale et de la respiration. Lors de notre prise en charge des fentes labio-maxillo-palatines, la vigilance sera d’autant plus importante. Après chaque intervention, le patient devra se ré-approprier de nouvelles sensations et donc un placement de la langue différent. L’orthophonie contribue à corriger la dysfonction linguale. Elle permet, par un travail proprioceptif, d’aboutir à une automatisation des fonctions, et au placement correct de la langue. Le patient devrait parvenir, grâce à la rééducation, à un équilibre fonctionnel favorable, si possible conjugué à une ventilation nasale efficace.
retour

LE TRAITEMENT DU SENS TRANSVERSAL ET LA PRÉPARATION À LA GREFFE PRÉCOCE

09:30 - 09:50
LE TRAITEMENT DU SENS TRANSVERSAL ET LA PRÉPARATION À LA GREFFE PRÉCOCE
Intervenant(s):
Valentin LESNE et Béatrice MORAND
Objectif(s):
Le sens transversal est pris en charge pendant toute la croissance. Les interventions sont courtes et suivies souvent d’une contention. L’appareil de choix est le Quad’Hélix avec éventuellement des auxiliaires pour orienter l’action : arc d’encrage à l’arcade inférieure pour le port d’élastiques ou multi-attaches. Le disjoncteur est réservé aux formes symétriques, fente bilatérale ou division palatine.Avant la réalisation de la greffe osseuse alvéolaire, qu’elle soit précoce (4-5 ans) ou plus tardive (9-10 ans), une expansion douce est nécessaire. Elle est réalisée rapidement avec un Quad’Hélix, l’action étant facilitée par l’absence de continuité osseuse au niveau de la fente.
retour

L'INTERCEPTION CHEZ LES ENFANTS PORTEURS DE FENTES LABIO-ALVÉOLO-PALATINES : QUAND ET COMMENT?

09:55 - 10:10
L'INTERCEPTION CHEZ LES ENFANTS PORTEURS DE FENTES LABIO-ALVÉOLO-PALATINES : QUAND ET COMMENT?
Intervenant(s):
Camille PHILIP-ALLIEZ et Michel LE GALL
Objectif(s):
L'interception chez les enfants porteurs de FLAP démarre dès le plus jeune âge, vers 4 ans. Elle concerne dans un premier temps la dimension transversale, à l'aide d'appareillages fixes et est toujours suivie d'une contention également fixe. Elle s'effectue en étroite collaboration avec l'orthophoniste. La dimension sagittale est aussi traitée afin de corriger la rétromaxillie souvent présente. La prise en charge des dysfonctions ventilatoires et linguales est réalisée le plus précocement possible afin d'assurer une meilleure stabilité des résultats.
retour

ALIGNEMENT DES INCISIVES MAXILLAIRES ET PRISE EN CHARGE DU SENS SAGITTAL-DO’S AND DON’TS!

10:15 - 10:30
ALIGNEMENT DES INCISIVES MAXILLAIRES ET PRISE EN CHARGE DU SENS SAGITTAL-DO’S AND DON’TS!
Intervenant(s):
Aurélie MAJOURAU-BOURIEZ
Objectif(s):
Les patients porteurs de FLP présentent fréquemment des malpositions des incisives maxillaires en rotation sévère et/ou un inversé d'articulé antérieur en denture lactéale ou en denture mixte.Avant de se précipiter pour corriger ces malocclusions par un traitement interceptif, il est crucial de s'assurer au préalable d'avoir un volume osseux suffisant pour aligner les incisives maxillaires, et de vérifier l'absence d'un décalage squelettique de Classe III dans le sens sagittal avant de vestibulo-verser les incisives maxillaires, tout en tenant compte de la croissance maxillo-faciale du patient.La présentation illustrera par de nombreux exemples cliniques de traitement interceptif, les situations où il est possible d'intervenir, et les situations où il est totalement contre-indiqué de déplacer les incisives, et/ou de camoufler les classes III, sous peine d'entrainer des effets délétères et des résultats médiocres sur le plan esthétique et fonctionnel à long terme.
retour

LA PROTRACTION DU MAXILLAIRE SUPÉRIEUR DANS LES CAS DE FLP PAR MASQUE FACIAL OU TRACTION INTERMAXILLAIRE SUR ANCRAGE OSSEUX (35 MNS)

10:35 - 11:10
LA PROTRACTION DU MAXILLAIRE SUPÉRIEUR DANS LES CAS DE FLP PAR MASQUE FACIAL OU TRACTION INTERMAXILLAIRE SUR ANCRAGE OSSEUX (35 MNS)
Intervenant(s):
Hugo DE CLERCK
Objectif(s):
Les miniplaques résistent mieux que les minivis aux forces élevées et discontinues. Ainsi elles peuvent être utilisées pour une traction orthopédique intermaxillaire. Des élastiques de classe III sont portés 24h par jour entre 2 miniplaques Bollard fixées sur la base osseuse du maxillaire supérieur et inférieur du jeune patient. Peut-on stimuler ou ralentir la croissance du maxillaire supérieur et/ou inférieur, également chez les patients porteurs de fentes labio-palatines? La traction antérieure du maxillaire supérieure est-elle restreinte par les cicatrices suite à la chirurgie de fermeture des fentes ? Une étude prospective sur 20 patients consécutives porteurs de fentes labio-palatines traités par une traction orthopédique sur miniplaques, montre des changements de la croissance du maxillaire supérieur et de la mandibule qui sont comparables aux résultats orthopédiques obtenus chez les patients classe III sans fentes. L’effet au niveau de la face moyenne est deux fois plus important que les résultats obtenus par masque de Delaire. Le protocole chirurgical pour l’insertion des miniplaques sera illustré par un enregistrement vidéo.
retour

PROTRACTION DU MAXILLAIRE SUPÉRIEUR DANS LES CAS DE FLP PAR MASQUE FACIAL OU TRACTION INTERMAXILLAIRE SUR ANCRAGE OSSEUX (35 MNS)

10:35 - 11:10
PROTRACTION DU MAXILLAIRE SUPÉRIEUR DANS LES CAS DE FLP PAR MASQUE FACIAL OU TRACTION INTERMAXILLAIRE SUR ANCRAGE OSSEUX (35 MNS)
Intervenant(s):
Sergio SICILIANO
Objectif(s):
Les miniplaques résistent mieux que les minivis aux forces élevées et discontinues. Ainsi elles peuvent être utilisées pour une traction orthopédique intermaxillaire. Des élastiques de classe III sont portés 24h par jour entre 2 miniplaques Bollard fixées sur la base osseuse du maxillaire supérieur et inférieur du jeune patient. Peut-on stimuler ou ralentir la croissance du maxillaire supérieur et/ou inférieur, également chez les patients porteurs de fentes labio-palatines? La traction antérieure du maxillaire supérieure est-elle restreinte par les cicatrices suite à la chirurgie de fermeture des fentes ? Une étude prospective sur 20 patients consécutives porteurs de fentes labio-palatines traités par une traction orthopédique sur miniplaques, montre des changements de la croissance du maxillaire supérieur et de la mandibule qui sont comparables aux résultats orthopédiques obtenus chez les patients classe III sans fentes. L’effet au niveau de la face moyenne est deux fois plus important que les résultats obtenus par masque de Delaire. Le protocole chirurgical pour l’insertion des miniplaques sera illustré par un enregistrement vidéo.
retour

LA CHIRURGIE INTERCEPTIVE DES RÉTROMAXILLIES SÉQUELLAIRES DE FLMP

11:20 - 11:40
LA CHIRURGIE INTERCEPTIVE DES RÉTROMAXILLIES SÉQUELLAIRES DE FLMP
Intervenant(s):
Georges BETTEGA
Objectif(s):
Les FLMP peuvent conduire à un décalage sagittal important des mâchoires. L’amplitude de ce décalage peut être telle qu’il devient difficile à corriger en fin de croissance par les techniques classiques et cette dysmorphose faciale est très mal tolérée par le patient en pleine adolescence. Ces situations justifient d’une chirurgie précoce (après l’éruption des canines) dite interceptive. Deux modalités pratiques sont possibles : l’ostéotomie classique ou la distraction. L’ostéotomie à l’avantage d’être standardisée, en un seul temps. Mais les possibilités d’avancée maxillaire sont limitées (parfois insuffisante) notamment à cause des séquelles cicatricielles des précédentes interventions. La distraction permet une correction de grande ampleur, sans greffe osseuse, avec une adaptation progressive des parties molles. Mais elle est très contraignante pour le patient, douloureuse en fin d’activation et les problèmes mécaniques liés au matériel sont nombreux. Elle impose d’autre part une ré-intervention pour la dépose du matériel.La préparation orthodontique est indispensable afin d’obtenir deux arcades congruentes pour une occlusion stable lors de l’acte chirurgical et pour assurer une contention postopératoire qui, dans tous les cas, sera prolongée.Le patient étant en période de croissance, une dégradation du résultat est attendue. Il est informé de la possibilité d’une ré-intervention en fin de croissance (chirurgie orthognathique classique beaucoup plus simple).
retour

LA CHIRURGIE INTERCEPTIVE DES RÉTROMAXILLIES SÉQUELLAIRES DE FLMP

11:20 - 11:40
LA CHIRURGIE INTERCEPTIVE DES RÉTROMAXILLIES SÉQUELLAIRES DE FLMP
Intervenant(s):
Valentin LESNE
Objectif(s):
Les FLMP peuvent conduire à un décalage sagittal important des mâchoires. L’amplitude de ce décalage peut être telle qu’il devient difficile à corriger en fin de croissance par les techniques classiques et cette dysmorphose faciale est très mal tolérée par le patient en pleine adolescence. Ces situations justifient d’une chirurgie précoce (après l’éruption des canines) dite interceptive. Deux modalités pratiques sont possibles : l’ostéotomie classique ou la distraction. L’ostéotomie à l’avantage d’être standardisée, en un seul temps. Mais les possibilités d’avancée maxillaire sont limitées (parfois insuffisante) notamment à cause des séquelles cicatricielles des précédentes interventions. La distraction permet une correction de grande ampleur, sans greffe osseuse, avec une adaptation progressive des parties molles. Mais elle est très contraignante pour le patient, douloureuse en fin d’activation et les problèmes mécaniques liés au matériel sont nombreux. Elle impose d’autre part une ré-intervention pour la dépose du matériel.La préparation orthodontique est indispensable afin d’obtenir deux arcades congruentes pour une occlusion stable lors de l’acte chirurgical et pour assurer une contention postopératoire qui, dans tous les cas, sera prolongée.Le patient étant en période de croissance, une dégradation du résultat est attendue. Il est informé de la possibilité d’une ré-intervention en fin de croissance (chirurgie orthognathique classique beaucoup plus simple).
retour

INDICATION DE LA DISTRACTION MAXILLAIRE INTERCEPTIVE DANS LES FLMP

11:40 - 11:50
INDICATION DE LA DISTRACTION MAXILLAIRE INTERCEPTIVE DANS LES FLMP
Intervenant(s):
Eva GALLIANI
Objectif(s):
Introduction: Dans les fentes labio-palatines, syndromique ou non, est observée souvent une hypoplasie maxillaire sévère avec une classe III dento-squelettique déjà avant la puberté. Pour poser l’indication à une distraction maxillaire il faut éliminer les autres possibilités thérapeutiques : traitement orthopédique et orthodontique. L’avancement maxillaire par distraction est différente d’une avancée orthopédique, car elle avance les bases osseuses et dans le même temps les procès alvéolaires avec création d’os dans la région ptérygomaxillaire, gage d’une stabilité de l’avancée réalisée. Ce geste peut être effectué en cours de la croissance sans laisser du matériel d’ostéosynthèse. Matériels et méthodes: Nous prenons en considération les enfants avant la puberté à partir d’environs 9 ans et demi porteurs d’une hypomaxillie sévère, qui présentent un overjet négatif important, supérieur à 8 mm, qui va s’aggraver inexorablement par manque de coordination maxillo-mandibulaire. Enfants pour lesquels il est impossible un traitement soit orthodontique que de compensation dento-alvéolaire ou en cas de son échec. A ne pas négliger la demande de l’enfant pour un amélioration morphologique permettant une meilleur intégration de l’enfant dans la vie scolaire et sociale sans attendre la fin de la puberté. Une fois l’indication de la distraction posée il faut préciser le tracé de l’ostéotomie qui doit prendre en compte les racines et les germes dentaires. Il s’agit d’un distracteur intra-oral. Il faut prévoir une deuxième intervention à 3 mois de consolidation pour l’ablation du distracteur. Conclusion: La distraction maxillaire permet de corriger une hypomaxillie sévère, dans les cas ou le traitement orthopédique et orthodontique ne sera pas efficace, et d’améliorer la morphologie du visage sans attendre fin croissance pour une meilleure intégration de l’enfant dans la société.
retour

ORTHOPÉDIE, ORTHODONTIE ET/OU CHIRURGIE ORTHOGNATHIQUE : STRATÉGIE POUR UN TRAITEMENT EFFICIENT DES SÉQUELLES DE FENTES FACIALES

12:00 - 12:10
ORTHOPÉDIE, ORTHODONTIE ET/OU CHIRURGIE ORTHOGNATHIQUE : STRATÉGIE POUR UN TRAITEMENT EFFICIENT DES SÉQUELLES DE FENTES FACIALES
Intervenant(s):
Georges HERZOG
Objectif(s):
L’efficience thérapeutique consiste à offrir le traitement le plus efficace avec une raisonnable économie de moyens. Elle implique de minimiser les contraintes pour le patient. Le but de la présente étude a été d’identifier les facteurs influençant négativement la durée du traitement orthodontique dans cette population.Etude rétrospective d’une série consécutive de patients nés avec une fente labio-maxillo-palatine unilatérale complète (Groupe FLMP) ou une fente palatine isolée (Groupe FP).Le traitement des séquelles de FP s’avère paradoxalement plus long que celui des FLMP. La stratégie thérapeutique et la précocité des décisions sont des facteurs déterminants. Il semble que les séquelles de FLMP, plus sévères que celles des FP, orientent l’orthodontiste vers une option orthodontico-chirurgicale. Ainsi, le traitement peut débuter plus tard, les compensations dentaires et les changements de plan en cours de traitement sont évités. La présence de canines incluses est un facteur de complication dans les cas de FLMP. Pour les FP, la fréquente rétromandibulie contribue à augmenter la durée du traitement.
retour

EVALUATION PRÉCOCE DE LA CROISSANCE TRANSVERSALE DES PATIENTS PRÉSENTANT UNE FENTE LABIO-PALATINE TOTALE AVANT TRAITEMENT ORTHODONTIQUE INTERCEPTIF TRAITÉS EN CHIRURGIE PRIMAIRE SELON LE PROTOCOLE DE TALMANT ET COMPARAISON AU PROTOCOLE DE MALEK

12:10 - 12:20
EVALUATION PRÉCOCE DE LA CROISSANCE TRANSVERSALE DES PATIENTS PRÉSENTANT UNE FENTE LABIO-PALATINE TOTALE AVANT TRAITEMENT ORTHODONTIQUE INTERCEPTIF TRAITÉS EN CHIRURGIE PRIMAIRE SELON LE PROTOCOLE DE TALMANT ET COMPARAISON AU PROTOCOLE DE MALEK
Intervenant(s):
Caroline BAUMLER-PATRIS
Objectif(s):
Service de chirurgie pédiatrique plastique-Centre de compétences Fentes labio-palatines CHRU MontpellierAu CHU de Montpellier, un traitement orthodontique interceptif d’expansion maxillaire est réalisé systématiquement avant la greffe alvéolaire, en denture temporaire à l'aide d'un quadhelix chez les patients porteurs de fente labio-palatine totale,Cette orthodontie interceptive précoce a pour but de corriger l’endocclusion latéralede ces patients afin de recréer une concordance maxillo-mandibulaire transversale correcte.La croissance transversale est souvent altérée chez ces enfants par de nombreux facteurs. Parmi ces facteurs, la chirurgie primaire peut être néfaste pour la croissance transversale dans certains protocoles, de par les cicatrices rétractiles qu’elle peut créer.Nous avons donc réalisé une étude rétrospective portant sur 50 cas traités dans le service comparant le protocole de chirurgie primaire de Malek réalisé jusqu’en 2007 au protocole de Talmant qui est réalisé, depuis afin de mettre en évidence les effets bénéfiques du nouveau protocole sur cette croissance transversale.
retour

MEMENTO PRATIQUE SUR LA PRISE EN CHARGE ORTHODONTIQUE DES FENTES LABIO-ALVÉOLO-PALATINES (FLAP) BILATÉRALES EN CABINET

12:20 - 12:30
MEMENTO PRATIQUE SUR LA PRISE EN CHARGE ORTHODONTIQUE DES FENTES LABIO-ALVÉOLO-PALATINES (FLAP) BILATÉRALES EN CABINET
Intervenant(s):
Carole VARGAS
Objectif(s):
La prise en charge des patients présentant des fentes labio-alvéolo-palatines (FLAP) bilatérales est une aventure longue qui fera intervenir de nombreuses spécialités et qui nécessitera le suivi d’un protocole rigoureux. Dans la plupart des cas la prise en charge orthodontique se fera dans le service orthodontique hospitalier rattaché au service de prise en charge chirurgicale. Les praticiens libéraux sont le plus souvent frileux quant à la prise en charge de ce type de patients car ils ont en général peur de ne pas savoir comment les gérer. Par cette présentation nous souhaitons leur apporter un guide de prise en charge des différentes étapes orthodontiques qu’ils seraient amenés à traiter et adaptable aux différents protocoles chirurgicaux existants.
retour

L'adulte : un candidat au traitement orthodontique ?

retour

LA DISTALISATION EN TECHNIQUE INVISALIGN

09:00 - 09:30
LA DISTALISATION EN TECHNIQUE INVISALIGN
Intervenant(s):
Jalil Chraibi
Objectif(s):
LA DISTALISATION EN TECHNIQUE INVISALIGN.INVISALIGN est une technique d'orthodontie permettant d'aligner les dents grâce à l'emploi successif de gouttières transparentes personnalisées.Créé en 1997, par ALIGN TECHNOLOGIE aux Etats Unis, cette technique a subit des innovations fulgurantes notamment par la création de nouveaux matériaux flexibles les SMART TRACK, permettant un meilleur contrôle des mouvements dentaires.La DISTALISATION est l'une des options révolutionnaires de la technique permettant la correction des Cl II par recul molaires.Le protocole opératoire novateur sera détaillé et exposé accompagné de cas clinques.
retour

PLANIFICATION ET EXÉCUTION DU TRAITEMENT ORTHODONTIQUE CHEZ L'ADULTE

09:30 - 10:00
PLANIFICATION ET EXÉCUTION DU TRAITEMENT ORTHODONTIQUE CHEZ L'ADULTE
Intervenant(s):
Joseph Ghoubril
Objectif(s):
Une des difficultés que nous rencontrons pendant les traitements orthodontiques de l'adulte qui deviennent de plus en plus nombreux est la notion de travail de groupe. La coordination avec la dentisterie restauratrice, la prothèse, l'endodontie et la dentisterie pédiatrique nous aide certes à mieux traiter ces cas que beaucoup considèrent amusants et fascinants. En fait ces traitements peuvent être très difficiles et compliqués. Les patients adultes sont généralement très coopérants et motivés, cependant Ils nécessitent différents types de modalités de traitement et beaucoup plus de temps au fauteuil. Nous essayerons durant cette communication orale de construire une feuille de route tout en prenant en considération les objectifs du traitement orthodontique chez l'adulte. Nous ne pouvons pas traiter tout simplement orthodontiquement un patient adulte. Le plus important serait d'éduquer le patient sur les avantages et les risques pour chaque option de traitement.Le 1er conseil pour réussir ce type de traitement est d'essayer de fixer approximativement la durée de chaque étape du traitement multidisciplinaire. Les autres seront détaillés tout au long de la communication illustrée par plusieurs cas cliniques.
retour

EXTRACTION D’UNE INCISIVE INFÉRIEURE CHEZ L’ADULTE : SOLUTION OU DÉFI?​

10:10 - 10:30
EXTRACTION D’UNE INCISIVE INFÉRIEURE CHEZ L’ADULTE : SOLUTION OU DÉFI?​
Intervenant(s):
Rania Nassar El Turk
Objectif(s):
L’extraction d’une incisive inférieure a longtemps été considérée un traitement tabou pour certains, un traitement de compromis pour d’autres et une solution commune pour quelques uns. Face à un encombrement antéro-inférieur, motif de consultation majeur chez les adultes, une étude globale du cas s’impose. Différentes solutions sont envisagées, allant d’une expansion, aux extractions classiques de prémolaires, au traitement par réduction amellaire jusqu’au traitement par extraction d’une incisive. La dysharmonie dento-maxillaire, la dysharmonie dento-dentaire, la durée du traitement, le parodonte, le motif principal du patient… seront entre autres des facteurs décisifs.
retour

LEFORT I NON CONVENTIONAL CHEZ L'ADULTE : INDICATION ET TECHNIQUE

10:40 - 11:00
LEFORT I NON CONVENTIONAL CHEZ L'ADULTE : INDICATION ET TECHNIQUE
Intervenant(s):
Abou Zeid Samer
Objectif(s):
L'osteotomie de LeFort I est l'opération de choix pour toutes corrections chirurgicale de la position du maxillaire. Mais quand le mouvement est d'une ampleur importante combiné avec une greffe osseuses l'ostéogenèse par distraction pourrait être la solution idéale pour l'obtention d'un résultat précis et stable.
retour

PATIENT ADULTE ET ESTHÉTIQUE FACIALE: QUE DEVONS NOUS PRENDRE EN CONSIDÉRATION ?

11:00 - 11:30
PATIENT ADULTE ET ESTHÉTIQUE FACIALE: QUE DEVONS NOUS PRENDRE EN CONSIDÉRATION ?
Intervenant(s):
Elie Khoury
Objectif(s):
Une des composantes principales du diagnostic et du plan de traitement orthodontique est l’esthétique faciale. Cette esthétique repose sur la ligne du sourire et la position des lèvres, mais aussi sur le nez qui prend un rôle de plus en plus important de nos jours. Devrons nous prendre en considération le nez dans l’établissement de notre plan de traitement chez des patients dont la croissance est terminée? L’angle nasio-labial est-il primordial pour nous? L’angulation du nez nous impose t-elle une position précise des lèvres? Nous allons essayer de répondre à ces questions en exposant:Une étude faite en 3D à l’Université Saint-Joseph de Beyrouth en collaboration avec l’Université de Birmingham aux Etats Unis sur la position préférentielle des lèvres pour trois positions du nez (crochu, normal et retroussé) selon l’avis des orthodontistes, des dentistes et des personnes profanes. Des cas cliniques orthodontiques et chirurgicaux pour appuyer nos résultats.
retour

L'ORTHODONTIE ADULTE POUR UNE MEILLEURE PROTHÈSE

11:30 - 12:00
L'ORTHODONTIE ADULTE POUR UNE MEILLEURE PROTHÈSE
Intervenant(s):
Roy Sabri
Objectif(s):
L’orthodontie a toujours été associée au traitement de l’adolescent aux dents saines. Aujourd’hui avec le nombre croissant de patients adultes aux dents manquantes et restaurées, il nous est demandé de créer un environnement idéal pour une meilleure prothèse. Cet exposé montrera comment optimiser les espaces prothétiques, paralléliser les racines pour implants unitaires, repositionner les dents qui ont migré suite à des extractions non compensées, remplacer des dents compromises par les dents adjacentes, aligner les bords gingivaux, récupérer des limites sous gingivales et optimiser le dégagement incisif lors du sourire.
retour

ORTHODONTIE DE L'ADULTE ET TROUBLES DE L'ARTICULATION TEMPORO-MANDIBULAIRE: DÉMARCHE DIAGNOSTIQUE.

12:00 - 12:30
ORTHODONTIE DE L'ADULTE ET TROUBLES DE L'ARTICULATION TEMPORO-MANDIBULAIRE: DÉMARCHE DIAGNOSTIQUE.
Intervenant(s):
Ismail Belazi
Objectif(s):
L'orthodontiste , dans sa pratique quotidienne, a pour rôle primordial, de satisfaire les besoins et les demandes esthétiques ainsi que fonctionnelles de ses patients.Certes , l'esthétique est le premier objectif , toutefois la fonction est par la force des choses , le facteur essentiel à l'aboutissement d'un bon traitement orthodontique.nous avons toujours été confronté , à un certain moment , à un dysfonctionnement de l'articulation temporo mandibulaire en début , pendant ou après un traitement d'orthodontie.Nous aurons dans ce cas la lourde tâche , de diagnostiquer et de mettre en évidence ce dysfonctionnement afin de dresser un plan de traitement faisant intervenir les disciplines qui nous aideront par la suite à conduire un traitement en bonne et due forme.le vrai succès de notre thérapeutique orthodontique , passe inexorablement par une bonne santé de l'articulation temporo mandibulaire.
retour

La chaîne numérique au cabinet d'orthodontie

retour

LES TECHNOLOGIES NUMERIQUES EN ORTHODONTIE : RESTONS OU DEVENONS BINAIRES ?

09:00 - 09:20
LES TECHNOLOGIES NUMERIQUES EN ORTHODONTIE : RESTONS OU DEVENONS BINAIRES ?
Intervenant(s):
Laurent PETITPAS
retour

COMPARAISON DES SET-UP NUMÉRIAUE

09:20 - 09:40
COMPARAISON DES SET-UP NUMÉRIAUE
Intervenant(s):
Aymeric PHILIBERT
retour

COMPARAISON DES SET-UP NUMÉRIAUE

09:20 - 09:40
COMPARAISON DES SET-UP NUMÉRIAUE
Intervenant(s):
Florie SOTO
retour

LES IMPRIMANTES 3D

09:40 - 10:00
LES IMPRIMANTES 3D
Intervenant(s):
Akim BENATTIA
Objectif(s):
Le flux numérique permet de concevoir, à partir d'une empreinte optique, des traitements de C.F.A.O. L'imprimante 3D vient en fin de la chaine numérique, et permet de matérialiser un objet palpable. Au cours de cette présentation, nous verrons les différentes technologies utilisées pour l'impression 3D, ainsi que ses applications pratiques.
retour

LE SETUP CHIRURGICAL : DOLPHINIMAGING

10:00 - 10:20
LE SETUP CHIRURGICAL : DOLPHINIMAGING
Intervenant(s):
Waddah SABOUNI
Objectif(s):
Les technologies numériques dentaire de conception, simulation et fabrication sont en constante évolution.Le couplage de la numérisation 3D intra-buccale avec la radiographie 3D à basse dose d’irradiation, permet de concevoire des setup chirurgicau très précis et de simuler numériquement les déplacements dentaires necessaire pour cette chirurgieLors de cet exposé plusieurs cas cliniques traités par la technique des gouttières thermoformées de marque INVISALIGN® vont illustrer l'interêt du setup chirurgical 3D dans la planification de la chirurgie orthognathique
retour

CBCT

10:20 - 10:40
CBCT
Intervenant(s):
Jean-Baptiste KERBRAT
retour

CONCEPTION D’UN GUIDE CHIRURGICAL POUR LA POSE D’ANCRAGE OSSEUX VISSÉ.

11:00 - 11:20
CONCEPTION D’UN GUIDE CHIRURGICAL POUR LA POSE D’ANCRAGE OSSEUX VISSÉ.
Intervenant(s):
Mohamed NAAIM
Objectif(s):
Conception d’un guide chirurgical pour la pose d’ancrage osseux vissé.Problématique :L’évolution des mécaniques orthodontiques a connu une évolution remarquable avec les ancrages osseux vissés. Leur utilisation dans des situations à risque est devenue fréquente. La recherche de sécurité dans le positionnement des vis est devenue une nécessité.La description du matériel et de la méthodeLe CBCT permet de pré-visualiser le positionnement des vis, précisément par rapport aux obstacles anatomique à protéger.L’empreinte numérique permet de concevoir une plaque adaptée à l’anatomie buccale.L’association de ces deux techniques permet de réaliser un guide chirurgical individualisé qui prend en charge : l’axe et la profondeur de forage, l’irrigation nécessaire au refroidissement du foret et l’évacuation de l’eau.ConclusionL’utilisation de ce type de guide chirurgical optimise le positionnement des ancrages en évitant les risques de toucher des éléments nobles adjacents (nerfs, racines dentaires, artères ...).
retour

LA CONCEPTION DES APPAREILS EN 3D : ORTHOANALYSER

11:20 - 11:40
LA CONCEPTION DES APPAREILS EN 3D : ORTHOANALYSER
Intervenant(s):
Alain VIGIE DU CAYLA
Objectif(s):
Le but de cette présentation sera de montrer qu’avec un peu de pratique et d’entrainement il est très facile de réaliser directement au cabinet des aligneurs destinés à corriger de petites malpositions ou de petites récidives dans les secteurs antérieurs chez nos patients. Après avoir présenté par le passé la méthode classique avec le setup en plâtre puis la méthode 2 D avec le système Clear Aligner nous présenterons cette année le système de correction 3 D à l’aide du logiciel Ortho Analyser qui est livré avec le scanner numérique Trios 3 Shape. Si ce scanner qui est très performant et rapide est surtout utilisé dans les cabinets pour transférer les fichiers .STL aux firmes spécialisées qui vont nous fabriquer les aligneurs il n’en n’est pas moins vrai que le logiciel qui l’accompagne mérite que l’on prenne un peu de temps pour le connaitre car il permet de réaliser soi-même de petites séries d’aligneurs sans passer par nos partenaires spécialisés avec une précision toute à fait acceptable et un prix de revient défient toute concurrence.
retour

OPTIMISATION DE L’INTERFACE PRATICIEN NOUVELLES TECHNOLOGIES EN ORTHOPÉDIE DENTO-FACIALE APPROCHE NEURO ERGONOMIQUE

11:40 - 12:00
OPTIMISATION DE L’INTERFACE PRATICIEN NOUVELLES TECHNOLOGIES EN ORTHOPÉDIE DENTO-FACIALE APPROCHE NEURO ERGONOMIQUE
Intervenant(s):
Masrour MAKAREMI
Objectif(s):
La technologie numérique submerge peu à peu les cabinets d’orthodontie. Depuis les années 2000, les caméras intra-orales ont une évolution exponentielle et permettent de scanner les arcades dentaires du patient et de les enregistrer par la suite via un logiciel informatique afin de réaliser des set-up virtuels de planification thérapeutique. Ce changement d‘interface pose la question de la façon dont l’orthodontiste interprète à travers un écran les relations inter- et intra-arcades. Dans une précédente étude nous avons démontré que l’orthodontiste est moins précis pour évaluer la majorité des relations occlusales lorsqu’il estime des modèles numériques que lorsqu’il utilise des modèles réels. Les sciences cognitives peuvent nous aider à mieux comprendre cette situation.L’objectif de l’étude présenté est de contribuer à l’optimisation de l’interface entre l’orthodontiste et les modèles 3D par une approche neuro-ergonomiqueAvec dans un premier temps une analyse de l’interface entre l’orthodontiste et les modèles virtuels, avec une série d’EEG (enregistrement électro-encéphalographique) ciblés lors de manipulations par des orthodontistes de set-up virtuels. Ces travaux serviront de base de réflexion pour la conception d’une interface plus immersive, gage d’une meilleure connexion entre les nouvelles technologies et l’orthodontiste.
retour

TABLE RONDE MODÉRATEUR

-
TABLE RONDE MODÉRATEUR
Intervenant(s):
Yves TRIN
retour

Et qu’est-ce qu’on fait du nez ?

retour

NOUVELLES TECHNIQUES EN RHINOPLASTIES : PEUT ON ESPÉRER ASSOCIER BEAUTÉ ET FONCTION RESPIRATOIRE ?

09:00 - 09:20
NOUVELLES TECHNIQUES EN RHINOPLASTIES : PEUT ON ESPÉRER ASSOCIER BEAUTÉ ET FONCTION RESPIRATOIRE ?
Intervenant(s):
Emmanuel RACY
Objectif(s):
Les techniques chirurgicales qui permettent de modifier l'aspect esthétiques et d'améliorer la fonction respiratoire se sont radicalement modifiées les 5 années dernières années.Le travail osseux motorisé a définitivement pris la place du marteau et du burin et ouvre les possibilités d'une chirurgie précise et conservatrice.Les techniques de correction des déformation obstructives de la cloison nasale, les réductions économes de la taille des muqueuses des cornets et le travail cartilagineux de la valve interne ont permis à une nouvelle génération de chirurgien d'associer esthétique et fonction respiratoire.Par ailleurs la chirurgie orthognathique peut améliorer la fonction respiratoire nasale en augmentant la taille des fosses nasales (disjonction inter-maxillaire et abaissement maxillaire antérieur "sur place"). Mais il faut que ces gestes ne détériorent pas l'aspect esthétique du nez.Etant donné l'importance de la respiration nasale dans la pérennité des résultats en orthodontie et dans les protocoles orthodontiques et chirurgicaux ces nouvelles techniques résolument axés sur la conservation ou l'amélioration de la fonction respiratoire sont un progrès indéniable et doivent faire partie du "package ortho-chir".
retour

VENTILATION MANDUCATION

09:20 - 09:40
VENTILATION MANDUCATION
Intervenant(s):
François CHEYNET
Objectif(s):
Pourquoi s’occuper du nez quand on est orthodontiste ou chirurgien maxillo-facial alors que nos confrères ORL sont là pour régler les problèmes ventilatoires de nos patients dysmorphiques ? En tant qu’ORL de formation et que CMF de profession, j’ai pu constater quotidiennement que nous n’avions pas le même regard sur nos patients, essentiellement parce que l’ORL juge le nez à un instant t de la journée alors que ODF et CMF « voient » les conséquences chroniques de la ventilation orale (VO). Cette ventilation orale, grande perturbatrice de notre croissance et de notre fonctionnement oro-facial, persiste parfois discrètement sous la forme d’une Ventilation Orale Nocturne (VON) ou plus insidieusement comme la conséquence lointaine de la spirale dysmorpho-dysfonctionnelle de l’obstruction nasale de la petite enfance et des « habitudes » dyspraxiques qu’elle a laissées, notamment sur le comportement lingual. Nous passerons en revue tous les signes « archéologiques » qui témoignent de la modification de la biomécanique de nos tissus durs, de nos ATM, mais aussi de nos tissus mous faciaux et oro-pharyngés, signes que nous avons sous les yeux (sans les voir) sur nos photographies, nos radiographies 2D ou 3D.A la vision très réductrice du facies adénoïdien, il faut substituer une sémiologie beaucoup plus protéiforme des conséquences de la VO, pouvant prendre le masque de toutes les dysmorphies sagittales et verticales et des toutes les variations de nos activités musculaires manducatrices et de notre niveau de stress général.Nous verrons comment approcher la ventilation nocturne et la vie de sommeil de nos patients par l’interrogatoire et par certains examens en cours de développement, notamment grâce aux travaux sur les SAHOS.Nous conclurons sur les prises en charge à proposer au plus tôt en agissant auprès de nos confrères pédiatres, ORL pédiatres et ORL adultes, orthophonistes et kinésithérapeutes, et surtout sur la priorité qu’il faut donner pour la santé réelle et future de nos patients et en relativisant nos objectifs orthodontiques et orthognathiques d’alignement dentaire dans une classe I parfaite….
retour

FONCTION VENTILATOIRE ET ESTHÉTIQUE NASALE AU COEUR DE NOS PRÉOCCUPATIONS

09:40 - 10:00
FONCTION VENTILATOIRE ET ESTHÉTIQUE NASALE AU COEUR DE NOS PRÉOCCUPATIONS
Intervenant(s):
Jacques YACHOUH
Objectif(s):
La fonction ventilatoire et l'aspect du nez de nos patients sont deux notions qui doivent être abordée très tôt dans le traitement orthodontie-chirurgical des dysmorphoses faciales.La restauration d'un ventilation nasal stricte est la garantie d'un traitement orthodontiste stable. Il faut donc très tôt dépister les problèmes d'obstruction nasale afin de prévoir un bilan basé sur la fibroscopie nasale et le scanner du massif facial. Le geste chirurgical s'attachera à restaurer la dimension verticale du visage afin d'obtenir un contact labial spontané et à corriger les obstacles à la ventilation nasale. C'est également en début de traitement qu'il faut aborder la forme de la pyramide nasale et les conséquences potentielles de la chirurgie sur la forme du nez. L'exposition des possibilités de correction primaires ou secondaires permettra alors de rassurer le patient.
retour

COMMENT ÉVITER LE NEZ DE LE FORT ? REVUE DE LA LITTÉRATURE ET NOUVELLE APPROCHE ORTHO-CHIRURGICALE

10:00 - 10:20
COMMENT ÉVITER LE NEZ DE LE FORT ? REVUE DE LA LITTÉRATURE ET NOUVELLE APPROCHE ORTHO-CHIRURGICALE
Intervenant(s):
Olivier ESNAULT et Nicolas GOOSSENS
Objectif(s):
L’esthétique reste un des motifs majeurs de consultation chez l’orthodontiste. Depuis plusieurs années, la tendance naturelle des praticiens évolue vers une prise en charge de plus en plus globale et multidisciplinaire des patients.Une bonne collaboration ortho chirurgicale passe par une analyse commune du visage du patient et une réflexion sur son évolution prévisible grâce au traitement proposé.L’analyse de face et de profil du nez, en faisant participer le patient à la réflexion de l’équipe ortho chirurgicale, permet d’obtenir de meilleurs résultats et surtout plus prévisibles.Sans rentrer dans les détails de l’analyse esthétique du visage qui ont été maintes fois abordés, nous nous intéresserons plus particulièrement aux modifications du nez après les chirurgies de disjonction intermaxillaire et les ostéotomies de Le Fort.Après une brève revue de la littérature sur le sujet, nous présenterons les résultats obtenus avec une nouvelle voie d’abord qui évite les modifications nasales inesthétiques.
retour

DE QUOI SERT CETTE OBLONGUE CAPSULE ? D'ÉCRITOIRE, MONSIEUR, OU DE BOÎTE À CISEAUX ? » LE NEZ, MARQUEUR ORTHODONTICO-CHIRURGICAL ...

11:00 - 11:20
DE QUOI SERT CETTE OBLONGUE CAPSULE ? D'ÉCRITOIRE, MONSIEUR, OU DE BOÎTE À CISEAUX ? » LE NEZ, MARQUEUR ORTHODONTICO-CHIRURGICAL ...
Intervenant(s):
Nicolas NIMESKERN
Objectif(s):
L’évaluation dentodentaire des décalages des bases osseuses en chirurgie orthognathique, pas plus que l’évaluation faciale par diverses analyses céphalométriques, ne semblent aux yeux des auteurs des techniques suffisantes pour cerner l’état pathologique du patient et définir un but thérapeutique à atteindre.L’évaluation dentodentaire, par son effet loupe, ignore les autres éléments de la mécanique faciale.Les analyses céphalométriques reposant sur différentes conceptions de l’équilibre facial permettent d’apprécier différemment le même patient en pré et post opératoire.Ces techniques d’évaluation ne confondraient-elles pas moyens et buts ?L’état pathologique, considéré ici comme la résultante finale de fonctionnements anormaux, ou d’interactions défectueuses des sous unités fonctionnelles de la machinerie faciale, pourrait-il bénéficier d’un autre marqueur, plus global, d’évaluation ?Le nez apparait aux auteurs comme un élément primordial de considération dans cette approche. Ils s’attachent à valider la ventilation nasale de repos comme un objectif primordial des traitements, surclassant les autres critères dentodentaires ou d’architecture faciale idéale qui n’en seraient que les corolaires plus ou moins obligatoires. La ventilation nasale de repos serait à leurs yeux à considérer avant toute autre forme de réflexion. Faudrait-il écouter le nez pour entendre la face ?
retour

ACTIVONS NOS RESSOURCES PROFONDES POUR UNE MEILLEURE SANTÉ RESPIRATOIRE, DENTOSQUELETTIQUE ET MÊME GÉNÉRALE

11:20 - 11:40
ACTIVONS NOS RESSOURCES PROFONDES POUR UNE MEILLEURE SANTÉ RESPIRATOIRE, DENTOSQUELETTIQUE ET MÊME GÉNÉRALE
Intervenant(s):
Salwa BENCHEKROUN IDRISSI
Objectif(s):
Le corps humain a des capacités inouïes à se réparer tout seul alors que même l’on ne s’en rend pascompte.Tout comme la digestion, les battements cardiaques ou la respiration ..qui se font tous seuls sansaucune intervention de notre part .Dans notre pratique quotidienne, nous sommes assez souvent confrontés à des problèmes derespiration nasale qui peuvent engendrer des malformations dentosquelettiques selon un schémabien connu aujourd’hui.Réorienter la façon de respirer, en activant les ressources qui sont en chacun de nous, est possibleafin de la rendre à son dessein naturel. Cela nous permet de bénéficier d’un confort incontestableafin d’éviter l’installation de ces malformations , de les corriger tôt ou, du moins, cela contribued’une manière non négligeable à nos traitements plus tardifs en vue d’une harmoniedentosquelettique et faciale.Nous allons donc essayer, à travers quelques cas cliniques, de montrer qu’un bien être fonctionnelet un équilibre architectural dentosquelettique sont possibles dans le cadre d’une santé généraleadéquate
retour

LA REVOLUTION PIEZOELECTRIQUE EN RHINOPLASTIE

11:40 - 12:00
LA REVOLUTION PIEZOELECTRIQUE EN RHINOPLASTIE
Intervenant(s):
Olivier GERBAULT
Objectif(s):
Le traitement de la pyramide osseuse du nez se fait en cassant à l'aveugle les os du nez depuis que la rhinoplastie existe.Cela aboutit fréquemment à des fractures incontrôlées, et ainsi à des déplacements inadéquats des os du nez avec leurs conséquences esthétiques voire fonctionnelles indésirables.L'utilisation d'instruments piézoélectriques beaucoup moins agressifs que les instruments classiques a permis d'étendre de façon sûre la dissection du nez à la totalité de la pyramide nasale.Toute une gamme d'inserts a été mise au point pour la rhinoplastie et la septoplastie,, afin de combiner ostéotomies et ostéoplastie (rhinosculpture). Cela permet de contrôler visuellement le déplacement des os du nez, de sculpter ces os afin de changer leur forme, et ainsi de corriger tous les excès de largeur ainsi que les asymétries des os du nez.Le traumatisme opératoire est fortement réduit par rapport aux instruments mécaniques, avec un retour à la vie active 1 semaine après la rhinoplastie.Les complications des rhinoplasties ont été également réduites grâce à cette approche et à cette nouvelle instrumentation en rhinoplastie.La rhinoplastie est passée d'une aire où l'on cassait les os à l'aveugle à une nouvelle approche beaucoup plus douce et contrôlée où l'on remodèle les os du nez sous contrôle visuel direct.
retour

INTÉRÊT DIAGNOSTIQUE ET THÉRAPEUTIQUE DE L’ÉTUDE DU NEZ EN ODMF

12:00 - 12:20
INTÉRÊT DIAGNOSTIQUE ET THÉRAPEUTIQUE DE L’ÉTUDE DU NEZ EN ODMF
Intervenant(s):
Jean-Michel SALAGNAC
Objectif(s):
Malheureusement oublié ou insuffisamment prise en compte l’étude du nez doit être systématique et constitue un élément important du diagnostic des dysmorphoses en Orthopédie Maxillo Dento faciale tant chez le sujet en croissance que chez l’adulte. Le nez et le prémaxillaire constituent l’entité naso-prémaxillaire dont le principal élément de développement est le septo-ethmoïde qui détermine l’orientation des os propres du nez et le niveau vertical du prémaxillaire. L’étude repose sur l’examen clinique et radiologique de profil et de face. Elle constitue : - un élément d’appréciation de la perméabilité nasale - un élément de prédiction de la croissance de l’étage supérieur de la face - un élément de décision d’extraction ou de non extraction à l’arcade maxillaire
retour

Atelier : Comment développer un réseau de correspondants

11 Nov 2017

09:00 - 10:30

242 A

ateliers

Atelier : Comment développer un réseau de correspondants

Objectifs: Ils sont nos seuls prescripteurs quand nous créons un cabinet. Quand nous reprenons une patientèle existante, nous nous retrouvons face au challenge de ne pas perdre la confiance qu’ils témoignaient à notre prédécesseur. Mais aussi de convaincre de nouveaux dentistes qu’ils peuvent nous faire confiance pour le traitement ODF de leurs patients. Sachant que le pourcentage total de nos patients que l’on doit à la confiance de nos correspondants varie de 30 à 70%, comment devons nous agir pour susciter leur adhésion à notre pratique orthodontique ? Quelles sont les motivations des dentistes en nous choisissant plutôt que nos confrères (concurrents) voisins ? Et pourquoi continuent-ils à nous envoyer des patients au long des années ?

retour

Atelier : Comment développer un réseau de correspondants

-
Atelier : Comment développer un réseau de correspondants
Intervenant(s):
Jean-Luc BERTRAND
retour

Atelier : Comment développer un réseau de correspondants

-
Atelier : Comment développer un réseau de correspondants
Intervenant(s):
Sylvie PONS
retour

Conférence de Richard Mclaughlin - Particularités de la prise en charge orthodontique MBT en cas de troubles temporo-mandibulaires

11 Nov 2017

09:00 - 12:30

252 A

conférences

Conférence de Richard Mclaughlin - Particularités de la prise en charge orthodontique MBT en cas de troubles temporo-mandibulaires

retour

PARTICULARITÉS DE LA PRISE EN CHARGE ORTHODONTIQUE MBT EN CAS DE TROUBLES TEMPORO-MANDIBULAIRES

-
PARTICULARITÉS DE LA PRISE EN CHARGE ORTHODONTIQUE MBT EN CAS DE TROUBLES TEMPORO-MANDIBULAIRES
Intervenant(s):
Richard MCLAUGHLIN
retour

Atelier : Questions fiscales et patrimoniales de l'orthodontiste

11 Nov 2017

11:00 - 13:00

242 A

ateliers

Atelier : Questions fiscales et patrimoniales de l'orthodontiste

retour

Atelier : Questions fiscales et patrimoniales de l'orthodontiste

-
Atelier : Questions fiscales et patrimoniales de l'orthodontiste
Intervenant(s):
Marc JESURAN
retour

10 min pour convaincre

11 Nov 2017

09:00 - 12:30

243

conférences

10 min pour convaincre

Président(s): Marie-José BOILEAU

retour

LA RESPIRATION BUCCALE : ETUDE DE LA PRÉVALENCE ET DES FACTEURS DE RISQUE DANS UNE POPULATION MAROCAINE

09:00 - 09:10
LA RESPIRATION BUCCALE : ETUDE DE LA PRÉVALENCE ET DES FACTEURS DE RISQUE DANS UNE POPULATION MAROCAINE
Intervenant(s):
Salwa REGRAGUI
Objectif(s):
IntroductionLa respiration buccale est une dysfonction qui s’installe pour pallier à une ventilation nasale déficiente favorisant ainsi des malformations bucco-crânio-facialesEn raison d’absence de données épidémiologiques sur cette dysfonction au Maroc, nous avons mené une étude dans le but de déterminer sa prévalence en fonction des facteurs de risque. Matériels et méthodeL’étude a été faite sur des enfants scolarisés, dans trois régions à climat et degré de pollution différents ; et s’est basée sur l’exploitation d’une fiche clinique de diagnostic. Résultats et Discussion :La prévalence de la respiration buccale, ainsi que les altérations faciales et dentaires qui l’accompagnent augmentent avec le degré d’humidité et de pollution.La confrontation de nos résultats aux études menées sur d’autres pays de climat, culture et mode de vie différents, a suscité une discussion très intéressante sur cette dysfonction qui mérite son intégration dans la politique sanitaire des pays.
retour

MACHOUYOU, UNE INNOVATION FONCTIONNELLE POUR UN SEVRAGE EN DOUCEUR DE LA SUCETTE ET DU POUCE

09:15 - 09:25
MACHOUYOU, UNE INNOVATION FONCTIONNELLE POUR UN SEVRAGE EN DOUCEUR DE LA SUCETTE ET DU POUCE
Intervenant(s):
Philippe COAT
Objectif(s):
Aujourd’hui, on peut se révolter contre une alimentation molle et rapidement avalée, ainsi que l’usage intempestif de la tétine qui rend nos enfants accros aux succions non-nutritives. Si dans la première année de vie la sucette réduit le nombre de mort subite du nourrisson et aide les parents à dormir, elle n’a plus aucun sens après l’éruption des 20 dents de lait. Pire, elle maintient la langue basse, empêche l’occlusion dentaire lors de la déglutition et favorise la respiration buccale. Provoquant des signes apparentés à la rétrognathie et glossoptose de la séquence de Robin.Il est impensable de combattre les sucettes et de provoquer des conflits entre parents et leurs jeunes enfants, d’où l’invention du machouyou, une réponse fonctionnelle qui va faire le sevrage en douceur et préparer la bouche à la dentition mixte. Ce dispositif est simplifié pour être accessible au grand public qui l’achète en pharmacie.
retour

PRISE EN CHARGE FONCTIONNELLE : BÉNÉFICES STABLES SUR LE SENS TRANSVERSAL ET LA PERMÉABILITÉ NASALE

09:30 - 09:40
PRISE EN CHARGE FONCTIONNELLE : BÉNÉFICES STABLES SUR LE SENS TRANSVERSAL ET LA PERMÉABILITÉ NASALE
Intervenant(s):
Fréderic VANPOULLE et Abdel Madjid BELATTAR
Objectif(s):
Les rééducations fonctionnelles naso-linguales favorisent la stabilité des résultats d’un traitement orthodontique. Nous avons voulu vérifier que la rééducation linguale associée au Tongue Right Positionner (TRP) induit une expansion du sens transversal molaire (STM), en parallèle de l’augmentation de la perméabilité nasale et du diamètre pharyngé chez 37 patients d’orthodontie (11,3±2,4 ans).Les diamètres antéropostérieurs du vélo et de l’oro-pharynx augmentent significativement de 12,4% et 12,0% à la fin du traitement TRP. En parallèle, le débit nasal inspiratoire maximal (PNIF) augmente de 37,5% et le STM de 3,9%. L'ensemble de ces paramètres sont stables 7 mois environ après la fin de la rééducation avec TRP.La rééducation fonctionnelle avec TRP, dont résulte l’expansion stable du STM, présente des effets bénéfiques durables sur les diamètres du pharynx et la perméabilité nasale. Ces résultats montrent l’intérêt potentiel d’une rééducation fonctionnelle pour la stabilité des traitements et la santé du patient.
retour

EFFICACITÉ DES THÉRAPEUTIQUES ORTHODONTIQUES PRÉCOCES: REVUE SYSTÉMATIQUE.

09:45 - 09:55
EFFICACITÉ DES THÉRAPEUTIQUES ORTHODONTIQUES PRÉCOCES: REVUE SYSTÉMATIQUE.
Intervenant(s):
Wiam RERHRHAYE
Objectif(s):
Le traitement précoce permet d’empêcher l’aggravation, la correction de la malocclusion naissante ou au moins faciliter la 2ème phase de traitement orthodontique. Plusieurs orthodontistes se posent des questions sur son efficacité et sa pertinence. L’objectif de cette revue systématique est d’évaluer l’efficacité des thérapeutiques orthodontiques précoces, et leur importance dans la réduction des anomalies squelettiques et dentaires.Les bases de données: Pubmed, Scopus et Google Scholar ont été intérrogées durant la période de 2012 à 2017, en utilisant les mots clés suivants : « early orthodontic treatment » or « interceptive orthodontic treatment » or « two-phase orthodontic treatment ».De 600 études initialement identifiées, trois articles correspondaient à nos critères d’inclusion. Pour allier efficacité et efficience, la période du pic de croissance pubertaire est souvent le moment de choix pour traiter. Le début du traitement peut se situer plus précocement dès la denture lactéale, en cas d’anomalie occluso-fonctionnelle.
retour

LA RELATION ENTRE LA CS ET VARIABLES CRANIOFACIALES : ANALYSE DE RÉGRESSION

10:00 - 10:10
LA RELATION ENTRE LA CS ET VARIABLES CRANIOFACIALES : ANALYSE DE RÉGRESSION
Intervenant(s):
Abdellali HALIMI
Objectif(s):
Introduction: l’objectif de l’étude est de rechercher la relation entre la morphologie cranio-faciales et la sévérité de la courbe de SpeeMatériel et méthodes: nous avons sélectionné un total 90 patients selon nos critères de choix. Nous avons mesuré pour chaque cas sur moulages la profondeur de la courbe de Spee, l’encombrement, la classe d’Angle, l’overjet et l’overbite, ensuite nous avons réalisé une analyse céphalométrique à partir des téléradiographies standardisées pour évaluer la dimension sagittale et verticale cranio-faciale. Ainsi dans le sens sagittal, nous avons mesuré l’ANB, AoBo, SNA, SNB, SND, ItoNA, itoNB, I/i, SE et SL et dans le sens vertical, nous avons mesuré le FMA, HFP, HFA, IF, GoGnSN, plan d’occlusion, ArD, ConGn, GoPo, ArCon. L’analyse statistique a été réalisée en utilisant le logiciel SPSS avec un seuil de significativité à 0,05.Résultats: Les résultats préliminaires ont montré que la courbe de Spee a été comparable entre les différents groupes dans le sens vertical et sagittal (P>0,05). La courbe de Spee a été corrélé positivement et moyennement avec le FMA (r=0,4 ;P=0,05). Aucune autre corrélation n’a été trouvé dans la présente étude.
retour

REPRODUCTIBILITE DES VARIABLES CARACTERISANT LE SOURIRE EN ORTHOPEDIE DENTOFACIALE.COMPARAISON PORTANT SUR UN ECHANTILLON DE 39 SUJETS, DE PHOTOGRAPHIESNUMERIQUES REALISEES SELON TROIS INSTRUCTIONS DIFFERENTES DONNEES AUX PATIENTS.

10:15 - 10:25
REPRODUCTIBILITE DES VARIABLES CARACTERISANT LE SOURIRE EN ORTHOPEDIE DENTOFACIALE.COMPARAISON PORTANT SUR UN ECHANTILLON DE 39 SUJETS, DE PHOTOGRAPHIESNUMERIQUES REALISEES SELON TROIS INSTRUCTIONS DIFFERENTES DONNEES AUX PATIENTS.
Intervenant(s):
Damien ROBALDO
Objectif(s):
IntroductionLes photographies du sourire sont quotidiennement utilisées pour établir le diagnostic et le plande traitement en orthodontie. Or, les différents protocoles décrits dans la littérature pourl’obtenir, l’enregistrer et le reproduire sont hétérogènes et souffrent de certains biaisméthodologiques.L’objectif de cette étude est de démontrer si l’acquisition photographique du sourire estreproductible en fonctions de différentes instructions données au patient. Un protocole a étéélaboré afin de participer à l’effort dans la recherche d’un consensus de capture du sourire.Matériel et méthodeUne acquisition photographique contrôlée et randomisée du sourire de 39 étudiants en dentairea été réalisée en fonction de trois instructions différentes pour déclencher le sourire. Lescaractéristiques du sourire ont été évalués à l’aide du du Smile Mesh d’Ackerman. Deuxexaminateurs ont réalisé indépendamment 2 shootings lors de la même session. Le protocole aété répété à l’identique à une semaine d’intervalle.PerspectivesLes résultats faciliteraient la standardisation de l’examen photographique dans la pratiquequotidienne et assurerait une comparaison quantitative du sourire tout au long du traitementd’orthodontie.
retour

L’ANCRAGE ORTHODONTIQUE: ENTRE MYTHE ET RÉALITÉ

11:00 - 11:10
L’ANCRAGE ORTHODONTIQUE: ENTRE MYTHE ET RÉALITÉ
Intervenant(s):
Mariana PACURAR
Objectif(s):
L’ ancrage, terme dérivé de la navigation, est un élément de résistance au movement. L’utilisation d’un ancrage squelettique a débuté en 1945 quand Gainsforth et Higley ont place des vis dans des mandibules de chiens. En 1998, Birte Melsen et Hugo de Clerk ont diversifié les mini-implants employés en orthodontie et ont utilisé des ancrages osseux pour le traitement de malocclusions de classe III appelés BAMP (bone anchorage maxillary protraction). Objectifs de l’étudeLes auteurs ont comparé les qualities d’ancrage de deux variantes de mini-implants respectivement en alliage Cr-Co et en alliage Titanium.Material et méthode Les caractéristiques des systèmes (longueur des fils, forme des vis) et le mode d’application ont été analysés. La stabilité des deux types de mini-implants a été évaluée en mesurant les forces de traction et de flexion qui apparaissent lors de l’application d’une force orthodontique.RésultatsLes meilleurs types de mini-implants sont les vis cylindro-coniques, de longueur comprise entre 8et10 millimètres. Le titanium présente une bonne biocompatibilité et une faible corrosion. Conclusions La pose de mini-implants a augmenté la qualité des traitements orthodontiques en minimisant la perte d’ancrage.
retour

QUELLE EFFICACITE DES PROTOCOLS CLINIQUES DE CONTENTION ? REVUE SYSTEMATIQUE.

11:15 - 11:25
QUELLE EFFICACITE DES PROTOCOLS CLINIQUES DE CONTENTION ? REVUE SYSTEMATIQUE.
Intervenant(s):
Loubna BAHIJE
R�sum�:
Il y’a actuellement différents protocoles de contention communément adoptés par les orthodontistes mais dont l’efficacité et la durée de port font toujours l’objet d’un débat. L’objectif de ce travail est d’effectuer une revue systématique de la littérature scientifique afin d’évaluer l’efficacité des différents appareillages de contention et des protocoles cliniques les plus utilisés. Matériels et méthode : Une recherche de la littérature a été faite sur les bases de données suivantes : PubMed (MEDLINE), ScienceDirect et Cochrane library. La recherche a été limitée aux publications en anglais et en français durant la période entre 2006 et 2016. Résultats : A partir de 1952 citations initialement identifiées, seuls 17articles correspondaient à nos critères d’inclusion : − 2 études comparant les contentions fixes avec les contentions amovibles. − 5 études comparant les contentions fixes entre elles. − 3 études comparant les contentions amovibles entre elles − 7 études relataient les protocoles cliniques de contention les plus utilisées par les praticiens Conclusion: La variation des protocoles d’étude a engendré un faible niveau de preuves sur l’efficacité des différents appareillages. Néanmoins quelques recommandations cliniques peuvent être proposées.
retour

RÔLE DE L’ORTHODONTISTE DANS LA PRISE EN CHARGE DES FENTES LABIO-PALATINES : À-PROPOS DE 4 CAS CLINIQUES.

11:45 - 11:55
RÔLE DE L’ORTHODONTISTE DANS LA PRISE EN CHARGE DES FENTES LABIO-PALATINES : À-PROPOS DE 4 CAS CLINIQUES.
Intervenant(s):
anissa ZINELABIDINE
Objectif(s):
Les fentes labio-palatines sont des malformations congénitales de l’extrémité céphalique caractérisées par l’existence de déhiscences plus ou moins larges et allongées, aux frontières des différents bourgeons qui participent à l’édification de la face. Ce sont des embryopathies du 2ème et 3ème mois de la grossesse. Elles résultent de la non coalescence des bourgeons faciaux et dans les formes complètes des lames palatines.Ces manifestations caractérisées par l’existence d’une solution de continuité plus ou moins large et plus ou moins complète intéressant :- La lèvre supérieure, du bord libre au seuil narinaires- Le maxillaire, de l’arcade alvéolaire au bord postérieur du palais dur- Le voile du palais, de son insertion palatine à la luette. La prise en charge des fentes est souvent multidisciplinaire.- Dans ce travail nous allons présenter un cas clinique présentant une fente labio palatine traité dans notre service du CHUFarhat Hached Sousse.
retour

COMMENT LES NOUVELLES TECHNOLOGIES CAD-CAM PEUVENT-ELLES AMÉLIORER L'ORTHODONTIE PLURIDISCIPLINAIRE QUOTIDIENNE ?

12:00 - 12:10
COMMENT LES NOUVELLES TECHNOLOGIES CAD-CAM PEUVENT-ELLES AMÉLIORER L'ORTHODONTIE PLURIDISCIPLINAIRE QUOTIDIENNE ?
Intervenant(s):
Anca-Ștefania MESAROS
Objectif(s):
Le développement de la dentisterie vers la numérisation apporte de nombreuses améliorations à la pratique orthodontique actuelle, mais « le ciel est la limite ».La présentation vise introduire la possibilité de développer des couronnes temporaires individuelles conçues en 3D et imprimées / modelée avec la CAD-CAM pour être utilises pendant les traitements orthodontique multidisciplinaires.Une expérience in vitro a été conçue. Des couronnes temporaires ont été obtenues par 2 méthodes innovantes. Elles ont été comparées entre eux et avec le model de conception, mais aussi avec la norme actuelle utilisée dans l'orthodontie fixe. Tests mécaniques, cytotoxiques et esthétiques ont été effectués.Les couronnes expérimentales étaient supérieures aux essais mécaniques et l'évaluation spectrophotométrique était inclinée vers un appareil plus esthétique que l'alternative classique.Avec de recherches et des investissements dans la conception de logiciels, les deux types de couronnes représentent des alternatives valables pour le collage en orthodontie multidisciplinaire.
retour

INTÉRÊTS DE L’UTILISATION D’UN LOGICIEL 100% WEB DANS SA GESTION QUOTIDIENNE DE CABINET

11:15 - 11:25
INTÉRÊTS DE L’UTILISATION D’UN LOGICIEL 100% WEB DANS SA GESTION QUOTIDIENNE DE CABINET
Intervenant(s):
Emmanuel GARNIER
Objectif(s):
L’évolution d’internet a permis l’arrivée d’une nouvelle génération de logiciels de cabinet utilisant la souplesse des navigateurs comme Safari, FireFox, ou encore Google Chrome.L’auteur propose, après un bref historique, de montrer les avantages d’une application web qui non seulement propose les mêmes services qu’un logiciel classique, mais va intégrer des propriétés supplémentaires.On peut citer la simplicité d’une utilisation intuitive qui permet de travailler dans le logiciel aussi facilement que l’on surfe sur internet, des sauvegardes transparentes sans nécessiter d’intervention de l’utilisateur, une utilisation n’importe où et sur n’importe quel support connecté (ordinateur, tablette, smartphone), une compatibilité avec tous les systèmes informatiques (MacOs, Linux, Windows), et surtout une multitudes de petites fonctionnalités qui tirent leurs ressources des évolutions permanentes du web.
retour

MISE EN SCENE POUR ALLER DU CONFLIT A L'ALLIANCE THERAPEUTHIQUE

12:30 - 12:40
MISE EN SCENE POUR ALLER DU CONFLIT A L'ALLIANCE THERAPEUTHIQUE
Intervenant(s):
Véronique LEROUX, Vanessa RENAUDIN, et Maria-Soledad SANCHEZ
Objectif(s):
Les praticiens et les assistantes dentaires qui assistent à nos consultations nous posent toujours les mêmes questions : Comment faites-vous pour que vos patients soient toujours aussi agréables et respectent aussi bien vos consignes ? Comment faites-vous pour avoir si peu de rendez-vous manqués ? On dirait que tout est facile chez vous.Une illustration vaut mieux qu’un long discours.Venez assister à une mise en situation et un jeu de rôle pour découvrir comment apaiser une situation conflictuelle en quelques instants.
retour

Utilisation des mini-vis

12 Nov 2017

14:00 - 16:00

221M-222M

ateliers

Utilisation des mini-vis

retour

UTILISATION DES MINI-VIS

-
UTILISATION DES MINI-VIS
Intervenant(s):
Jean-François ERNOULT
retour

Theme hypnose et odf : levons les aprioris

retour

INTRODUCTION DE LA SÉANCE

09:00 - 09:10
INTRODUCTION DE LA SÉANCE
Intervenant(s):
Line JACQUES
Objectif(s):
Quel est l'impact des mots?La communication non verbale: nos émotions ont enfin la parole !
retour

BASES NEUROPHYSIOLOGIQUES DE L’HYPNOSE

09:10 - 09:30
BASES NEUROPHYSIOLOGIQUES DE L’HYPNOSE
Intervenant(s):
Marcel CHATEL
Objectif(s):
L’hypnose a été définie en 2015 par L’American Psychological Association (Division 30) comme « Un état de conscience impliquant une attention focalisée et une vigilance périphérique diminuée caractérisée par une augmentation de la capacité de réponse à la suggestion ».Tout est dit dans ces quelques mots qui soulignent le statut très particulier de l’hypnose dans le cadre des états de conscience. L’hypnose est, à la fois, capacité, processus et fonction :- capacité, car variable et quantifiable individuellement d’un sujet à l’autre, - processus, car inductible à la demande, pour une durée de quelques instant à plusieurs heures, voire au delà, - fonction, car contribuant au maintien de l’homéostasie de la personne, comme en témoigne la permanence de ses utilisations à travers les âges.La caractérisation physiologique de l’hypnose a commencé dans les années 30 dans le cadre général de plan psychologie expérimentale et a bénéficié depuis les années 2000 de l’apport des imageries métaboliques et de l’IRM fonctionnelle cérébrale.Trois aspects ont ainsi été clarifiés: l’hypnotisabilité, l’état d’hypnose lui-même, l’impact neuro fonctionnel des suggestions.La variabilité de réponse aux méthodes d’induction hypnotique est connue depuis le début des travaux expérimentaux et a donné lieu au développement d’échelles permettant d’établir des scores individuels d’hypnotisabilité, de confirmer leur distribution gaussienne avec environ 20% de sujets hautement hypnotisables (HHs) et autant de totalement résistants (LHs), de prouver leur stabilité sur plusieurs décennies, d’établir un lien avec le métabolisme dopaminergique et le gène de la COMT. L’apport le plus conséquent de l’IRMf fût de révéler que cette capacité d’hypnotisabilité est corrélée à connectivité constitutionnelle élevée entre le cortex préfrontal dorso-latéral (dlPFC) et le cortex cingulaire antérieur (dACC). La confirmation d’un statut de l’« état d’hypnose » a fait l’objet de débats scientifiques durant les quatre dernières décennies.L’IRMf a permis la visualisation d’états fonctionnels « au repos » , c’est à dire au décours d’une induction d’hypnose sans suggestion ciblée, et ainsi: -de corréler une diminution d’activation de la région antérieure du DMN dans le groupe des sujets HHS, alors que la baisse d’activation portait essentiellement sur les structures thalamo-striées dans le groupe LHs . - de dégager une cadre général de gestion des réseaux impliqués dans l’attention et comportant une diminution de l’activation du cortex cingulaire antérieur, une augmentation de la connectivité entre le dlPFC et l’insula antérieure (IA) et une diminution de la connectivité entre le réseau DMN et le dlPFC.Ces modifications, induites, du fonctionnement des réseaux attentionnels rendent compte des altérations psycho-phénoménologiques de la conscience permettant d’identifier différents types de transe hypnotique.La troisième contribution des neurosciences à la compréhension de l’hypnose concerne l’impact des suggestions soit cognitives dans le contexte des protocoles expérimentaux soit thérapeutiques dans le cadre des soins. Que ce soit en imagerie par Tomographie d’Emission par Positons, ou en IRM fonctionnelle, de nombreux protocoles ont montré les conséquences des suggestions sous hypnose, facilitatrices ou inhibitrices, dans les domaines perceptifs, idéomoteurs ou mémoriels. L’impact des suggestions thérapeutiques sous hypnose varie suivant les conditions de mise en oeuvre : hypnoanalgésie, hypnosédation, hypnothérapies mettent toutes en jeu des structures et processus communs mais à des degrés variables et sur des durées plus ou moins prolongées selon les objectifs des traitements.Au total, durant les deux dernières décennies , les neurosciences ont établi l’hypnose comme une fonction cérébrale liée aux mécanismes de contrôle attentionnel, impliquée dans de nombreux processus cognitifs et susceptible d’être mise en oeuvre, de façon implicite ou explicite, dans de multiples stratégies thérapeutiques.
retour

L'HYPNOSE POUR L'AMELIORATION DU VECU AU BLOC OPERATOIRE ET LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR$

09:30 - 09:50
L'HYPNOSE POUR L'AMELIORATION DU VECU AU BLOC OPERATOIRE ET LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR$
Intervenant(s):
Emmanuel BATJOM
Objectif(s):
Les techniques hypnotiques sont utilisées au bloc opératoire pour améliorer le vécu du patient et la prise en charge de la douleur aiguë et dans le cadre du centre de traitement de la douleur pour la prise en charge de la douleur chronique. Nous exposerons ici l'utilisation concrète de ces techniques.
retour

L'HYPNOSE, UNE RÉPONSE ÉTONNANTE, RAPIDE ET EFFICACE À NOS ENJEUX PROFESSIONNELS

09:50 - 10:10
L'HYPNOSE, UNE RÉPONSE ÉTONNANTE, RAPIDE ET EFFICACE À NOS ENJEUX PROFESSIONNELS
Intervenant(s):
Marie-Hélène SIMONNET GARCIA
Objectif(s):
Nos patients réclament des résultats rapides mais ne respectent pas toujours les consignes et les rendez-vous. Ils exigent des traitements esthétiques à moindre coût et négocient parfois les devis. Ils refusent de plus en plus souvent contraintes et inconfort, même provisoires…Le praticien quant à lui, s’impose un plateau technique de plus en plus performant et se forme pour répondre au mieux aux attentes de ses patients. Mais tout ceci, ajouté aux exigences administratives et à la gestion du temps intimement lié à la rentabilité de nos cabinets, entraine parfois un stress important qui peut aller jusqu’au burn-out.L’hypnose est un outil efficace pour :• Rétablir la communication, sortir du rapport de force• Gérer stress et douleur• Construire une cohésion d’équipe• Faire face aux nombreux enjeux de votre métierL’hypnose c’est se faire connaître et reconnaître autrement.Venez découvrir pourquoi et comment intégrer l’hypnose dans votre cabinet.
retour

EDUCATION FONCTIONNELLE DE LA LANGUE PAR HYPNOSE; APPORT DE L'IRMF. ÉTUDE D'UN CAS-TÉMOIN

10:10 - 10:25
EDUCATION FONCTIONNELLE DE LA LANGUE PAR HYPNOSE; APPORT DE L'IRMF. ÉTUDE D'UN CAS-TÉMOIN
Intervenant(s):
Evane PAILLER et Juliette BAUDEL
Objectif(s):
La posture linguale en fonction et au repos est un paramètre fondamental du succès et de la stabilité thérapeutiques en ODF. Les moyens dont dispose aujourd'hui l'orthodontiste sont les appareils orthopédiques et/ou les séances d'orthophonie ou de kinésithérapie qui nécessitent la coopération du patient déjà éprouvée par celle requise par le traitement orthodontique. Aussi, l'Hypnose -thérapie brève- permettrait-elle en un nombre de séances très limité (1 à 2 séances) le repositionnement de la langue avec une vraie modification au niveau cérébral et ainsi d'en faire une thérapeutique de choix dans la rééducation fonctionnelle de la langue? C'est l'objectif de cette étude d'un cas-témoin organisée autour de trois axes: examen clinique orthodontique, bilan orthophonique et IRMf effectués avant et après les deux séances d'Hypnose Médicale.
retour

PHYSIQUEMENT, JE SUIS LÀ. MENTALEMENT, JE SUIS LOIN. DE L'HYPNOSE DANS UN EXERCICE DE PARODONTIE ET DE CHIRURGIE BUCCALE

11:00 - 11:15
PHYSIQUEMENT, JE SUIS LÀ. MENTALEMENT, JE SUIS LOIN. DE L'HYPNOSE DANS UN EXERCICE DE PARODONTIE ET DE CHIRURGIE BUCCALE
Intervenant(s):
Jean Marc DERSOT
Objectif(s):
Au cours d'un traitement, l'orthodontiste est amené à prescrire des actes de chirurgie (extractions de dents de lait, dents définitives, odontoïdes, germectomies, dents de sagesse, freinectomie labiale ou linguale, exposition chirurgicale de dents incluses, mini-vis d'ancrage, traitement parodontal non chirurgical ou chirurgical, greffe gingivale de recouvrement radiculaire, Orthodontic Bone Stretching, piezocision, pose d'implants). L'annonce de ses interventions peut faire naître chez le patient, enfant et adulte, des inquiétudes non justifiées, étant donné la qualité du silence opératoire obtenu avec les techniques actuelles d'anesthésie locale. Concernant l'enfant, les parents rajoutent souvent une inquiétude supplémentaire en utilisant, inconsciemment, des mots forts. La force du verbal, mais surtout la puissance dévastatrice du non verbal. L'hypnose ericksonienne s'avère alors être la solution parfaite en constituant une réponse en totale empathie avec le patient. Elle permet de réaliser ces interventions dans un confort total pour le patient, mais aussi … pour le praticien.
retour

LUMINOTHÉRAPIE : COMMENT LÂCHER PRISE AU CABINET

11:15 - 11:30
LUMINOTHÉRAPIE : COMMENT LÂCHER PRISE AU CABINET
Intervenant(s):
Jean-Baptiste KERBRAT
retour

L’HYPNOSE EN ACTE ET EN DISCOURS - APPORT DE L'HYPNOSE CONVERSATIONNELLE ET DU DISCOURS SOLUTIONNISTE EN O.D.F.

11:30 - 11:45
L’HYPNOSE EN ACTE ET EN DISCOURS - APPORT DE L'HYPNOSE CONVERSATIONNELLE ET DU DISCOURS SOLUTIONNISTE EN O.D.F.
Intervenant(s):
Catherine MARTIN
Objectif(s):
Dès le premier contact avec le patient et son entourage, le discours orienté vers la solution améliore relation et réalisation thérapeutiques: objectifs de traitement compris et acceptés, coopération de l'entourage, observance des consignes...L'hypnose conversationnelle est au service de chaque phase de soin: à chaque acte, facile ou pas, l' alliance est créée et entretenue.Matériel et méthode : Nous avons demandé à 3 chirurgiens leurs cas de latéromandibulie. Les mesures céphalométriques photographiques et téléradiographiques pour quantifier la dissymétrie faciale sont les angles de déviation du menton, bi-commissural, bi-goniaque et occlusal. Une comparaison pré et post-chirurgicale a été réalisée et la quantité de correction a été analysée via le test statistique de Wilcoxon.Résultats : 51 patients (44 femmes et 7 hommes) ont été inclus. Après la chirurgie, la correction est significative pour l’ensemble des mesures avec une amélioration de 44 à 60 % en fonction des angles mesurés. Aucun patient n’est normalisé mais les petites latéromandibulies initiales sont les plus proches de la normalité à l’issue de la chirurgie. La correction de l’angle bi-commisural est maîtrisée sans être optimale (60 % de correction). La difficulté reste l’horizontalisation du plan bi-goniaque qui n’est corrigé qu’à 45 %.Les patients ayant bénéficié d’une chirurgie du rebord mandibulaire sont ceux qui présentent l’amélioration la plus importante des angles bi-goniaque (p=0,0142) et occlusal (p=0,0154).Conclusion : Si la chirurgie permet une correction significative de la dissymétrie faciale chez les patients présentant une latéromandibulie, celle-ci n’est pas complète. Les gestes chirurgicaux intervenant sur le rebord inférieur de la mandibule comme le chin wing pourraient apporter une meilleure correction notamment pour les angles bi-goniaque et occlusal.
retour

COMMUNICATION VERBALE ET NON VERBALE AU CABINET

11:45 - 12:05
COMMUNICATION VERBALE ET NON VERBALE AU CABINET
Intervenant(s):
Line JACQUES
Objectif(s):
Quel est l'impact des mots?La communication non verbale: nos émotions ont enfin la parole !
retour

Symposium RMO

retour

QUELQUES RÉPONSES À LA RÉSOLUTION DES CLASSE II, PSEUDO-CLASSE III, ARTICULÉ CROISÉ, CAS AVEC DENTS INCLUSES

-
QUELQUES RÉPONSES À LA RÉSOLUTION DES CLASSE II, PSEUDO-CLASSE III, ARTICULÉ CROISÉ, CAS AVEC DENTS INCLUSES
Intervenant(s):
Robert WILSON
Objectif(s):
Dr. Robert Wilson will demonstrate the use of the Wilson(R) 3D(R) Orthodontic Appliances for correcting a number of different orthodontic problem cases. Various interceptive (Phase-1) cases, Full treatment cases, Adult Cases, and Palatal impaction Cases will be discussed. Treatment with the Wilson 3D Appliances and use can be easily added into ones own orthodontic system. These Wilson appliances can simplify the corrections of some problem cases, reduce the treatment time, and improve the results. Long term results will be shown to demonstrate the stability and proven benefits from using this orthodontic appliancesLe Dr.Robert WILSON vous démontrera comment utiliser le Système Wilson 3D pour traiter des cas variés. Divers cas d’interception ( Phase-1), cas complets, cas d’adultes, Cas avec dents incluses.Il vous démontrera comment intégrer le système WILSON 3D à votre technique de travail Les appareils de Wilson peuvent résoudre et simplifier certains cas, améliorer votre efficacité et vos résultats. Les résultats à long terme démontreront la stabilité et les avantages de l’utilisation de ces appareils orthodontiques.
retour

Séance interactive : cas complexes

12 Nov 2017

14:30 - 17:30

242 B

Séance interactive

Séance interactive : cas complexes

Président(s): Monique CHOUVIN, Michel LE GALL

retour

SEANCE INTERACTIVE : CAS COMPLEXES

-
SEANCE INTERACTIVE : CAS COMPLEXES
Intervenant(s):
Jean Stéphane SIMON
retour

Séance des sociétés L'orthodontie, une pertinence médicale

retour

BIENFAITS DE L'ORTHOPÉDIE DENTOFACIALE POUR LA PRÉVENTION ET LE TRAITEMENT DES TROUBLES POSTURAUX CHEZ L'ENFANT

09:00 - 09:45
BIENFAITS DE L'ORTHOPÉDIE DENTOFACIALE POUR LA PRÉVENTION ET LE TRAITEMENT DES TROUBLES POSTURAUX CHEZ L'ENFANT
Intervenant(s):
François MALHERBE
Objectif(s):
Une mauvaise ventilation, des troubles de l' accommodation ou de la convergence oculaire, une pathologie d'origine podale, une scoliose idiopathique, des troubles du comportement, (enfant soit disant hyperactif ou inattentionné), une dyslexie, un torticolis fonctionnel, un inversé d'articulé, une récidive d'alignement orthodontique, un trouble de l'ATM, des céphalées, une occlusion déséquilibrée etc.etc. !Quel est le lien souvent méconnu ou négligé entre ces pathologies ?:C'est la relation entre la posture de l'enfant et l'occlusion dentaire qui détermine le lien entre la locomotion générale et la "locomotion" mandibulaire. Le comprendre c'est contribuer à prévenir, soulager ou guérir ces maux. Encore faut il s'en donner les moyens thérapeutiques, bien loin du simple alignement dentaire.
retour

PERTINENCE MÉDICALE DE L’ORTHODONTIE LINGUALE CHEZ LES ADOLESCENTS

09:45 - 10:30
PERTINENCE MÉDICALE DE L’ORTHODONTIE LINGUALE CHEZ LES ADOLESCENTS
Intervenant(s):
Dirk WIECHMANN
Objectif(s):
L’orthodontie linguale est généralement considérée comme la meilleure option de traitement orthodontique lorsque le patient souhaite un appareil esthétique. De nos jours, 17 ans après l’introduction des appareils orthodontiques linguaux totalement individualisés, les résultats des études scientifiques prouvent leur supériorité de performance sur certains aspects majeurs de la biomécanique des traitements fixes.
retour

NE MÂCHONS PAS NOS « MAUX » : NOS PATIENTS MASTIQUENT !

11:00 - 11:45
NE MÂCHONS PAS NOS « MAUX » : NOS PATIENTS MASTIQUENT !
Intervenant(s):
Jean-Louis RAYMOND
Objectif(s):
Est-il paradoxe plus surprenant que celui que notre profession entretient depuis quelques décennies à savoir modifier l’architecture des arcades sans prendre totalement en compte la mastication ?N’est-il pas osé de modifier la forme des arcades c-à-d certains éléments de la « machine à mastiquer » sans tenir compte des règles essentielles qui régissent son bon fonctionnement ? Si la recherche d’un sourire esthétique est un objectif reconnu et justifié de notre discipline, il n’est pas le seul. L’orthodontie a également comme but la réhabilitation de la fonction principale de l’organe qu’elle traite : la mastication. Cette fonction est essentielle pour de nombreuses raisons… on retiendra ici, son influence sur le positionnement des dents et l’élaboration de l’occlusion, son rôle actif dans la stabilité ou l’instabilité de nos traitements enfin, ses contraintes itératives susceptibles de compromettre la santé du parodonte et, plus globalement, de l’appareil manducateur. L’orthodontie, en se fixant comme objectif la réhabilitation de la mastication se place légitimement dans le giron des spécialités médicales.
retour

MUSCULOSKELETAL PROBLEMS AND ORTHODONTICS / PROBLEMES MUSCULO-SQUELETTIQUES ET TRAITEMENT ORTHODONTIQUE

11:45 - 12:30
MUSCULOSKELETAL PROBLEMS AND ORTHODONTICS / PROBLEMES MUSCULO-SQUELETTIQUES ET TRAITEMENT ORTHODONTIQUE
Intervenant(s):
Ambra MICHELOTTI
Objectif(s):
Even though research over the last two or three decades has confirmed the biopsychosocial nature of temporomandibular disorders (TMDs), their complex etiology and their generally benign prognosis, many dental practitioners still hold with the misconception that TMDs are monocausal. As a result they often continue to manage TMDs with occlusal therapies and even treat postural problems by occlusal means, assuming that there is a causal relationship between so-called “malocclusion” and problems of body posture and vice versa. This lectire briefly reviews the complex mechanisms regulating body posture, summarizes the most relevant literature on body posture and occlusion/TMDs and reviews the basic diagnostic knowledge required, so as to understand the need for validated diagnostic tests and determine when a relationship of causality is involved. The literature review shows that it is impossible to define an “ideal posture” in combination with an “ideal occlusion” and vice versa, that there is no biological plausibility for a pathologic interrelationship between occlusion and body posture, and that there is no evidence that stabilometric and/or posturographic tests have any diagnostic validity. Occlusal therapies cannot therefore be regarded as medically acceptable for the treatment of postural problems and conversely postural/ physical therapies cannot be used to treat occlusal problems.
R�sum�:
Pendant les deux ou trois dernières décennies, la recherche a confirmé le caractère biopsychosocial des troubles temporo-mandibulaires (TTM), leur étiologie complexe et leur pronostic généralement bénin. Néanmoins, beaucoup de praticiens dentaires persistent à soutenir qu’ils ont une étiologie unique. En conséquence, ils continuent à traiter les TTM avec des thérapies occlusales et cherchent à corriger les problèmes posturaux par des procédures occlusales basées sur l’hypothèse d’une relation causale entre la soi-disant « malocclusion » et les problèmes de posture corporelle, et vice-versa. Cette conférence fera une brève présentation des mécanismes complexes qui régulent la posture du corps, et fera une synthèse de la littérature la plus pertinente relative à la posture corporelle et à la relation occlusion/TTM. Par ailleurs, elle passera en revue les connaissances diagnostiques fondamentales qui s’imposent pour bien comprendre la nécessité d’entreprendre des tests diagnostiques validés et pour déterminer l’existence éventuelle d’une relation de causalité. La revue de la littérature démontre qu’il est impossible de définir une « posture idéale » en association avec une « occlusion idéale » et inversement, qu’il n’existe pas de preuves biologiques confirmant une relation éventuelle entre l’occlusion et la posture corporelle ou encore la validité diagnostique des tests stabilométriques et/ou posturographiques. De ce fait, les traitements occlusaux ne peuvent pas être considérés comme étant médicalement admissibles pour le traitement de problèmes posturaux et, inversement, les thérapies posturales/physiques ne peuvent pas être utilisées pour traiter les problèmes occlusaux.
retour

PLACE DU NEZ DANS LE SOMMEIL ET CROISSANCE FACIALE

14:00 - 14:45
PLACE DU NEZ DANS LE SOMMEIL ET CROISSANCE FACIALE
Intervenant(s):
Pierre-Jean MONTEYROL
Objectif(s):
Le nez situe au centre de la face tient un rôle primordial dans l’harmonie du visage. Situe au niveau du maxillaire, pièce essentielle dansla croissance de 1/3 moyen de la face et qui a pour fonction la respiration, le bon articule dentaire, l’esthétique et la relation sociale(alimentation et élocution). C’est dire que le dysfonctionnement nasal va entrainer une dysharmonie dento squelettique, des troublesobstructifs du sommeil et du sommeil lui-même en ne participant pas au refroidissement du sang artériel turbinal. La reconnaissancetardive des anomalies obstructives du nez et du rhinopharynx va induire une croissance disharmonieuse irréversible. L’action précocedite interceptive va a contrario permettre à l’enfant d’éviter d’installer un phénotype adulte de syndrome d’apnées hypopnees obstructivedu sommeil. L’association des actions desobstructives ORL, distractives orthodontiques et modelantes linguales ira dans le sens d’uneprise en charge préventive.
retour

MALADIES RARES À PHÉNOTYPE DENTAIRE: MODE D'EMPLOI

14:45 - 15:30
MALADIES RARES À PHÉNOTYPE DENTAIRE: MODE D'EMPLOI
Intervenant(s):
Sylvie LEGRIS et Pascal GARREC
Objectif(s):
Une maladie rare ou orpheline,concerne moins de 1 personne sur 2000, mais il existe 5000 à 8000 pathologies dont 80 % sont d'origine génétique et 5 nouvelles pathologies sont décrites chaque semaine dans le monde! Serait concernée 6 à 8 % de la population mondiale, ce qui représente un véritable enjeu de santé publique.Plus de 800 pathologies ont des manifestations oro faciales avec des formes importantes mais aussi frustres.Le chirurgien dentiste, par son rôle de dépistage chez des enfants qui n'avaient pas été diagnostiqués, joue un rôle dans la découverte de ces pathologies par le volet dentaire (anomalies de nombre, forme, structure).Quand et comment orienter le patient, quelles thérapeutiques proposer sont les questions récurrentes, le réseau de ville étant un rouage essentiel de la prise en charge de ces patients.
retour

DU DIAGNOSTIC DENTAIRE AU DIAGNOSTIC SYNDROMIQUE

16:00 - 16:45
DU DIAGNOSTIC DENTAIRE AU DIAGNOSTIC SYNDROMIQUE
Intervenant(s):
Muriel DE LA DURE MOLLA
retour

MALOCCLUSIONS : UNE APPROCHE ETIOPATHOGENIQUE

16:45 - 17:30
MALOCCLUSIONS : UNE APPROCHE ETIOPATHOGENIQUE
Intervenant(s):
Jacques TALMANT
retour

Mini-Vis d'ancrage sur modèle animal

retour

MINI-VIS D'ANCRAGE SUR MODELE ANIMAL

-
MINI-VIS D'ANCRAGE SUR MODELE ANIMAL
Intervenant(s):
Jean-Baptiste KERBRAT
retour

MINI-VIS D'ANCRAGE SUR MODELE ANIMAL

-
MINI-VIS D'ANCRAGE SUR MODELE ANIMAL
Intervenant(s):
Marc STEVE
retour

Les latérognathies mandibulaires : une dysmorphose squelettique très sous-évaluée

12 Nov 2017

09:00 - 18:00

252 B

conférences

Les latérognathies mandibulaires : une dysmorphose squelettique très sous-évaluée

Président(s): Sarah CHAUTY, Sandrine HERMER

retour

LES LATEROGNATHIES MANDIBULAIRES : DES CHIFFRES

09:00 - 09:20
LES LATEROGNATHIES MANDIBULAIRES : DES CHIFFRES
Intervenant(s):
Sarah CHAUTY
Objectif(s):
La latérognathie mandibulaire ou latéromandibulie, dysmorphose caractérisée par un développement inégal des hémi mandibules, est complexe à tout point de vue.Son diagnostic, souvent tardif, est difficile d'où une franche sous-évaluation (la prévalence serait en fait de 30%). Son étiopathogénie est multiple : en particulier embryologique. Nous en aborderons ici une plus particulièrement : l'accouchement (la prématurité et les dispositifs d’accouchement comme les forceps).Sa prise en charge thérapeutique est très compliquée. Nous évoquerons les difficultés et les nouvelles pistes (kinésithérapiques, orthodontiques avec les ancrages vissés, chirurgicales avec les modifications des contours mandibulaires).En résumé, cette communication va servir de trame à la séance entière qui, grâce à tous les intervenants, abordera, un à un, les sujets sus-cités.
retour

L’ASYMÉTRIE EST-ELLE PROPRE À LA BIPÉDIE ?

09:25 - 09:45
L’ASYMÉTRIE EST-ELLE PROPRE À LA BIPÉDIE ?
Intervenant(s):
Hadjouis DJILLALI
Objectif(s):
Les analyses architecturales cranio-faciales et de posture mécanique effectuées sur certains vertébrés quadrupèdes fossiles et actuels et sur les bipèdes du genre Homo ont montré la présence d’affections nouvelles mises en place avec la station debout. Une bonne partie des mammifères quadrupèdes, en dehors des bêtes de somme et d’animaux de trait, ne présentent ni dysmorphoses maxillo-mandibulaires ni asymétries cranio-faciales. Les centres de gravité positionnés entre croupe et garrot avec une tête en porte-à-faux ont équilibré cette posture à quatre pattes. Lors de la bipédie, la verticalisation du corps a modifié ces centres de gravité dont l’assise bi-podale humaine s’est retrouvée déséquilibrée jusqu’à aujourd’hui. La bipédie devient le siège d’un grand nombre de troubles articulaires non seulement dans le sens vertical et latéral (asymétries dimensionnelles, cypho-scolioses, cervicalgies et lombalgies, latérognathies, torticolis, torsions) mais également dans le sens antéro-postérieur (dysmorphoses d’abord souvent de classe III et articulé dentaire labidonte, puis dysmorphoses de classe II avec des articulés labido/psalidonte). De nombreux exemples de latérodysmorphoses provenant de populations anciennes du sud-est parisien montrent l’importance des asymétries cranio-faciales, troubles articulaires et occlusaux encore présent dans nos populations actuelles.
retour

LES ASYMÉTRIES CRANIO-FACIALES PRÉSENTES CHEZ LE BÉBÉ ET GÉNÉRATRICES DE LATÉROMANDIBULIE : ETIOPATHOGENIE ET PROSPECTIVES THÉRAPEUTIQUES

09:50 - 10:20
LES ASYMÉTRIES CRANIO-FACIALES PRÉSENTES CHEZ LE BÉBÉ ET GÉNÉRATRICES DE LATÉROMANDIBULIE : ETIOPATHOGENIE ET PROSPECTIVES THÉRAPEUTIQUES
Intervenant(s):
Marie Joseph DESHAYES
Objectif(s):
Leur origine crânienne est souvent méconnue : prénatales ou postnatales ?Pourquoi sont-elles si nombreuses à l’heure actuelle ? Regarder les bébés, leurs asymétries et ce qu’elles deviennent.Pourquoi un protocole de traitement ? L’objectif premier est la symétrisation faciale, orbitale et basicrânienne mais aussi la création d’un nouveau plan d’occlusion (essentiel au recentrage mandibulaire).
retour

L’INSUFFISANCE TRANSVERSALE MAXILLAIRE : TRAITONS TÔT POUR ÉVITER LES DÉFORMATIONS SQUELETTIQUES

10:55 - 11:15
L’INSUFFISANCE TRANSVERSALE MAXILLAIRE : TRAITONS TÔT POUR ÉVITER LES DÉFORMATIONS SQUELETTIQUES
Intervenant(s):
Carine BENYOUNES
Objectif(s):
Les asymétries maxillo-mandibulaires adultes ont souvent à l'origine une insuffisance de développement du maxillaire, donnant une mauvaise orientation de la croissance mandibulaire dans les 3 sens de l'espace. Le déficit transversal de l'arcade supérieure peut être pris en charge dés la denture déciduale par un système simple pouvant rendre l'occlusion harmonieuse et fonctionnelle.Cet appareil orthopédique stimulant les mouvements physiologiques de la mandibule peut être utilisé même plus tardivement en association à de l'orthodontie mécanique classique.
retour

PRISE EN CHARGE ORTHOPÉDIQUE DES LATÉROGNATHIES MANDIBULAIRES PAR GUIDE DE CROISSANCE OU G2C

11:20 - 11:50
PRISE EN CHARGE ORTHOPÉDIQUE DES LATÉROGNATHIES MANDIBULAIRES PAR GUIDE DE CROISSANCE OU G2C
Intervenant(s):
Cécile VALERO et Stephan VALERO
Objectif(s):
Le traitement des latérognathies mandibulaires doit être symptomatique mais aussi et surtout étiologique.Une croissance harmonieuse et symétrique de la mandibule nécessite une stimulation de croissance équilibrée.La mastication a un rôle prépondérant dans cette stimulation. Seule une mastication alternée est physiologique, et peut permettre cette croissance harmonieuse.L'examen fonctionnel des patients montre fréquemment une mastication non alternée du côté de la latéromandibulie.Le G2C va permettre dans un premier temps de "déprogrammer" le schéma pathologique de mastication, et dans un deuxième temps, d'apprendre une fonction mastication alternée et physiologique.Cela va assurer la guérison du patient par traitement de la cause et donc le mettre à l'abri d'une récidive, qui sera systématique si l'anomalie fonctionnelle persiste.
retour

COMMENT APPRÉHENDER LA THÉRAPEUTIQUE DES LATÉROGNATHIES ? DES PISTES DE RÉFLEXION

14:00 - 14:20
COMMENT APPRÉHENDER LA THÉRAPEUTIQUE DES LATÉROGNATHIES ? DES PISTES DE RÉFLEXION
Intervenant(s):
Paul SAULUE
Objectif(s):
La prise de décision thérapeutique des latérognathies mandibulaires suit la chaine classique de la démarche diagnostique, mais elle y ajoute quelques particularités qu’il convient de bien appréhender.La demande/plainte du patient est évaluée à partir d’un entretien clinique adapté (attention aux priorités du praticien).Le diagnostic de ces dysmorphoses est confronté à la « normalité ».Le pronostic -ou plutôt les pronostics- sont énoncés en fonction de l’âge, des facteurs de risques de DAM (occlusaux, parafonctionnels, modèle MBPS - modèle bio psycho social-). Ces pronostics doivent être évalués en fonction de l’évolution spontanée et en fonction des options thérapeutiques envisagées. L’abstention thérapeutique reste une option à considérer.Les propositions thérapeutiques sont confrontées en associant le diagnostic et le pronostic, avec ou sans prise en charge des DAM,Enfin, l’importance d’associer le patient dans une décision thérapeutique partagée permet d’améliorer le pronostic.
retour

DIAGNOSTIC RADIOLOGIQUE DES LATEROGNATHIES MANDIBULAIRES

14:25 - 14:45
DIAGNOSTIC RADIOLOGIQUE DES LATEROGNATHIES MANDIBULAIRES
Intervenant(s):
Adeline KERBRAT
Objectif(s):
Le diagnostic radiologique de ce type de pathologie a été profondément bouleversé par l’avènement de l’imagerie 3D.Le But de cette communication est de faire un arbre décisionnel des différents éléments radiologiques afin de poser un plan de traitement le plus étiologique possible.A Travers des cas cliniques nous verrons les différentes pièces osseuses responsables de ces pathologies.
retour

DIAGNOSTICS DIFFÉRENTIELS ET TRAITEMENT ORTHODONTIQUE DES CLASSES II SUBDIVISION

14:50 - 15:10
DIAGNOSTICS DIFFÉRENTIELS ET TRAITEMENT ORTHODONTIQUE DES CLASSES II SUBDIVISION
Intervenant(s):
Romain DE PAPE
Objectif(s):
La classe II subdivision présente une asymétrie occlusale dont l’origine est diverse. Certaines sont d’origine basale telle que le syndrome de Korkaus mais d’autres ont une origine difficile à déterminer si le diagnostic se réduit à l’observation anatomique.En effet, dans la plupart des cas, l’exploration des mouvements de latéralité mandibulaires fait apparaitre une asymétrie du déplacement latéral entre le côté droit et le côté gauche. Cette asymétrie fonctionnelle reflète une asymétrie morphologique en lien avec une mastication dominante voire exclusive du côté de la classe II molaire et canine. Des exemples cliniques illustreront cet aspect diagnostique parfois méconnu de ces singulières asymétries et ses conséquences sur leur prise en charge thérapeutique.
retour

L'APPORT DE LA PRISE EN CHARGE KINÉ DANS LES LATEROGNATHIES MANDIBULAIRES

15:15 - 15:35
L'APPORT DE LA PRISE EN CHARGE KINÉ DANS LES LATEROGNATHIES MANDIBULAIRES
Intervenant(s):
Caroline ALVARADO FAYSSE
Objectif(s):
Le thérapeute manuel (kiné, osteo..) va examiner le patient porteur de latérognathie, dans son ensemble: de la tête aux pieds, ou des pieds à la tête. Il prendra soin de repérer toute asymétrie droite/gauche qui peut contribuer à la déviation squelettique et /ou dentaire. Cet examen se fera dans les dysmorphoses chirurgicales, mais devrait être systématisé chez l'enfant en amont du pic de croissance facial.
retour

QUE PEUT-ON ATTENDRE DU TRAITEMENT ORTHO-CHIRURGICAL DE LA LATÉROMANDIBULIE ?

16:10 - 16:30
QUE PEUT-ON ATTENDRE DU TRAITEMENT ORTHO-CHIRURGICAL DE LA LATÉROMANDIBULIE ?
Intervenant(s):
Céline MARTIN
Objectif(s):
Introduction : L’objectif de cette cohorte rétrospective est d’évaluer la quantité de correction post-chirurgicale des tissus mous et durs chez des patients présentant une latéromandibulie.Matériel et méthode : Nous avons demandé à 3 chirurgiens leurs cas de latéromandibulie. Les mesures céphalométriques photographiques et téléradiographiques pour quantifier la dissymétrie faciale sont les angles de déviation du menton, bi-commissural, bi-goniaque et occlusal. Une comparaison pré et post-chirurgicale a été réalisée et la quantité de correction a été analysée via le test statistique de Wilcoxon.Résultats : 51 patients (44 femmes et 7 hommes) ont été inclus. Après la chirurgie, la correction est significative pour l’ensemble des mesures avec une amélioration de 44 à 60 % en fonction des angles mesurés. Aucun patient n’est normalisé mais les petites latéromandibulies initiales sont les plus proches de la normalité à l’issue de la chirurgie. La correction de l’angle bi-commisural est maîtrisée sans être optimale (60 % de correction). La difficulté reste l’horizontalisation du plan bi-goniaque qui n’est corrigé qu’à 45 %.Les patients ayant bénéficié d’une chirurgie du rebord mandibulaire sont ceux qui présentent l’amélioration la plus importante des angles bi-goniaque (p=0,0142) et occlusal (p=0,0154).Conclusion : Si la chirurgie permet une correction significative de la dissymétrie faciale chez les patients présentant une latéromandibulie, celle-ci n’est pas complète. Les gestes chirurgicaux intervenant sur le rebord inférieur de la mandibule comme le chin wing pourraient apporter une meilleure correction notamment pour les angles bi-goniaque et occlusal.
retour

PRÉPARATION ORTHODONTIQUE PRE-CHIRURGICALE DES LATEROGNATHIES MANDIBULAIRES : COMMENT ÉVITER LES ÉCHECS ? COMMENT SIMPLIFIER LES PROTOCOLES ?

16:35 - 16:55
PRÉPARATION ORTHODONTIQUE PRE-CHIRURGICALE DES LATEROGNATHIES MANDIBULAIRES : COMMENT ÉVITER LES ÉCHECS ? COMMENT SIMPLIFIER LES PROTOCOLES ?
Intervenant(s):
Mathieu GRANVAUD
Objectif(s):
Les asymétries faciales sont fréquentes et doivent être détectées tôt, ellestouchent le 1/3 inférieur dans ¾ des cas.Plus souvent d’origine fonctionnelles, elles peuvent également s’inscrire dansune pathologie. Au-delà du retentissement esthétique souvent minimisé, leurtoxicité sur la stabilité des traitements orthodontiques et sur l’équilibrefonctionnel facial est réelle.Leur traitement est le plus souvent ortho-chirurgical et doit intégrer lesimpératifs orthodontiques et fonctionnels dès le début. Nous passerons enrevue les particularités orthodontiques et chirurgicales de la correction de cesdysmorphoses en insistant sur la correction des bascules frontales du pland’occlusion, souvent associées.
retour

CHIN-WING ET GÉNIOPLASTIES : CHIRURGIE DE COMPROMIS DANS LA GESTION DES LATÉROGNATHIES MANDIBULAIRES

17:00 - 17:20
CHIN-WING ET GÉNIOPLASTIES : CHIRURGIE DE COMPROMIS DANS LA GESTION DES LATÉROGNATHIES MANDIBULAIRES
Intervenant(s):
Paul CRESSEAUX 
Objectif(s):
La déviation du menton est souvent le symptôme le plus évident de l’asymétrie mandibulaire, pour autant la génioplastie ou ses variantes comme le chin-wing ou le mini-wing sont rarement suffisantes pour traiter à elles seules le syndrome asymétrique qui est aussi responsable du décalage des milieux dentaires et de la bascule du plan occlusal. Le recours aux ostéotomies mono ou bi-maxillaires dès lors reste essentiel à l’obtention d’un bon résultat. Dans certains cas précis, il est cependant nécessaire de corriger la position du menton et du bord basilaire en agissant directement sur lui. A l’aide de quelques exemples cliniques nous montrons que le chin-wing, grâce au contrôle accru de la forme du bord basilaire et des angles, permet d’aller au delà de ce qui était possible auparavant avec la simple génioplastie.
retour

PRISE EN CHARGE CHIRURGICALE DES LATÉROGNATHIES MANDIBULAIRES : RECUL SUR 34 ANS DE PRATIQUE

17:25 - 17:45
PRISE EN CHARGE CHIRURGICALE DES LATÉROGNATHIES MANDIBULAIRES : RECUL SUR 34 ANS DE PRATIQUE
Intervenant(s):
Patrick LEYDER
Objectif(s):
Résumé : en tant que chirurgien sénior, l’auteur s’accorde l’autorisation de s’extraire des statistiques, et des différentes possibilités chirurgicales, pour revenir sur les items qui ont guidé ses choix et défini une ligne de conduite, 34 années durant. Le traitement des latérognathies reste difficile, car les formes cliniques en sont diverses, avec un degré de sévérité très variable.Lorsque l’anomalie présente un retentissement morphologique modéré l’indication chirurgicale ne se discute pas car l’acte chirurgical y est simple et engendrera la disparition de la dysfonction temporo-mandibulaire. Dans les formes les plus sévères c’est la souffrance psychologique, constamment retrouvée chez ces patients, qui emporte la décision. Avec le recul, même au prix de quelques résultats imparfaits, d’ailleurs rares, l’amélioration esthétique et fonctionnelle fut vécue comme une délivrance. L’obliquité faciale restant le point le plus difficile à corriger totalement.
retour

Le sens transversal en technique linguale

retour

QUELLE CORRECTION DU SENS TRANSVERSAL PEUT ON OBTENIR AVEC DES ATTACHES LINGUALES ?

14:00 - 14:30
QUELLE CORRECTION DU SENS TRANSVERSAL PEUT ON OBTENIR AVEC DES ATTACHES LINGUALES ?
Intervenant(s):
Didier FILLION
retour

CORRECTION DU SENS TRANSVERSAL EN TECHNIQUE LINGUALE : DISJONCTEUR, TIM OU DISJONCTION-DISTRACTION CHIRURGICALE ?

14:30 - 15:00
CORRECTION DU SENS TRANSVERSAL EN TECHNIQUE LINGUALE : DISJONCTEUR, TIM OU DISJONCTION-DISTRACTION CHIRURGICALE ?
Intervenant(s):
Leila HITMI
Objectif(s):
Correction du sens transversal en technique linguale : Disjoncteur, TIM ou disjonctiondistractionchirurgicale ?Pour traiter une dysharmonie transversale entre les arcades en technique linguale, nouspouvons associer à l’appareil multi attaches : un appareil d’expansion, des tractionsinter maxillaires, des mini-vis ou une chirurgie de disjonction–distraction maxillaire.Le choix entre les différentes procédures dépend :- de l’âge du patient,- de la soudure de la suture inter maxillaire,- du diagnostic de la dysharmonie (alvéolaire ou squelettique),- des compensations dentoalvéolaires associées,- de l’importance de la dysharmonie,- des anomalies sagittales et verticales associées,- des anomalies fonctionnelles associées (latéro-déviation mandibulaire)Ce papier a pour objectif de faire le point sur les différentes procédures de correction dusens transversal en technique linguale : leurs indications, leurs avantages et leurslimites.Les séquences de traitement de chaque procédure seront détaillées à travers des cascliniques traités.
retour

INNOVATION AND FUTUR ORTHODONTICS 3-DIMENSIONAL CONTROL USING SKELETAL EXPANDER IN LINGUAL ORTHODONTICS FOR FACIAL CHANGE, IMPROVEMENT OF STOMATOGNATHIC FUNCTION, AND BITE CORRECTION

15:00 - 15:30
INNOVATION AND FUTUR ORTHODONTICS 3-DIMENSIONAL CONTROL USING SKELETAL EXPANDER IN LINGUAL ORTHODONTICS FOR FACIAL CHANGE, IMPROVEMENT OF STOMATOGNATHIC FUNCTION, AND BITE CORRECTION
Intervenant(s):
Ryuzo FUKAWA
Objectif(s):
The field of lingual orthodontics has witnessed the advancement of digitalization in fabrication of setup models for bracket placement and positioning, as well as in production of high-precision brackets using CAD/CAM systems. Instead of simply admiring advances in bracket manufacturing technology, we orthodontists must validate the biocompatibility and safety of appliances fabricated with these technologies. With the advent of CBCT, we are now able to clearly visualize the relationship between the roots and alveolar bone in three planes of space. It is not uncommon to see dreadful results when evaluating with CBCT. We must therefore pay close attention to accurate bracket prescription, play between the bracket slot and the wire, and treatment mechanics when we perform lingual orthodontic treatment, which differs in force vector from labial orthodontic treatment. In this presentation, I want to introduce a novel approach to ever-evolving lingual orthodontic treatment using CBCT. I will also present various types of malocclusions treated with new Orthoanchor Maxillary Skeletal Expanders that allow for facial change, improvement of stomatognathic function, bite correction, and health benefits in addition to conventional mechanical treatment effect.
retour

INSUFFISANCE TRANSVERSALE MAXILLAIRE: OPTIONS THÉRAPEUTIQUES SIMPLES À COMPLEXES.

16:00 - 16:30
INSUFFISANCE TRANSVERSALE MAXILLAIRE: OPTIONS THÉRAPEUTIQUES SIMPLES À COMPLEXES.
Intervenant(s):
Catherine GALLETTI
Objectif(s):
Le diagnostic et le plan de traitement en orthodontie ne doivent pas être tributaire de la technique utilisée. Les systèmes thérapeutiques classiques utilisés dans la correction de l’insuffisance maxillaire en orthodontie peuvent paraître incompatibles avec le positionnement d’un multi-attache sur les faces linguales dentaires.De la correction dentoalvéolaire à squelettique, nous verrons comment gérer cliniquement cette correction chez l’adulte.
retour

CHIRURGIE DU SENS TRANSVERSAL EN TECHNIQUE LINGUALE : INTÉRÊT DE L’UTILISATION D’UNE PLAQUE PALATINE TRANSVISSEE

16:30 - 17:00
CHIRURGIE DU SENS TRANSVERSAL EN TECHNIQUE LINGUALE : INTÉRÊT DE L’UTILISATION D’UNE PLAQUE PALATINE TRANSVISSEE
Intervenant(s):
Thierry LONCLE
Objectif(s):
Le sens transversal doit être pris en compte dès le début de nos traitements orthodontico-chirurgicaux.Il est classique de dire que chez l’adulte, si le déficit transversal est supérieur à 5 mm, il est nécessaire de pratiquer une disjonction-distraction chirurgicale palatine première.L’utilisation d’une plaque palatine transvissée nous permet de gérer le sens transversal dans le même temps opératoire qu’une chirurgie bi maxillaire en pratiquant une disjonction en V pouvant aller en postérieur jusqu’à 8 voire 10 mm et en limitant le risque de récidive.Cette technique chirurgicale est particulièrement adaptée au traitement par un dispositif orthodontique lingual.
retour

La gestion des risques et dangers pour l’entreprise médicale 

retour

10 ANS D'AUDIT SUR LES RISQUES OPPÉRATIONNELS

09:00 - 09:30
10 ANS D'AUDIT SUR LES RISQUES OPPÉRATIONNELS
Intervenant(s):
Hubert CORBET
retour

LES BONNES PRATIQUES VIS-À-VIS DES RISQUES INFORMATIQUES ?

09:30 - 10:00
LES BONNES PRATIQUES VIS-À-VIS DES RISQUES INFORMATIQUES ?
Intervenant(s):
Geoffroy LUTTMAN
Objectif(s):
L’INFORMATIQUE AU CABINETHARDWARESOFTWARELES INTERCONNEXIONSDES DONNEES SENSIBLES SAUVEGARDE DE DONNEES : QUE DIT LA LOI ? QUELS RISQUES POUR VOS DONNEES ?LES RISQUES ENVIRONNEMENTAUXLES RISQUES INFORMATIQUES LES ENJEUX FINANCIERSLES DIFFERENTES SOLUTIONS DE SAUVEGARDELA SAUVEGARDE LOCALELA SAUVEGARDE EXTERNALISEE QUELQUES CONSEILSCONCLUSION QUESTIONS/REPONSES
retour

LES BONNES PRATIQUES VIS-À-VIS DES RISQUES INFORMATIQUES ?

09:30 - 10:00
LES BONNES PRATIQUES VIS-À-VIS DES RISQUES INFORMATIQUES ?
Intervenant(s):
Fabrice MATHEU
Objectif(s):
L’informatique au cabinet: hardware,software,les interconnexions,des données sensiblesSauvegarde de données : que dit la loi ?Quels risques pour vos données ?Les risques environnementaux, et les risques informatiquesLes enjeux financiersLes différentes solutions de sauvegarde : sauvegarde locale et sauvegarde externalisée
retour

LE DOCUMENT UNIQUE: UNE ANTICIPATION DES RISQUES ?

10:00 - 10:30
LE DOCUMENT UNIQUE: UNE ANTICIPATION DES RISQUES ?
Intervenant(s):
Alain BERY
Objectif(s):
L’employeur est tenu, en vertu de l’obligation générale de sécurité qui lui incombe, d’évaluer les risques éventuels et de prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé des salariés de son entreprise.L’employeur, en application des articles L. 230-2 et R. 230-1 du Code du travail, doit élaborer et tenir à jour un document unique d’évaluation (DUE) des risques qui recense l’ensemble des risques pour la santé et la sécurité du personnel dans l’entreprise.La rédaction du DUE est obligatoire depuis le 5 novembre 2001 (décret 2001-1016)Est concernée toute entreprise qui emploie un ou plusieurs salariés.C’est à l’employeur lui-même qu’incombe la réalisation de ce document ; il peut confier cette mission à un salarié et/ou choisir de s’adjoindre des collaborateurs (salariés, médecin du travail, inspection du travail, organisme extérieur) dans cette tâche, mais sa responsabilité demeurera entière.
retour

LA MÉDIATION : UN RECOURS AVANT L’IRRÉVERSIBLE ?

11:00 - 11:30
LA MÉDIATION : UN RECOURS AVANT L’IRRÉVERSIBLE ?
Intervenant(s):
Eric BASSO
Objectif(s):
Le conflit avec un patient pour un professionnel de santé est aujourd’hui un risque non négligeable. Il est souvent le fruit de l’absence ou d’une mauvaise communication, dans une relation de soins détériorée, chacun se sentant agressé ou remis en cause par l’autre (sentiment de ne pas être écouté , d’être jugé…) , entrainant des réponses souvent techniques ou judiciaires (assurances, avocat…), qui échappent aux parties et dont le résultat peut se trouver insatisfaisant pour tous. Proposer et/ou accepter un processus de médiation c’est permettre à chacun d’exprimer son point de vue, ses besoins, ses attentes, dans un environnement apaisé, mené par un tiers neutre et indépendant, afin d’éviter la judiciarisation, et de restaurer le dialogue pour poursuivre la relation ou y mettre un terme de façon apaisée.
retour

EQUILIBRE ET PERFORMANCE EN CABINET D’ORTHODONTIE

11:30 - 12:00
EQUILIBRE ET PERFORMANCE EN CABINET D’ORTHODONTIE
Intervenant(s):
Christine BOUCOMONT LECLERC
Objectif(s):
Un orthodontiste est souvent non seulement un praticien qui soigne toute la journée ses patients, mais c’est aussi un chef d’entreprise, un manager, un conjoint, un parent, etc …Ce super Héro doit organiser, prévoir, gérer son cabinet, ses plans de traitement, son personnel, ses investissements et autres, toujours avec le sourire !Mes 18 ans d’expérience comme Directrice de cabinet d’orthodontie m’ont permises d’acquérir l’expertise de l’environnement orthodontique.Sophrologue depuis juin 2016, j’ai effectué mon stage de fin de cursus sur le thème de « la gestion du stress et la prévention des TMS en cabinet dentaire ».Les recherches menées alors m’ont permis d’évaluer l’exposition des chirurgiens dentistes à ces problématiques en augmentation depuis 10 ans.La sophrologie propose des solutions particulièrement adaptées à notre cadre professionnel et à notre rythme de travail tant pour les praticiens que son équipe.Les bénéfices en seront plus d’équilibre, de performance et une santé préservée.
retour

A VENIR

12:00 - 12:30
A VENIR
Intervenant(s):
Daniel SZEFTEL
retour

La Parole aux internes

retour

APPORT DES CONTRAINTES MASTICATRICES FORTES DANS LA STABILISATION OCCLUSALE APRÈS UN TRAITEMENT CHIRURGICAUX-ORTHODONTIQUE.

14:00 - 14:30
APPORT DES CONTRAINTES MASTICATRICES FORTES DANS LA STABILISATION OCCLUSALE APRÈS UN TRAITEMENT CHIRURGICAUX-ORTHODONTIQUE.
Intervenant(s):
Laila KAROUCH
retour

COMBIEN DE DENTS ADJACENTES AUX CANINES MAXILLAIRES INCLUSES SONT-ELLES DÉJÀ RÉSORBÉES AVANT TOUT TRAITEMENT ORTHODONTIQUE ? ETUDE RÉTROSPECTIVE AUPRÈS DE JEUNES PATIENTS PAR TOMOGRAPHIE VOLUMIQUE À FAISCEAU CONIQUE.

14:30 - 15:00
COMBIEN DE DENTS ADJACENTES AUX CANINES MAXILLAIRES INCLUSES SONT-ELLES DÉJÀ RÉSORBÉES AVANT TOUT TRAITEMENT ORTHODONTIQUE ? ETUDE RÉTROSPECTIVE AUPRÈS DE JEUNES PATIENTS PAR TOMOGRAPHIE VOLUMIQUE À FAISCEAU CONIQUE.
Intervenant(s):
Frédéric RAFFLENBEUL
Objectif(s):
Les résorptions radiculaires des dents adjacentes aux canines maxillaires incluses concerneraient jusqu’à 70% des canines incluses selon des études récentes. Ces dernières souffrent néanmoins de biais importants dans la sélection de leur échantillon et ne permettent pas de faire l’état des lieux de la prévalence de ces résorptions radiculaires dans une population d’âge orthodontique avant tout traitement actif. Afin de répondre à cette problématique, une étude rétrospective a été réalisée au sein des services d’Orthopédie Dento-Faciale et de Radiologie du Pôle de Médecine et Chirurgie Bucco-Dentaires de Strasbourg. Les critères d’inclusion étaient les suivants : patients consultant entre janvier 2011 et juillet 2017 pour l’exploration par tomographie volumique à faisceau conique de l’éruption anormale ou ectopique d’une ou deux canines maxillaires permanentes, âge orthodontique (8 à 17 ans) et absence d’antécédent de traitement orthodontique actif avant réalisation de l’examen tridimensionnel. Des statistiques descriptives ont été utilisées afin de caractériser les différentes mesures associées aux résorptions radiculaires, et d’éventuelles associations de variables ont été recherchées.
retour

SUIVI DYNAMIQUE DE L'EXPANSION ORTHOPÉDIQUE: COMPARAISON DE 2 TYPES DE DISJONCTEURS.

15:00 - 15:30
SUIVI DYNAMIQUE DE L'EXPANSION ORTHOPÉDIQUE: COMPARAISON DE 2 TYPES DE DISJONCTEURS.
Intervenant(s):
Pierre LEPELLETIER
Objectif(s):
Etude comparative de deux systèmes d’expansion maxillaire : le disjoncteur à vis Hyrax et le Leaf expander.L’objectif de notre étude est de comparer les effets dentaires de l’expansion maxillaire réalisée à l’aide d’un disjoncteur à vis Hyrax de celle réalisée à l’aide d’un appareil constitué d’un ressort Nickel-Titane.Ce système d’expansion à ressort à pour intérêt de s’affranchir de l’activation manuelle du dispositif par le patient ou son entourage. Nous analyserons l’arcade maxillaire via l’empreinte numérique et le logiciel de suivi orthodontique Dental Monitoring.
retour

EVALUATION DU VOLUME OSSEUX DE SITE D’AGENESIE D’INCISIVES LATERALES CHEZ L’HOMME PAR POSE DE MINI-VIS AVEC COURONNE PROVISOIRE

16:00 - 16:30
EVALUATION DU VOLUME OSSEUX DE SITE D’AGENESIE D’INCISIVES LATERALES CHEZ L’HOMME PAR POSE DE MINI-VIS AVEC COURONNE PROVISOIRE
Intervenant(s):
Pierre LECLERCQ et Olivier BRETON
Objectif(s):
Il est avéré depuis plus d’un demi siècle que l’os alvéolaire nait, vit et meurt avec la dent. Nombreuses sont les études ayant mis en évidence, en cas de perte ou d’absence d’un organe dentaire, une résorption de l’os alvéolaire d’abord en épaisseur, puis en hauteur, et aucune thérapeutique ou attitude clinique particulière à ce jour ne peut aller à l’encontre de ce phénomène. Ainsi, dans les cas de réouverture d’espace suite à une agénésie d’une, ou plusieurs, incisive(s) latérale(s), la pose d’un implant endo-osseux sur un tel site s’en voit compliquée par la diminution du volume osseux. Or, les derniers travaux de la chercheuse Birte MELSEN laisse suggérer que la stimulation de ce volume osseux par l’implantation d’une minivis pourrait contrer cette résorption, dite par hypofonction, par une augmentation du turn-over et de la densité osseuse. Mais qu’en est il de l’impact sur le volume osseux en tant que tel de cette solution ?
retour

DOLÉANCES DES PATIENTS APRÈS LA CONTENTION : QUELS SONT LES FACTEURS PRÉDICTIFS ?

16:30 - 17:00
DOLÉANCES DES PATIENTS APRÈS LA CONTENTION : QUELS SONT LES FACTEURS PRÉDICTIFS ?
Intervenant(s):
Laure DELAUNAY
Objectif(s):
Une fois le traitement orthodontique actif et la période de contention achevés, les patients ne sont plus censés être pris en charge de façon régulière au cabinet. Néanmoins, ils prennent parfois l’initiative de reconsulter leur orthodontiste, ce qui peut être vécu comme un échec par le patient (doute sur la qualité du traitement conduit) et par le praticien (surcharge de travail, parfois honoraires supplémentaires...)Mais quelle est réellement la proportion de patients qui reconsultent ? Pourquoi reconsultent-ils ? Quels sont les patients à risque : les femmes ou les hommes ? quelle est la date post-dépose qui présente le « pic » de reconsultions? les patients ayant eu un traitement compliqué (ortho-chirurgical…) ou avec une malocclusion initiale sévère reconsultent–ils davantage ? Enfin, les contentions collées sur les 6 dents mandibulaires sont-elles pourvoyeuses de rendez-vous d’urgence (de recollage ou de récidive d’encombrement) par rapport à celles collées seulement sur les canines ? Nous avons donc effectué une cohorte rétrospective comparative sur plusieurs centaines de patients ayant fini le traitement actif depuis plus de 6 ans. Nos résultats montrent la proportion conséquente de patients qui reconsultent, délimitent les sujets à risque et envisagent des solutions préventives.
retour

GRAND TEMOIN

-
GRAND TEMOIN
Intervenant(s):
Birte MELSEN
retour

La préparation invisible à la chirurgie maxillo-faciale

retour

DÉFINIR LES OBJECTIFS DE L'ORTHODONTIE PRÉ OU POST CHIRURGICALE, LES ATTEINDRE GRÂCE À LA THÉRAPEUTIQUE LINGUALE

09:00 - 09:45
DÉFINIR LES OBJECTIFS DE L'ORTHODONTIE PRÉ OU POST CHIRURGICALE, LES ATTEINDRE GRÂCE À LA THÉRAPEUTIQUE LINGUALE
Intervenant(s):
Pierre CANAL
Objectif(s):
Dans les traitements orthodontiques qui s’accompagnent d’une chirurgie orthognathique, celle-ci était classiquement réalisée dans un deuxième temps après le temps de décompensation orthodontique. Une tendance actuelle est (dans les cas favorables) de réaliser la chirurgie en « premier » afin de décaler la phase de décompensation orthodontique souvent mal vécue par le patient (car elle aggrave sa dysmorphie) en post chirurgical ou elle passera pratiquement inaperçue. Cette décompensation dans un deuxième temps va nécessiter lors de la phase chirurgicale une hypercorrection dont l’importance devra être décidée en collaboration par le chirurgien et l’orthodontiste.Quelle soit réalisée dans un premier ou dans un deuxième temps la technique orthodontique utilisée devra toujours répondre aux mêmes critères : précision de la technique, contrôle du torque antérieur et transversal (qui est sans doute l’élément le plus important) et qualité des finitions.L’orthodontie linguale totalement individualisée répondra parfaitement à ces nécessités notamment au niveau du torque grâce à l’utilisation d’arc en « ribbon wise », elle permettra de réaliser un traitement répondant à tous nos critères actuels de finition, en évitant si possible la phase d’aggravation et ce dans un temps le plus court possible!
retour

PRÉPARATIONS ORTHODONTIQUES PAR ALIGNEURS EN CHIRURGIE ORTHOGNATHIQUE.

09:45 - 10:15
PRÉPARATIONS ORTHODONTIQUES PAR ALIGNEURS EN CHIRURGIE ORTHOGNATHIQUE.
Intervenant(s):
Waddah SABOUNI
Objectif(s):
Les technologies numériques dentaire de conception, simulation et fabrication sont en constante évolution.Le couplage de la numérisation 3D intra-buccale avec la radiographie 3D à basse dose d’irradiation, permet de concevoire des setup chirurgicau très précis et de simuler numériquement les déplacements dentaires necessaire pour cette chirurgieUn nouveau protocole est proposé à partir de cette technologie afin d’augmenter la precision et diminuer la durée des traitements ortho-chirugicauxLors de cet exposé plusieurs cas cliniques traités par la technique des gouttières thermoformées de marque INVISALIGN® vont illustrer l’évolution des traitements vers ce protocole
retour

AVANTAGES DE LA TECHNIQUE LINGUALE POUR LES TRAITEMENTS ORTHODONTICO-CHIRURGICAUX

10:15 - 10:45
AVANTAGES DE LA TECHNIQUE LINGUALE POUR LES TRAITEMENTS ORTHODONTICO-CHIRURGICAUX
Intervenant(s):
Adrien MARINETTI
Objectif(s):
Dans le cas d'une chirurgie orthognathique à répercussion esthétique, les phases orthodontiques pré ou post opératoire, si elles sont en vestibulaire, contraignent fréquemment le patient à l'exaspération d'avoir à s'expliquer en permanence auprès de son entourage sur les tenants et aboutissements de son traitement. C'est pourquoi l'invisibilité de l'orthodontie linguale nous paraît être la solution irremplaçable pour éviter au patient ce pénible désagrément et, par la même, contribuer à effacer ses réticences à entamer le traitement.
retour

GESTION GLOBALE DES TRAITEMENTS ORTHODONTICO-CHIRURGICAUX PAR ALIGNERS

11:00 - 11:30
GESTION GLOBALE DES TRAITEMENTS ORTHODONTICO-CHIRURGICAUX PAR ALIGNERS
Intervenant(s):
David COUCHAT
Objectif(s):
Lors des traitements orthodontico-chirurgicaux par aligners , une gestion globale pré, per et post chirugicale est nécessaire afin d 'aboutir à un résultat clinique parfait avec le système de marque INVISALIGN. Nous verrons dans cette présentation comment gérer efficacement ces trois temps, du point de vue du patient , du chirurgien et de l 'orthodontiste . Grâce à cette technique en constante évolution, due aux progrès de la technologie , il est possible de nos jours de combiner l'excellence du résultat clinique avec le confort et l 'efficacité pour le patient , la facilité et la finesse d'éxécution pour le chirurgien et la précision et la prévision des déplacements dentaires pour l 'orthodontiste.
retour

TECHNIQUES ORTHODONTIQUES « INVISIBLES » : INTÉRÊT DE LA TECHNIQUE LINGUALE DOMINIQUE DEFFRENNES, PARIS

11:30 - 12:15
TECHNIQUES ORTHODONTIQUES « INVISIBLES » : INTÉRÊT DE LA TECHNIQUE LINGUALE DOMINIQUE DEFFRENNES, PARIS
Intervenant(s):
Dominique DEFFRENNES
Objectif(s):
La technique linguale reste intéressante par rapport aux aligners dont la publicité ne cesse de croitre.Cette technique linguale a l’avantage de traiter plus facilement les cas avec extractions et avec des supraclusions antérieures dentaires. Les disjonctions du maxillaire notamment chirurgicales doivent être gérées différemment notamment quand la technique par aligners est choisie.La technique linguale laisse au praticien plus de possibilité de changement de plan de traitement puisqu’il est maître de son « fil ».Pour qu’un traitement soit efficace, de multiples « plots » doivent être collés sur la face vestibulaire des dents.La chirurgie avec des aligners est plus délicate et demande une surveillance accrue car les dents ne sont pas liées les unes avec les autres.L’exposé aura pour but de montrer les avantages et les inconvénients de ces techniques dite « invisibles »
retour

La dent traumatisée, gestion dans le temps.

retour

TRAUMATISMES DENTAIRES ET IMPLICATIONS ORTHODONTIQUES

09:00 - 09:30
TRAUMATISMES DENTAIRES ET IMPLICATIONS ORTHODONTIQUES
Intervenant(s):
Véronique ROY
Objectif(s):
Les traumatismes dentaires en denture mixte concernent 20 % des enfants et touchent à 85% les incisives centrales maxillaires. Une grande majorité fait suite à une chute ou à un choc au sein du domicile ou en milieu scolaire et lors d’une pratique sportive. Certains facteurs comme un surplomb horizontal supérieur à 3 mm augmentent fortement le risque de traumatismes. Entre 7 et 12 ans, les traumatismes impliquant les tissus durs dentaires et la pulpe et/ou concernant les tissus parodontaux sont généralement observés.La plupart des traumatismes représentent une source de stress pour le patient et son entourage; le dentiste omnipraticien ou le pédodontiste voire l’orthodontiste doit savoir y faire face et intervenir dans les meilleurs délais afin de limiter toute perte de chance. Après le traitement initial, un suivi régulier est indispensable après le traitement initial afin de diagnostiquer une éventuelle complication (nécrose pulpaire, ankylose, …). Lorsqu’une prise en charge orthodontique est nécessaire, la communication entre le praticien traitant et l’orthodontiste doit être claire et précise afin que ce dernier puisse si besoin adapter son traitement aux conditions particulières du patient. C’est ce que nous tenterons de montrer lors de notre exposé à l’aide de cas cliniques
retour

AUTOTRANSPLANTATION EN ORTHODONTIE

09:30 - 10:00
AUTOTRANSPLANTATION EN ORTHODONTIE
Intervenant(s):
Arnaud LAFON
Objectif(s):
L’autotransplantation se justifie en orthodontie car elle s´adresse le plus souvent à une population jeune ou le traitement implantaire est contre-indiqué. Les dents sont souvent immatures et permettent d’obtenir un potentiel biologique idéal permettant une bonne cicatrisation (Mockers et al. 2006). L’indication la plus fréquente est le remplacement des premières molaires cariées par les dents de sagesse incluses dernière dent en terme d’éruption et donc d’immaturité. Puis, la deuxième indication est le remplacement de dents maxillaires antérieures par des prémolaires, suite à un traumatisme. Les prémolaires mandibulaires et plus exceptionnellement les deuxièmes prémolaires maxillaires sont les transplants de choix en raison d’une anatomie radiculaire proche de celle des incisives maxillaires. Enfin, l’autotransplantation peut être utilisée pour la mise en place de dents incluses suite à un échec de traction. L’orthodontie peut aussi améliorer le taux de succès d’une transplantation. Son intervention en pré-chirurgicale permet la préparation du site receveur en ménageant un espace suffisant, en per-chirurgicale pour permettre la contention du transplant et enfin en post-chirurgicale pour le déplacement orthodontique du transplant. Le respect des principaux critères de réussite et la connaissance des contre-indications permettent d’atteindre des taux de succès à 8 ans presque équivalents à ceux d’un implant en remplacement d’une molaire, soit plus 91% de survie pour les dents de sagesse immatures transplantées (lafon, 2016). Enfin, ce choix thérapeutique s’inscrit dans la volonté de nos patients, préférant dans la mesure du possible de garder leur propre dent par rapport à la mise en place d’un implant (Gatten, 2011).
retour

CHANGEMENT DE TEINTE AU COURS DU TRAITEMENT: CONDUITE À TENIR?

10:00 - 10:30
CHANGEMENT DE TEINTE AU COURS DU TRAITEMENT: CONDUITE À TENIR?
Intervenant(s):
Arnaud COSTI
Objectif(s):
Lors de nos traitements orthodontiques, il arrive qu’une ou plusieurs incisives virent au rose ou au gris. Ce changement de couleur inattendu reflète généralement une souffrance pulpaire. Ce n’est pas pour autant qu’un traitement endodontique doit être mis en œuvre immédiatement.En s’appuyant sur une revue récente de la littérature, nous tenterons de dégager une conduite à tenir rationnelle et adaptée aux différents cas de figures. Quoiqu’il en soit, l’accent doit être mis sur la prévention et le diagnostic précoce.Nous évoquerons également les nouvelles possibilités de suivi offertes par le monitoring à distance (Dental MonitoringTM). Au delà du simple dépistage visuel, il est aujourd’hui envisageable de caractériser le changement de teinte d’une incisive, dans la mesure où les photos prises par la patient avec son smartphone sont calibrées et standardisées
retour

LE FUTUR ORTHODONTIQUE APRES UN TRAUMATISME DENTAIRE

11:00 - 11:30
LE FUTUR ORTHODONTIQUE APRES UN TRAUMATISME DENTAIRE
Intervenant(s):
Michel LE GALL
Objectif(s):
Le traumatisme dentaire est l'un des incidents le plus fréquent chez les enfants de 6 à 12 ans. Il concerne 2 fois plus souvent les garçons et la gravité est corrélée à l'importance du surplomb. Que la fracture soit simple et ne concerne que le bord occlusal, qu'elle se complique au travers d'un fracture coronaire partielle ou totale, voire radiculaire, que la dent soit expulsée ou condamnée, nous verrons au travers de différents cas cliniques, quels sont les éléments à prendre en considération, comment envisager les différentes options thérapeutiques et comment aborder le traitement orthodontique
retour

GESTION À LONG TERME DES TRAUMAS DENTAIRES ; LE POINT DE VU DE L’IMPLANTOLOGIE.

11:30 - 12:00
GESTION À LONG TERME DES TRAUMAS DENTAIRES ; LE POINT DE VU DE L’IMPLANTOLOGIE.
Intervenant(s):
Christophe MARGOTIN
Objectif(s):
Un traumatisme dentaire est un problème de santé publique en raison de sa fréquence, de sa survenue généralement à un jeune âge et par les coûts que le traitement peut nécessiter. Cette prise en charge peut se poursuivre pendant le reste de la vie du patient.La réhabilitation implantaire des secteurs traumatisés constitue souvent une solution de choix. Néanmoins la confrontation des impératifs implantaires aux conséquences du traumatisme et aux impératifs esthétiques constitue le plus souvent un défi aux multiples aspects : biomécanique, biologique, prothétique et esthétique pour un résultat à long terme.
retour

ASPECTS MEDICO-LEGAUX DES TRAUMATISMES DENTAIRES

12:00 - 12:30
ASPECTS MEDICO-LEGAUX DES TRAUMATISMES DENTAIRES
Intervenant(s):
Pascal KARSENTI
Objectif(s):
De nombreux paramètres influent sur la gravité et le pronostic des traumatismes dentaires chez l’enfant mais aussi chez l’adulte jeune dont les séquelles après accident sont directement fonction de : l’âge de la survenue du traumatisme, de l’étiologie du traumatisme, de l’état dentaire antérieur du patient traumatisé, de la thérapeutique instituée suite au traumatisme, du secteur dentaire concerné ainsi que de la surveillance post-traumatique envisagée. Les aspects médico-légaux poussent à des conclusions provisoires, et définitives avec réserve et prudence, du fait des nombreuses complications pouvant survenir parfois des années plus tard après un traumatisme, l’évolution étant parfois imprévisible à distance. D’où la nécessité de ne pas consolider trop vite nos patients traumatisés. Tout chirurgien-dentiste est amené à établir un certificat médical initial(CMI) lorsqu’il reçoit en urgence un patient ayant subi un traumatisme dentaire. Les objectifs de ce CMI sont de : 1) Constater les lésions immédiates de la bouche, des mâchoires et des dents d’une victime consécutives à un accident ou une agression. 2) Établir une pièce médico-légale certifiée qui servira de référence à l’expert (= acte médico-légal) réclamé par les assurances et les autorités judiciaires. 3) Permettre au patient d’être justement indemnisé des dommages en rapport direct et certain avec l’accident. 4) Certifier l’état de santé du patient de façon précise et détaillée alors qu’il vient de subir un dommage bucco-dentaire. Pour répondre aux exigences pratiques du cabinet, cette présentation propose quatre modèles de certificat médical initial en relation avec quatre cas cliniques différents, pour un traumatisme sur dents temporaires chez un enfant de moins de 5 ans, pour un traumatisme en dentition mixte chez un enfant de 10 ans, pour un traumatisme sur dents permanentes chez un enfant de moins de 15 ans, et enfin pour un traumatisme chez le jeune adulte de 20 ans sur dents permanentes.
retour

L’alignement des dents est-il une fin en soi ?

retour

LES BÉANCES DENTAIRES : TOUJOURS UN DÉFI OU UN SIMPLE ALIGNEMENT ?

09:00 - 09:30
LES BÉANCES DENTAIRES : TOUJOURS UN DÉFI OU UN SIMPLE ALIGNEMENT ?
Intervenant(s):
Roula AKL
Objectif(s):
Résumé : Les béances en orthodontie peuvent être d’origine dentaires ou squelettiques. Les étiologies sont multiples allant d’un simple problème fonctionnel à un problème d’éruption dentaire altérée ou à un problème squelettique d’hyperdivergence. Leurs corrections se font- elles par un simple alignement des dents ou posent-elles toujours un défi en orthodontie ? Suivant le diagnostic, les moyens et les techniques de traitement sont multiples et les réponses varient chez un patient en période de croissance ou chez un adulte. Évidement La correction impose systématiquement un contrôle rigoureux du sens vertical. Avec l’évolution des techniques orthodontiques, et l’utilisation fréquente des minivis, les corrections des béances, mêmes sévères, se font de plus en plus sans recours à la chirurgie orthognatique. Dans cette présentation, nous allons essayer de traiter ce sujet, tout en illustrant par des cas cliniques.
retour

ALIGNEMENT INCISIVO-CANIN ET FORME D’ARCADE FONCTIONNELLE

09:30 - 10:00
ALIGNEMENT INCISIVO-CANIN ET FORME D’ARCADE FONCTIONNELLE
Intervenant(s):
Bernard DUTHERAGE 
Objectif(s):
L’alignement incisivo-canin peut satisfaire la plupart de nos patients mais elle ne saurait être « une fin en soi » pour le praticien soucieux du rôle des dents car, avant le sourire, la principale fonction de la denture est la mastication. Oublier ce fait pourrait conduire la plupart de nos traitements à l’échec ou à la récidive. L’alternative à une contention scellée à vie est d'offrir à nos patients, le plus tôt possible, une mastication physiologique unilatérale alternée avec des contacts aussi bien du côté mastiquant et du côté non-mastiquant ainsi que des frottements incisifs. Cette fonction nécessite une forme d’arcade particulière.
retour

MASTICATION ET ALIGNEMENT DENTAIRE

10:00 - 10:30
MASTICATION ET ALIGNEMENT DENTAIRE
Intervenant(s):
Christian MINAUD
Objectif(s):
La mastication est une FONCTION. l'Alignement dentaire est une FORME. FORME et FONCTION sont liées."la forme d'une arcade dentaire est le reflet de son fonctionnement"Nous distinguerons la mastication physiologique de la mastication pathologique sous toutes ces formes.Nous observerons les "alignements" naturels sans traitement dans ces 2 cas.Nous observerons des fin de traitement avec un alignement dentaire et nous en étudierons la cinématique.Nous concluerons que l'adéquation forme d'arcade-mastication doit être une fin en soi et l'alignement et sa pérennité n'ont seront que la conséquence.
retour

EARLY AND INTERCEPTIVE ORTHODONTIC TREATMENT WITH THE WILSON 3D® SYSTEM OF APPLIANCES, AN EASY ADDITION TO ONE’S OWN ORTHODONTIC SYSTEM - LE TRAITEMENT ORTHODONTIQUE PRECOCE ET INTERCEPTIF A L’AIDE DU SYSTEME D’APPAREILS WILSON 3D® : UN COMPLEMENT FACILE A UTILISER A AJOUTER AU SYSTEME ORTHODONTIQUE DE CHACUN.

11:00 - 11:30
EARLY AND INTERCEPTIVE ORTHODONTIC TREATMENT WITH THE WILSON 3D® SYSTEM OF APPLIANCES, AN EASY ADDITION TO ONE’S OWN ORTHODONTIC SYSTEM - LE TRAITEMENT ORTHODONTIQUE PRECOCE ET INTERCEPTIF A L’AIDE DU SYSTEME D’APPAREILS WILSON 3D® : UN COMPLEMENT FACILE A UTILISER A AJOUTER AU SYSTEME ORTHODONTIQUE DE CHACUN.
Intervenant(s):
Robert WILSON
Objectif(s):
Early or Interceptive Orthodontic Treatment should be an important component of your orthodontic practice. Interceptive treatment corrects a number of conditions, allowing the dentition and jaws to develop normally. The Wilson® 3D® Modules are easily added to any other orthodontic appliance system to improve treatment. The modules are used in interceptive treatment: to Save and Regain Leeway Spaces, to expand the upper arch correcting the posterior and anterior cross-bites, to correct Pseudo-class II cases by advancing upper anterior teeth, to correct Class II cases by distalizing the upper molars and releasing the lower jaw to grow forward. Interceptive mixed dentition orthodontics can simplify and reduce some of the difficulties experienced in full dentition treatment. The final results and stability of one’s orthodontic treatment can be improved by including Early / Interceptive treatment in one’s practice.
R�sum�:
Le traitement orthodontique précoce ou interceptif devrait faire partie de votre arsenal orthodontique. Le traitement interceptif corrige un certain nombre d’anomalies, permettant à la denture et aux mâchoires d’effectuer un développement normal. Les Modules Wilson 3D® peuvent s’ajouter sans difficulté à n’importe quel autre appareil orthodontique pour faciliter le traitement. Les modules sont utilisés dans le cadre du traitement interceptif : pour sauvegarder ou rétablir les espaces de dérive, pour élargir l’arcade supérieure afin de corriger les articulés croisés postérieurs et antérieurs, pour corriger les pseudo-Classes II en avançant les dents antérieures supérieures, pour corriger les cas de Classe II en distalant les molaires supérieures et en libérant la mâchoire inférieure pour lui permettre de croître vers l’avant. Le traitement orthodontique interceptif de la denture mixte peut simplifier et réduire les difficultés rencontrées lors du traitement de la denture définitive. Les résultats finaux et la stabilité de vos traitements orthodontiques peuvent être améliorés en incluant le traitement précoce/interceptif dans votre pratique
retour

LES ATTACHES AUTO-LIGATURANTES SONT-ELLES PLUS EFFICACES QUE LES BOÎTIERS TRADITIONNELS ? REVUE SYSTÉMATIQUE DE LA LITTÉRATURE ET MÉTA-ANALYSE.

11:30 - 12:00
LES ATTACHES AUTO-LIGATURANTES SONT-ELLES PLUS EFFICACES QUE LES BOÎTIERS TRADITIONNELS ? REVUE SYSTÉMATIQUE DE LA LITTÉRATURE ET MÉTA-ANALYSE.
Intervenant(s):
Yves BOLENDER
Objectif(s):
But: tester l’hypothèse nulle selon laquelle il n’y a pas de différence d’efficacité entre traitements en technique fixeentrepris à l’aide d’attaches auto-ligaturantes par opposition aux thérapeutiques mettant en oeuvre des boitiersconventionnels.Les trois bases de données suivantes furent interrogées jusqu’en avril 2015: PubMed, Web of Science etCochrane Library. Cette recherche fut strictement cantonnée aux seuls essais contrôlés randomisés et aux étudesprospectives en bouche fractionnée.Aucune différence significative n’a pu être mise en évidence entre attaches auto-ligaturantes et bracketstraditionnels à l’exception des 2 résultats suivants basés sur un unique essai contrôlé randomisé:1) il est plus douloureux d’insérer et de retirer un fil orthodontique rectangulaire d’un bracket auto-ligaturant parrapport à un boitier traditionnel2) il est plus rapide d’insérer et de retirer un fil orthodontique de brackets auto-ligaturants par opposition à des attachestraditionnelles.
retour

Journée des orthesistes : solution digitale pour la réalisation d'orthèse

retour

LE MOT DU PRÉSIDENT DE SÉANCE

09:00 - 09:15
LE MOT DU PRÉSIDENT DE SÉANCE
Intervenant(s):
Philippe KALIFA
retour

DE LA PRISE D'EMPREINTE À LA REALISATION D'UN TRAITEMENT PROTHÉTIQUE , LES NOUVEAUX AXES DE TRAVAIL EN ORTHODONTIE DIGITALE

09:15 - 10:15
DE LA PRISE D'EMPREINTE À LA REALISATION D'UN TRAITEMENT PROTHÉTIQUE , LES NOUVEAUX AXES DE TRAVAIL EN ORTHODONTIE DIGITALE
Intervenant(s):
Frederic BONILLO
Objectif(s):
Mettre en lumière les nouveaux axes de travail, comment répondre à la demande digitale croissante. -prendre une empreinte avec une camera intra-buccale au cabinet ( opera dental wings)- set up avec le logiciel ortho studio- impression 3Dréalisation d' un traitement par aligneur (in lab)
retour

EZIO, PLATEFORME DE TRAVAIL COLLABORATIF ENTRE CABINETS ET LABORATOIRES

10:15 - 10:45
EZIO, PLATEFORME DE TRAVAIL COLLABORATIF ENTRE CABINETS ET LABORATOIRES
Intervenant(s):
Arnaud BIEZANEK
Objectif(s):
Avec le passage au numérique, les laboratoires peuvent apporter de nombreuses solutions a leurs cabinets partenaires dont la première est l'échange de données. Ezio, véritable reflet numérique de votre laboratoire, permet de mettre en avant vos produits et solutions auprès des cabinets dentaires qui peuvent ainsi envoyer et recevoir des informations. Ce lien direct et essentiel avec le laboratoire permet d'optimiser et faciliter les échanges par une plateforme unique en développement permanent.
retour

CONCEVOIR ET FABRIQUER À L’AIDE DE LA 3D : AVANTAGES OU INCONVÉNIENTS ?

11:00 - 11:30
CONCEVOIR ET FABRIQUER À L’AIDE DE LA 3D : AVANTAGES OU INCONVÉNIENTS ?
Intervenant(s):
Lionel DECKER
retour

IMPRESSION 3D ET RÉSINE BIOCOMPATIBLE POUR LA RÉALISATION D'ORTHÈSE

11:30 - 12:15
IMPRESSION 3D ET RÉSINE BIOCOMPATIBLE POUR LA RÉALISATION D'ORTHÈSE
Intervenant(s):
Thomas MUNEROT
retour

Journée des orthesistes : le scanner intra oral : communication cabinet/ labo

retour

ORTHODONTIE A L'ERE NUMERIQUE :PRÉCISION ET COMMUNICATION

14:00 - 14:30
ORTHODONTIE A L'ERE NUMERIQUE :PRÉCISION ET COMMUNICATION
Intervenant(s):
Romain DE PAPE
retour

L'EMPREINTE OPTIQUE ITERO : SIMPLICITÉ ET OUVERTURE

14:30 - 15:00
L'EMPREINTE OPTIQUE ITERO : SIMPLICITÉ ET OUVERTURE
Intervenant(s):
Sarah BADDREDINE
Objectif(s):
Présentation du scanner iTero Présentation des outils cliniques
retour

LE FLUX NUMERIQUE EN ORTHODONTIE

15:00 - 15:30
LE FLUX NUMERIQUE EN ORTHODONTIE
Intervenant(s):
Jean Michel FOUCART
Objectif(s):
Le développement du scanner intra-oral en orthodontie invite à repenser le flux d'information entre le praticien, l'orthèsiste et le patient.Ainsi, la mise en place d'une chaine numérique permet d'intégrer en temps réel toutes les étapes de la relation entre le cabinet et le laboratoire : - simulation virtuelle des différentes options thérapeutiques pour un choix optimum du plan de traitement,- visualisation du résultat esthétique final et validation par le patient,- conception et fabrication des dispositifs thérapeutiques,- réévaluation régulière des mouvements orthodontiques et modification immédiate des orthèses.En constante évolution, le scanner intra-oral offre désormais, via un flux numérique laboratoire - cabinet contrôlé, une réactivité inégalée.
retour

INTEGRATION D’UN SYSTEME OPTIQUE TRIOS 3 SHAPE DANS UN CABINET D’ORTHODONTIE : RETOUR D’EXPERIENCE CONCRETE.

15:30 - 16:00
INTEGRATION D’UN SYSTEME OPTIQUE TRIOS 3 SHAPE DANS UN CABINET D’ORTHODONTIE : RETOUR D’EXPERIENCE CONCRETE.
Intervenant(s):
Agnès KAMOUN
retour

Etat de l'art dans la prise en charge actuelle des malformations cranio-faciales

retour

PRISE EN CHARGE RESPIRATOIRE PAR LA VENTILATION NON INVASIVE DES MALFORMATIONS CRANIOFACIALES.

09:00 - 09:20
PRISE EN CHARGE RESPIRATOIRE PAR LA VENTILATION NON INVASIVE DES MALFORMATIONS CRANIOFACIALES.
Intervenant(s):
Brigitte FAUROUX
Objectif(s):
De nombreuses malformations maxillo-faciales peuvent être responsables d’une obstruction des voies aériennes supérieures (VAS) comme la séquence de Pierre Robin, les microsomies hémi-faciales, les craniofaciosténoses, l’achondroplasie et la pycnodysostose. Cette obstruction des VAS peut être responsable d’un syndrome d’apnées obstructives du sommeil (SAOS), parfois asymptomatique, soulignant la nécessité d’une exploration systématique du sommeil. La stratégie thérapeutique dépend du type de malformation et de l’importance du trouble ventilatoire obstructif. Une chirurgie ORL et/ou maxillo-faciale et/ou neurochirurgicale peut être nécessaire pour traiter le SAOS mais ces interventions ne sont pas toujours indiquées et possibles à tout âge. C’est alors que la pression positive continue (PPC), qui consiste en la délivrance d’une pression d’air pendant toute la durée du cycle respiratoire par un masque nasal, nasobuccal ou des canules nasales, prend toute sa place. Dans tous les cas, la prise en charge et le suivi de ces patients doit être réalisée dans un centre pédiatrique multldisciplinaire spécialisé dans les malformations cranio-faciales.Management of craniofacial malformations by noninvasive ventilationNumerous craniofacial malformations may cause an upper airway obstruction (UAO) such as Pierre Robin sequence, hemifacial microsomias, craniofaciostenoses, achondroplasia, and pycnodysostosis. This UAO may cause an obstructive sleep apnea syndrome (OSAS) which may be asymptomatic, underlining the importance of systematic sleep studies. The therapeutic strategies depend on the type of malformation and the severity of the OSAS. An ENT and/or maxillofacial and/or neurosurgery may be required to treat the OSAS but these interventions are not always indicated and possible at any age. Continuous positive airway pressure (CPAP), which consists in the delivery of a constant positive airway pressure during the entire breathing cycle by means of a nasal mask, a facial mask, or nasal prongs, may then be indicated. Al last but not least, all these patients require a multidiscliplinary management by a pediatric team having an expertise in craniofacial malformations.
retour

STRATEGIE CHIRURGICALE POUR FACIOCRANIOSTENOSES

09:20 - 09:40
STRATEGIE CHIRURGICALE POUR FACIOCRANIOSTENOSES
Intervenant(s):
Eric ARNAUD
Objectif(s):
E. Arnaud*, G. Paternoster*, S. James*, C. Tomat**, P. Diner**, MP Morisseau-Durand***, B. Fauroux****, V. Couloigner***, V. Viot-Blanc*****, H. Khonsari**, A. Picard**, Ph. Meyer*******: Centre de Reference Maladies Rares (CRMR) Craniosténoses et malformations crânio-faciales, Hôpital Necker Enfants Malades, Paris.**: Centre de Reference Maladies Rares (CRMR) fentes labiales et malformations faciales, Hôpital Necker Enfants Malades, Paris.***: Centre de Reference Maladies Rares (CRMR) malformations ORL rares, Hôpital Necker Enfants Malades, Paris.****: Service de pneumologie pédiatrique et exploration respiratoires du sommeil, rattaché aux CRMR, Hôpital Necker Enfants Malades, Paris*****: Centre du sommeil Monceau (Paris 75008) -sommeil75@gmail.com******: Réanimation neurochirurgicale pédiatrique, Hôpital Necker Enfants Malades, ParisLa stratégie de prise en charge des faciocraniosténoses (Crouzon, Pfeiffer, Apert) comprend habituellement au moins deux temps opératoires majeurs : un avancement frontal avant un an pour traiter la craniosténose, et un ou plusieurs avancements faciaux pour corriger la retrusion faciale. L’avancement fronto-facial monobloc est une intervention qui permet de corriger simultanément ces deux anomalies faciale et crânienne.Nous rapportons l’expérience chez 124 enfants (agés de 5 mois à 14 ans) d’ostéotomie fronto-faciale avec ostéodistraction par 4 distracteurs internes. Chez les patients les plus jeunes, une broche transfaciale était utilisée entre les deux systèmes malaires avec un dispositif de traction externe. La phase de consolidation était de 4-6mois et le recul maximum est de 17 ans.La correction de l’exorbitisme supérieur et inférieur était obtenue dans 94% des cas permettant de rétablir l’occlusion palpébrale dans les cas extrêmes. La correction de la rétrusion maxillaire était également satisfaisante chez 75% des enfants, mais au prix d’un open-bite résiduel. La correction des symptômes respiratoires était obtenue dans la plupart des cas (correction de l’hypoxémie nocturne), avec diminution de moitié du nombre d’apnées. Le taux d’infection était de 3% dans les cas primaires et de 8% dans les cas secondaires. La conservation de l’avancement initial semblait obtenue, mais l’ostéogénèse restait limitée sur le site crânio-facial. Sur le plan orthodontique, le FFMBA ne resolvait pas l’étroitesse transversale lorsqu’elle était présente. Dans les rares cas où une traction externe avec broche transfaciale était utilisée, de nombreuses dents (molaires essentiellement) étaient compromises. L’utilisation de la distraction lors d’un avancement frontofacial monobloc semble en réduire la morbidité. L'avancement fronto-facial permet l'amélioration respiratoire qui est fondamental pour le développement cognitif de l'enfant. D’autres interventions restent nécessaires au fil de la croissance : avancements faciaux, distractions transversale, chirurgie orthognathique, génioplastie, rhinoplastie...
retour

LES TROUBLES DE LA CROISSANCE MANDIBULAIRE DANS L’ACHONDROPLASIE

09:40 - 10:00
LES TROUBLES DE LA CROISSANCE MANDIBULAIRE DANS L’ACHONDROPLASIE
Intervenant(s):
Laurence LEGEAI-MALLET 
Objectif(s):
L’achondroplasie est le nanisme le plus fréquent, les principales caractéristiques cliniques sont des membres courts, une macrocéphalie et une hypoplasie de l’étage moyen de la face. Cette chondrodysplasie est due à une mutation récurrente localisée dans le gène Fibroblast Growth Factor Receptor 3 (FGFR3). Ce défaut génétique entraine des anomalies de la croissance osseuse qui se traduisent par des défauts de prolifération et de différenciation des cellules du cartilage. A l’aide d’un modèle murin mimant l’achondroplasie, nous avons étudié les anomalies de croissance et plus particulièrement la taille, la forme et la position des mandibules au cours du développement. Chez les souris achondroplases, nous avons observé que la taille des mandibules était réduites, le cartilage de Meckel et le cartilage condylaire étaient perturbés au même titre que la plaque de croissance. Nous avons traité ces souris avec un antagoniste de FGFR3 et nous avons observé que le traitement corrigeait les anomalies du cartilage des condyles et la dysmorphie des mandibules. Ce résultat permet de conclure qu’un traitement en post natal avec un antagoniste de FGFR3 pourrait être une approche thérapeutique possible pour les patients atteints d’achondroplasie et pour certains patients atteints de craniosténoses liées à des anomalies des gènes FGFRs.
retour

OBSTRUCTION DES VOIES AÉRIENNES DANS LES MALFORMATIONS CRÂNIOFACIALES : MANIFESTATIONS ET PRISE EN CHARGE

10:00 - 10:20
OBSTRUCTION DES VOIES AÉRIENNES DANS LES MALFORMATIONS CRÂNIOFACIALES : MANIFESTATIONS ET PRISE EN CHARGE
Intervenant(s):
Vincent COULOIGNIER 
Objectif(s):
Les obstructions des voies aériennes dans les malformations crâniofaciales sont souvent complexes, pluri-étagées, et responsables de syndromes d'apnées obstructives du sommeil sévères. Leur prise en charge curative, faisant appel à des chirurgies crânio-faciales à ciel ouvert, à des ostéodistractions, à des interventions par voie endonasale ou endobuccale ou à des traitements d'orthopédie dento-faciale, ne sont pas toujours réalisables et de résultats aléatoires. Le recours à la ventilation non invasive, voire à la trachéotomie, est parfois nécessaire.
retour

INTRAORAL DISTRACTION OSTEOGENESIS FOR CROUZON SYNDROME AND CRANIOFACIAL MICROSOMIA

10:20 - 10:40
INTRAORAL DISTRACTION OSTEOGENESIS FOR CROUZON SYNDROME AND CRANIOFACIAL MICROSOMIA
Intervenant(s):
César GUERRERO
Objectif(s):
Tessier, Converse, Ortiz-Monasterio, Marshac, McCarthy, Arnaud, Diner and Polley have made significant contributions to Cranio-facial malformations, from major osteotomies and bone grafting to distraction osteogenesis. The surgical-orthodontics principles dictated by Bell, Proffit, Epker, Fish, Wolford and Turvey applied to intraoral distraction osteogenesis, have created a new chapter in the history of major craniofacial malformations presenting growth deficiencies. Miniaturized devices inserted intraorally, with pre-surgery vector planning, adequate pre-surgical Orthodontics, mid-face and mandibular approach through hidden routes (coronal, trans-conjunctival, pre-auricular and trans-mucosal incisions) permit 3-D lengthening and widening of the facial bones, simultaneously. Post-surgical orthodontics to inter-digitate and finalize the occlusion is applied soon after surgery. Dental implants, crowns and veneers are indicated in particular clinical situations.Most patients require 3-D surgical-orthodontics movements and virtual pretreatment objectives allow the clinicians to plan accordingly. The surgical intervention may be indicated in growing children, Pediatric Cranio-maxillofacial Surgery, versus patients who already completed growth and development, indications, surgical possibilities,
retour

LES MALFORMATIONS CRANIOFACIALES EN CLASSE III SQUELETTIQUE: QUAND L'ORTHODONTISTE PEUT INTERVENIR ET QUAND NE LE DOIT-IL PAS ?

11:00 - 11:30
LES MALFORMATIONS CRANIOFACIALES EN CLASSE III SQUELETTIQUE: QUAND L'ORTHODONTISTE PEUT INTERVENIR ET QUAND NE LE DOIT-IL PAS ?
Intervenant(s):
Costanza MEAZZINI  
Objectif(s):
CRANIOFACIAL ANOMALIES are embryonic developmental alterations of the normal anatomy of the skull, jaw bones and associated soft tissues. Cleft lip and palate are the most frequent. Less frequent are first and second branchial arch syndromes, such as the Hemifacial Microsomia. Even rarer are the so called craniofacial synostosys involving primarily the midface and skull, such as Apert syndrome or Crouzon syndrome. The orthodontist is but one of the many craniofacial team specialists, playing a role that must be coordinated with the surgical treatment, speech therapy, ENT treatment and with any other care needed. CLEFT LIP and palate ORTHODONTIC treatment principles in class III malocclusion Anterior cross bite related to poor development of the maxilla is very frequent in patients with clefts and especially in those with unilateral complete cleft. The more traditional therapeutic presidium is represented by face mask. Over time, however, a gradual return to the original skeletal pattern (Tinlund, 1989) within three years after the end of treatment occurs. It is crucial to always inform families with about long-term prognosis and treat class III in clefts only if there are functional reasons, from OSAS ti recurrent otitis to severe dental trauma , rarelu to speech problems. The most effective method of treating maxillary sagittal hypoplasia is a maxillary orthopaedic protocol developed by Liou (Liou and col, 2005), which provides not only maxillary expansion, but its actual mobilisation through numerous movements of opening and closing maxillary sutures and disarticulation and upper jaw mobility. This method also allows to start treatment later, at 11, 13 years of age(stage 2 of the maturation of cervical vertebrae) and get a real overcorrection (average 6 mm skeletal advancement with no dentoalveolar compensation
retour

LES PROBLÈMES MAXILLO-DENTAIRES RENCONTRES DANS LES PRINCIPALES MALFORMATIONS CRANIOFACIALES: INTÉGRER OU NON LA MALFORMATION SQUELETTIQUE DANS LE PLAN DE TRAITEMENT ORTHODONTIQUE.

11:30 - 11:50
LES PROBLÈMES MAXILLO-DENTAIRES RENCONTRES DANS LES PRINCIPALES MALFORMATIONS CRANIOFACIALES: INTÉGRER OU NON LA MALFORMATION SQUELETTIQUE DANS LE PLAN DE TRAITEMENT ORTHODONTIQUE.
Intervenant(s):
Eva GALLIANI
Objectif(s):
Tous les syndromes avec une malformation craniofaciale présentent des signes morphologiques de la face associés à un articulé dentaire spécifique. La prise en charge de ces patients doit tenir compte de l’aspect fonctionnel (respiratoire et masticatoire), morphologique et psychologique. Les auteurs vont présenter les anomalies caractéristiques de l’articulé dentaire dans le cadre de principales malformations craniofaciales et l’intérêt d’une prise en charge conjointe orthodontico-chirurgicale pour aboutir à un résultat optimal fonctionnel et esthétique.C
retour

MICROSOMIES HEMIFACIALES: LA 3D INDISPENSABLE AUX PROTOCOLES ORTHODONTICO-CHIRURGICAUX

11:45 - 12:05
MICROSOMIES HEMIFACIALES: LA 3D INDISPENSABLE AUX PROTOCOLES ORTHODONTICO-CHIRURGICAUX
Intervenant(s):
Arnaud PICARD  
Objectif(s):
Service de Chirurgie Maxillo-faciale et Chirurgie Plastique, Hôpital Necker, ParisUniversité Paris Descartes, Paris 5Centre de Référence « Fentes et Malformations Faciales » (MAFACE) les asymétries faciales sont soit congénitales représentées principalement par les microsomies crânio-faciales unilatérales ou bilatérales asymétriques dans le syndrome de Goldenhar, soit acquises le plus souvent d’origine post traumatique et notamment après ankylose temporo mandibulaire. Le traitement chirurgical est décidé en fonction de la demande morphologique, de l’occlusion, il peut être réalisé en phase de croissance par distraction osseuse ou apport d’une greffe ostéocartilagineuse, et/ou réalisé en fin de croissance, par ostéotomies conventionnelles, associées éventuellement à la distraction (chirurgie orthognathique dynamique).Un certain nombre de paramètres doivent être pris en compte dans le succès du traitement chirurgical : comment horizontaliser correctement un maxillaire sur une base crânio-orbitaire asymétrique ? de combien allonger la mandibule dans les microsomies bilatérales asymétriques ? comment déterminer le meilleur vecteur de distraction ? Comment placer au mieux le distracteur endobuccal sur une surface osseuse restreinte ? quel trait d’ostéotomie prévoir pour une conservation optimale des dents en développement ?Depuis l’utilisation en routine de la planification 3D avec guides de coupe et plaques sur mesure, de la réalisation de modèles stéréolithographiques dans ces indications chirurgicales, tous ces aspects sus cités sont discutés, préparés, anticipés. La modélisation 3D est sans doute l’avancée la plus conséquente de ces 10 dernières années dans le traitement chirurgical des malformations faciales.
retour

Graines de conférenciers

12 Nov 2017

13:15 - 18:00

242 A

conférences

Graines de conférenciers

Président(s): Christine BOEHM-HUREZ

retour

LES CANINES INCLUSES MAXILLAIRES : ETUDE DE LA PREVALENCE ET DE FACTEURS ASSOCIES CHEZ UNE POPULATION ORTHODONTIQUE TUNISIENNE

12:20 - 12:30
LES CANINES INCLUSES MAXILLAIRES : ETUDE DE LA PREVALENCE ET DE FACTEURS ASSOCIES CHEZ UNE POPULATION ORTHODONTIQUE TUNISIENNE
Intervenant(s):
Safa DHAOUADI
Objectif(s):
Résumé :L’inclusion dentaire est l’une des anomalies les plus fréquemment rencontrées lors des consultations orthodontiques. Après les dents de sagesse, ce sont les canines permanentes maxillaires qui occupent la deuxième place. Leur prévalence est variable de 1% à 3% selon les populations étudiées. Cependant, il n’y a pas d’études antérieures concernant ce phénomène dans la population Tunisienne. Raison pour laquelle on se propose dans ce travail, à travers une étude transversale, d’évaluer la prévalence de ce phénomène chez une population orthodontique Tunisienne ainsi qu’étudier son associations avec certaines facteurs tels que : le sexe, le biotype facial, les anomalies dentaires (de forme, de nombre…), anomalies du sens transversal…Certaines conséquences comme la résorption des dents adjacentes sont également étudiées. Enfin, une prédiction de la durée de traction orthodontique a fait l’objet de la dernière partie avec quelques illustrations cliniques.
retour

COMPARAISON ENTRE DIFFERENTES PREPARATIONS AMELAIRES SUR L’ADHESION D’UN BRACKET METALLIQUE UTILISANT DEUX PRODUITS DE COLLAGE.

12:30 - 12:40
COMPARAISON ENTRE DIFFERENTES PREPARATIONS AMELAIRES SUR L’ADHESION D’UN BRACKET METALLIQUE UTILISANT DEUX PRODUITS DE COLLAGE.
Intervenant(s):
Victor GHOUBRIL
Objectif(s):
Le collage à la résine modifiée par un ciment verre ionomère présente des avantages multiples par rapport au composite conventionnel, citons : ses capacités dans un milieu humide, la réduction des taches blanches, le relargage de fluor et la facilité de nettoyage après dépose de l’appareil orthodontique.Cependant, la force de collage n’était pas suffisante pour l’utilisation clinique de ce produit. Des études ont été menées pour essayer d’augmenter la force d’adhésion en utilisant différents types de préparations de surface.Nous avons conçu un nouveau produit de préparation de surface contenant un mélange d’acide orthophosphorique et d’hypochlorite sous des concentrations précises. Ce produit se présente sous forme de gel pour faciliter sa manipulation, il économise le temps de préparation de surface en regroupant les deux produits en une seule application.Le but de notre étude est de comparer le collage d’une attache orthodontique métallique « in vitro » sous différents types de préparations de surface d’émail sain et avec deux produits de collage : le composite et la RMGIC de par leur capacité d’adhésion (SBS) testée sur la machine de test universelle, et, de par leur index d’adhésif résiduel (ARI) testé sous microscope avant et après thermocyclage
retour

L’ÉTUDE IN VIVO DU STRIPPING : CARACTÉRISATIONS MICROSCOPIQUES

13:40 - 13:50
L’ÉTUDE IN VIVO DU STRIPPING : CARACTÉRISATIONS MICROSCOPIQUES
Intervenant(s):
Yassine KAAOUARA
Objectif(s):
Introduction : Le stripping interdentaire est souvent utilisé en orthodontie pour corriger des dysharmonies de forme ou de dimensions dentaires. Toutefois, cette procédure entraine des risques importants, pour l’émail. La rugosité de la surface amélaire dépendrait des instruments utilisés, et peut entrainer l’accumulation de la plaque et favoriser le développement des caries et des problèmes parodontaux.L’objectif principal de notre étude était d’évaluer l’état de surface amélaire, après réalisation d’un stripping interproximal en bouche, en comparant les différents protocoles de réduction amélaire manuels et mécaniques.Matériels et méthodes : Il s’agit d’une étude in vivo, le stripping interdentaire a été réalisé en bouche, chez des patients en cours de traitement orthodontique et sur des dents saines destinées à être extraites pour des raisons orthodontiques ou parodontales( après consentement éclairé). L’échantillon est réparti selon plusieurs groupes d’études comme suit: • Groupe 1 : les faces distales strippées avec le système Intensiv Ortho-Strips, et faces mésiales non strippées (faces témoins)• Groupe 2: les faces distales strippées avec les limes Contact EZ IRP, et faces mésiales non strippées (faces témoins)• Groupe 3 : les faces strippées avec Les disques diamantes Contact EZ IRP, et faces mésiales non strippées (faces témoins)• Groupe 4 : les faces strippées avec le Bande abrasive diamantée classique uniface, et faces mésiales non strippées (faces témoins)RESULTATS ET DISCUSSION : Notre étude a montré, que indépendamment du type de matériel de stripping utilisé, la surface a objectivé une certaine rugosité, avec présence de stries et rainures à différentes largeurs et profondeurs. Nos observations ont objectivé des états de surfaces amélaires plus réguliers et moins rugueux en utilisant les limes oscillantes « Intensiv ». Les instruments manuels : bandes et limes abrasives ont montré des états de surface plus rugueux et plus irréguliers susceptibles de constituer un réel risque carieux et parodontal. CONCLUSION : Les instruments mécanisés récents (disques et limes oscillantes) assurent un stripping amélaire efficace avec plus de confort pour le patient et le praticien, et semblent produire un état de surface plus régulier et moins néfaste pour la dent et le parodonte.
retour

LA PROTECTION DE L’EMAIL APRES LES PROCEDURES DE STRIPPING : ETUDE IN VIVO

13:50 - 14:00
LA PROTECTION DE L’EMAIL APRES LES PROCEDURES DE STRIPPING : ETUDE IN VIVO
Intervenant(s):
Hajar BEN MOHIMD
Objectif(s):
Introduction :La réduction de l’émail interproximal (RIP) est une procédure clinique en vogue depuis l’avènement des techniques orthodontiques non extractionistes. Toutefois, une telle procédure affecte l’état de surface de l’émail et risque de prédisposer les patients aux caries et aux hypersensibilités. L’application d’agent de reminéralisation est recommandée pour prévenir ces effets secondaires.L’objectif de notre étude était d’évaluer l’effet du vernis fluoré sur les surfaces dentaires proximales strippées avec deux procédures manuelle et mécanisée avant et après exposition à l’environnement buccal. Matériels et méthodes : Notre échantillon est composé de 20 PM appartenant à 5 patients (après leur consentement éclairé) ayant consulté le service d’ODF du CCTD de Rabat et nécessitant un traitement orthodontique avec extraction des 4 PM. Les dents ont été réparties en 5 groupes : Groupe 1 : sans RIP + sans vernis+ séjour en bouche 1 mois, groupe 2 : sans RIP +application du vernis + séjour en bouche 1 mois, groupe 3 : RIP (manuelle et rotative) + sans vernis + séjour en bouche 1 mois, groupe 4 : RIP (manuelle et rotative) + vernis fluoré + extraction immédiate, groupe 5 : RIP (manuelle et rotative) + vernis fluoré + séjour en bouche de 1 mois . Les dents ont été extraites à différentes périodes, en fonction du groupe auquel elles ont été affectées et coupées en 2 moitiés mésiale et distale. Les surfaces proximales ont été soumises à une analyse quantitative par profilomètre à stylet et un testeur de dureté Vickers pour quantifier la dureté et les rugosités de l’émail ainsi qu’une analyse qualitative par microscopie électronique à balayage. Résultats et discussion :La réduction des surfaces dentaires proximales en orthodontie risque de prédisposer les patients à des lésions carieuses. Certaines études ont rapporté un effet de renforcement de l’émail et une amélioration de son état de surface après application du vernis fluoré. Les résultats de notre étude viendront confirmer ou infirmer ces propos.